Dread Union Blood – One Eyed Willie

Posté le : 01 février 2013 par dans la catégorie Chroniques
Tags:

Sludge / Stoner / Hardcore ©2012

Originaires du côté de Chamonix, ces deux paires de frangins fondent leur groupe en 2009. Puisant dans leurs influences communes ils nous livrent le metal varié et pesant du Sludge/Stoner/Southern à la Down, Crowbar ou Black Label Society, à tendance assez groovy mais en gardant toutefois un côté rock assez prononcé.
Pour l’enregistrement de One Eyed Willie, le groupe fait notamment appel au Roystone Studio, célèbre en Suisse pour avoir contribué aux albums de Samael ou encore Sybreed.
Dread Union Blood avec ce premier EP 5 titres nous donne clairement son message: en Haute Savoie on ne sait pas faire que du fromage !

La musique démarre, étrange surprise puisque «Lord Leader» débute au clic en marquant le rythme, un peu déstabilisant mais le reste du morceau permet de rentrer pleinement dans la composition de Dread Union Blood, le rodage se poursuit avec le titre suivant «Rock ur City».
«La Piedra Rara» démarre sur une ambiance tribale pour devenir groovy sur lequel, comme l’indique le titre, les paroles sont écrites en espagnol.
Le titre éponyme est d’entrée misé sur un côté plus typé rock Southern, plus lent et plus lourd en devenant la parfaite interaction des influences du groupe.
« Da Fault » quant à lui se démarque un peu des autres titres avec un ressenti plus Death Metal, quelques éléments Hardcore et un son de basse beaucoup plus présent afin de conclure cet EP d’un bel effet même si ce final est un poil trop rapide et soudain et aurait bien mérité un dernier power chord bien long et gras.

La production est tout à fait honnête pour un premier essai même si la batterie semble être plus présente que les autres instruments. On est étrangement surpris par ce clic au début de «Lord Leader» car on ne sait pas si sa présence y est volontaire.
Les parties vocales sont assez variées car elles oscillent entre le chant typiquement sludge et le growl ; quelques passages chantés en clair semblent être la rencontre entre Wylde et Kilmister et colle parfaitement à l’ambiance des compositions.
Qui plus est les Dread Union Blood ne se contentent pas d’un simple copié-collé de l’élite, «le groupe propose un metal aux influences variées, représentatives de la nature de chacun des membres» ce qui en fait une musique assez efficace.
Sans être vraiment inoubliable cet EP nous plonge dans près de 20 minutes d’un sludge plutôt réussi pour un groupe qui ne demande qu’à faire ses preuves en live.

AbFoRs.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=PtB4NEQ–0o]

  1. Nain-de-jardin dit :

    fuck yeah

  2. clic de début dit :

    « étrange surprise puisque «Lord Leader» débute au clic en marquant le rythme », « On est étrangement surpris par ce clic au début de «Lord Leader» car on ne sait pas si sa présence y est volontaire »

    Peut être qu’en écoutant au minimum 2 fois le CD, les personnes dotées d’oreilles se rendent compte que le ‘clic’ au début n’est peut être qu’une cloche? 😉 Fuck Yeah

    • Eladan dit :

      Même si le click est une cloche, il n’empêche pas que la cloche sonne le clic et, qu’au lieux de prendre ses clique et ses claques, cette cloche reste présente au début du morceau, cliquetante comme le dentier de la mamie accourant vers l’église au bruit du bourdon sonnant la messe. Alors si le click est une cloche et que la cloche et que la cloche sonne le clic, qu’est-ce donc qui cloche ?

      Pour répondre un peu moins littérairement, le fait que ce soit une cloche, un clic, un frappement de baguettes ou des coup de charley ne change rien au fait qu’il s’agit là d’un repère rythmique dont la présence est surprenante. 😉
      Eladan