Mass Hysteria – L’Armée Des Ombres

Posté le : 04 novembre 2012 par dans la catégorie Chroniques

Genre: metal francophone        ©2012

Bigre. Le nouveau Mass Hysteria, avec sa terrifiante pochette, vient de sortir. Un vendeur inattentif l’a rangé dans la catégorie « pop-rock », probablement parce qu’il ne s’est pas intéressé à la carrière post-Mass Hysteria (2005). Tant pis, jamais il ne se rendra compte ô combien Une Somme de Détails (2007) et Failles (2009) ont rappelé aux fans que le Mass de Contraddiction (1999) est bel et bien vivant. Sans pour autant aller jusque la comparaison avec leur album le plus célèbre, les deux avant-derniers disques sont emplis d’une spontanéité et d’une puissance propre au groupe. Et histoire d’enfoncer le clou, L’Armée des Ombres tient ses promesses et se place dans la stricte continuité du travail fourni depuis cinq ans.

Après tout, pourquoi changer une équipe qui gagne? Une maxime s’accordant plus ou moins avec l’actualité des Mass puisque Stéphane Jacquet, membre fondateur et bassiste a cédé son poste à Vincent Mercier (Vegastar, Die On Monday). Néanmoins, la recette reste intacte: metal industriel, thrash metal, rock alternatif et chant entièrement en français, le style des Mass est unique et n’a d’autre prétention -si on peut parler de prétention- que de faire passer des messages par le biais d’un Mouss toujours aussi en forme et habile dans ses métaphores. Musicalement, pas de nouveauté mais on s’en fiche, combien de groupes sont appréciés parce qu’ils font la même chose depuis des années voire des décennies? Les Mass, même s’ils se sont essayés à des choses un peu différentes –De Cercles en Cercles (2001), Mass Hysteria (2005)- ont toujours gardés une certaine fougue particulière faisant leur charme. A chacun ensuite d’interpréter les messages de Mouss dont l’étendue de la culture rejoint celle des meilleurs poètes de la rue (effectivement, votre chroniqueur parle de certains rappeurs, en espérant que ceci ne pose aucun problème).

Metal indus, rock, ou metal tout court, peu importe, Mass Hysteria est in da place pour notre plus grand bonheur. En titillant un peu, on peut définir L’Armée des Ombres comme étant un medley du son de Une Somme de Détails » et du côté rentre-dedans de Failles. Grosse production mais jamais surfaite, riffs simples mais imposants, un chanteur engagé, toutes ces lignes écrites juste pour dire que les fans ne devraient pas être déçus. Ah lala…On dirait bien qu’un « coup2mass » dans la figure du chroniqueur s’impose!

Noisyness.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=KsylBaKqHWk]