Drone – For Torch And Crown

Posté le : 04 novembre 2012 par dans la catégorie Chroniques

Genre: thrash/metalcore     ©2012

Des allemands qui font du thrash? On vous répondra certainement Sodom, Destruction ou Kreator. Des allemands qui font du metalcore? On vous répondra sans aucun doute Caliban ou Heaven Shall Burn. Des allemands qui font un mix des deux genres? Drone, pour un peu qu’on connaisse. Jeune groupe ayant déjà deux albums derrière lui, Drone pratique un thrash résolument moderne emprunt d’éléments metalcore, un peu comme le fait Trivium de l’autre côté de l’Atlantique mais avec beaucoup moins de chant clair, d’où une différence assez marquée.

Pour m’être intéressé à leur discographie, je dois dire que ce groupe a le cul entre deux chaises: Head-On Collision (2007) tape dans un pur thrash crossover  tandis que Juggernaut (2009) s’assimile sans aucun doute au metalcore. Un bon metalcore soit-disant passant mais loin d’apporter la moindre bouffée d’air frais. Pour leur troisième méfait, les teutons ont décidé de réunir toutes leurs influences passées pour offrir quelque chose de pas franchement neuf mais plutôt efficace. Il y a du riff, de la mélodie et même de bons refrains sur cet album, alors même si certains plans semblent être réutilisés par-ci par-là, on se plait à capter l’énergie envoyée par le groupe. En fan du groupe de death mélo suédois Avatar, il m’arrive d’y retrouver cette alliance de refrains en choeurs et de death mélo/metalcore (pardon, j’ai du mal à différencier les deux genres aujourd’hui) comme sur « Make Believe » ou « Deepest Red », mais il faut dire que la voix de Moritz Hempel est dans ces moments-là similaires à celle de Johannes Eckerström.

Hormis une certaine linéarité dans la structure des morceaux, For Torch And Crown est un bon album de thrash/metalcore. En s’inspirant parfois de la scène death mélo suédoise -plutôt Avatar que In Flames comme beaucoup s’amusent bêtement à citer dès qu’on parle d’influences melodeath- les Allemands élargissent leur panel d’influences les rendant quelque peu authentiques. Drone ne fait pas du metal moderne pour suivre la mode, il a du talent et ça se ressent. Affaire à suivre.

Noisyness.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=EbUxwe42XUI]