Gojira – L’Enfant Sauvage

Posté le : 04 novembre 2012 par dans la catégorie Chroniques

Genre: death/thrash                    ©2012

Le plus dur pour le fan absolu de Gojira que je suis est sans doute de faire une critique constructive sans passer pour un fan-boy. Mais bon le fait est que ce nouvel opus des Landais est loin d’être parfait, même si ce groupe envoie toujours autant .

Le style  n’a presque pas changé, peut-être un brin plus mélodique mais en même temps plus direct dans ses compositions, donnant un coté beaucoup plus intimiste que les autres albums. La voix hors-norme de Joe, quant à elle, est le point fort de L’Enfant Sauvage, et sert à merveille l’ambiance de l’album.Voix qui a un peu évoluée, il fait passer bien plus d’émotions qu’avant dans ses chansons, ce qui ne l’empêche pas de balancer ses growls ravageurs de temps à autres. Notamment dans la chanson « Pain Is My Master »,  prenante et violente. Pas grand-chose à dire sur le reste de la bande, il font leur travail, et montrent qu’ils n’ont plus rien a prouver par rapport à leurs capacités de musiciens.

Le son est aussi beaucoup plus propre, ainsi la batterie de Mario ne couvre pas les autres instruments, comme celà pouvait arriver auparavant. D’une manière générale, nous avons le droit à une production excellente. J’apprécie également beaucoup la pochette, simple et très agréable à l’œil.

Malheureusement, L’Enfant Sauvage n’est pas exempt de défaut. Cet album est beaucoup trop répétitif , j’ai parfois même eu l’impression d’entendre plusieurs fois le même son dans deux chansons différentes, une sorte de facilité qui n’est pas à mon goût . En plus si on le compare à The Way of all Flesh, au son terriblement puissant, ce nouvel album peut un peu dérouter les fans des précédents opus. Mais ce sont les seuls défauts que j’ai vraiment repéré.

L’Enfant Sauvage commence très fort avec ” Explosia ”, une chanson qui ouvre parfaitement l’album. Au fond, toutes les pistes de l’album sont très bien, mais j’ai une nette préférence pour les chansons ” Liquid Fire “, avec le chant si particulier proche de ce que l’on a pu entendre dans la chanson ” A Sight To Behold “ du précédent album, et aux riffs entraînants, et ” Born In Winter ”, qui commence doucement avec un chant clair grave, qui s’avèrent extrêmement envoûtant à l’écoute. Seule piste que je ne supporte pas, ” The Wild Healer “, morceau teinté d’électro qui constitue une sorte de transition, mais qui s’avère plutot désagréable à l’oreille.

En conclusion, il s’agit là d’un très bon album mais un peu en deçà de The Way Of All Flesh et des précédents albums. Il reste cependant agréable à l’écoute, et procure de très bonnes émotions. Un excellent album donc, mais qui pourrait décevoir les fans des quatre landais .

Prinny.

 

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=A3p6YTCTJ5o&feature=player_embedded]