Klone – The Dreamer’s Hideway

Posté le : 04 novembre 2012 par dans la catégorie Chroniques

Genre: metal prog’ atmosphérique  ©2012

Vous savez, il y a encore dix ans, beaucoup riaient de la position de la France sur la scène metal. Seuls la Scandinavie, les Etats-Unis et quelques autres pays d’Europe semblaient capables de faire avancer les choses et de générer des groupes plus spectaculaires les uns que les autres. Nous connaissions à peine Gojira, et des formations légendaires comme Loudblast ou Lofofora ont toujours peinées à faire partie des références citées. Mais depuis, les choses ont considérablement changées. Pas forcément au niveau de la réputation mais plutôt au niveau de la qualité du produit français. Tout comme sa voisine la Suisse, notre beau pays est devenu en l’espace de cinq ans le berceau de groupes originaux et franchement inspirés. Avec des monstres comme Hord, Minushuman, Klone, Trepalium ou Hacride, il n’y a vraiment plus de souci à se faire.

Tous ont la faculté de faire une album toujours meilleur que le précédent, mais il faut avouer que dans le cas de Klone, la barre de seuil a littéralement explosée sous le poids de The Dreamer’s Hideway, le sublime sixième album des Poitevins. Quite à rentrer dans le lard, il a d’abord été difficile d’envisager de chroniquer un disque qui, même au bout d’une trentaine d’écoute, peine à révéler ne serait-ce qu’un défaut pour ne pas paraître trop dithyrambique. Mais dans un cas pareil, il faut pouvoir dire merde aux conventions car le monde a le droit de savoir comment se porte un groupe aussi authentique que Klone en 2012.

Produit par Franck Hueso, The Dreamer’s Hideway succède à l’album qui a révélé Klone au grand public, Black Days (2010). Jusqu’à cet opus inclus, le combo s’inspirait énormément de Tool, ce qui, malgré une qualité de composition irréprochable, nous empêchait de le placer dans la liste des groupes incontournables. On se rappelle tout de même de la géniale reprise du «Army of Me» de Björk et du son plus lourd que jamais, en espérant que le quintet (suite au départ du guitariste Mika) allait continuer sur cette voie. Mais les premières écoutes de TDH ont dévoilées un groupe toujours plus ambitieux et totalement à l’aise dans son univers: Klone a bel et bien finit par devenir original. Bien sûr, les influences majeures, Tool et Porcupine Tree, n’ont pas disparu pour autant en revanche, ces nouvelles atmosphères font qu’on y prête beaucoup moins attention. Les morceaux sont plus accessibles avec des refrains accrocheurs d’une classe rare et des ambiances envoûtantes. Le premier morceau,«Rocket Smoke», est l’un des plus beaux morceaux metal entendus cette année, et fait partie de l’élite des pistes entêtantes avec «Siren’s Song» et «A Finger Snaps» en compagnie de Doug Pinnick, chanteur/bassiste des mythiques King’s X pour lesquels Klone a fait la première partie durant leur tournée européenne. Afin de ne pas dérouter, certains titres comme «The Dreamer’s Hideway », «Rising» et «The Worst Is Over» misent davantage sur la lourdeur des riffs avec l’ambiance sombre qui l’accompagne. Je tiens personnellement à applaudir Yann Ligner pour sa performance vocale qui fait sans aucun doute la grande force de The Dreamer’s Hideway, abandonnant pour le coup le chant par moment torturé de Black Days pour se consacrer pleinement à un chant aussi posé qu’intense.

Voilà qui est fait. Klone sort un disque que l’on peut aisément considérer comme étant le meilleur album qu’il ait enregistré -bien que l’on conçoive que le groupe aime tout ce qu’il a pu concevoir en treize ans de carrière- en vu de l’impact sur notre conscience. On en vient presque à se foutre royalement de ce qui se passe hors de nos frontières, mis à part la Suisse comme il a été évoqué plus haut. La France a un grand avenir qui l’attend, en espérant que ce qui est excellent aujourd’hui sera extraordinaire demain. Nous sommes dans une époque où il est nécessaire de surprendre et Klone l’a bien compris. Un grand merci pour cette énorme dose de fraîcheur et d’émotions.

Noisyness.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=lj0kOtD5ONg]

Klone