Corkage – The Sequel

Posté le : 05 janvier 2013 par dans la catégorie Chroniques

style: Corkage                                                   2010

De nombreux groupes ont connu un destin particulier mais le cas de Corkage est plus ou moins spécial. Formé en 1993, le groupe joue d’abord essentiellement du thrash punk. Mais le line up ne tient pas le coup et ce n’est qu’en 2006 que tout recommence vraiment  pour le groupe. Un premier CD de 4 titres, Death To The Deserving voit le jour suivi en 2010 de The Sequel.

Se voulant être un mélange des genres, tenter de classer ce groupe dans un style précis serait de la pure folie. D’ailleurs la folie semble être le thème de l’EP. Les chansons parlent de différents états tel que l’aliénation ou la désillusion. Personnellement je dirais que le mélange des genres crée une sorte de schizophrénie collant parfaitement à l’ambiance qui se dégage des morceaux.

Du grunge au sludge en passant par le death, les inspirations sont nombreuses et variées. Ainsi le titre ouvrant l’EP, Phinéas, est assez long et c’est le seul morceau chanté en Français du CD. Il commence par un son lent créant une atmosphère lourde accompagné par le chant d’Amine, très prenant. Puis brutalement vers la moitié du morceau, des growls de malade typiques du death se font entendre, ça réveille d’un coup et c’est très surprenant. Le gros point fort de l’EP est clairement le chanteur et sa palette vocale extrêmement variée et on sent clairement qu’il a encore d’autres cordes à son arc à ce niveau là. Pour le reste, les guitaristes se débrouillent plus que bien, les riffs sont bons et les quelques solos font plaisir à entendre.

Les titres les mieux réussis sont clairement Mope et Solid Rain. Autant Phinéas passe tout seul, autant le feeling ne passe pas sur Sado Maso Diplomat sans que ce soit toutefois un mauvais morceau. Mope commence par un son grunge faisant fortement penser à Soundgarden et aux pointures du genre, du moins à la première minute puisque le reste du morceau est résolument typé sludge et dotée d’un excellent solo, quoique beaucoup trop court. Ensuite Solid Rain semble tout d’abord être une douce ballade avec guitare sèche et chant clair mais qui monte en intensité au fil du temps, pour finir sur une sorte de mix entre postcore et death, là aussi c’est très surprenant. The Sequelae conclut cet EP sur un chant death accompagné d’un son très doux, chose que je n’ai pas vraiment aimé mais bon, le reste de l’album en vaut largement la peine.

Bilan mitigé sur les morceaux donc mais Corkage est sans aucun doute un groupe à suivre. Leur créativité semble sans limites et je suis persuadé que les albums suivants sauront nous surprendre encore et encore.

[youtube=http://youtu.be/J_6bjdkGbUU]

Prinny