C’est à nouveau au Brin de Zinc que Sons Of Metal vous permettra d’apprécier et de découvrir à travers le récit qui va suivre les 2 formations suisses et françaises de ce soir. Pour démarrer la soirée, ce sont les Suisses de Worry Blast qui auront l’honneur d’envoyer leur musique en premier, puis viendront ensuite les Diary Of Ordinary Men et leur métal alternatif destructeur.

Worry Blast

IMG_9203

Il est environ 21h30 quand les Suisses commencent à nous déballer le premier titre de la soirée. Dès le départ, c’est énergique et carré. Si bien qu’à chaque note on sent des références solides du style AC/DC ou pour ne citer qu’eux, Gotthard. En effet, le groupe ; âgé de tout juste 3 ans ; n’a pas peur de puiser dans ce qui ce fait de mieux dans la musique rock. Le quatuor suisse est excellent et l’osmose que Mat Petrucci (chant/guitare) arrive à créer entre eux et le public montre encore plus leur capacité scénique. À voir les personnes dans la salle, tout le monde a vraiment l’air subjugué par ces jeunots qui balancent une musique artistiquement splendide.  En effet, les Suisses varient les breaks et les mélodies de façon ultra magistrale avec une technique a couper le souffle. Une entrée en matière qui place Worry Blast dans les plus grands noms du genre. D’ailleurs, après la leçon scénique que ces petits jeunes viennent de nous donner, il ne serait pas étonnant de les voir très bientôt sur des grandes scènes de festival. Ce n’est surement pas le public présent ce soir qui me contredira.

IMG_9163 IMG_9175 IMG_9194 IMG_9200  IMG_9205 IMG_9211 IMG_9214 IMG_9228 IMG_9238 IMG_9239 IMG_9241

Diary Of Ordinary Men

IMG_9267 L’heure de la deuxième partie a sonné. Le style est radicalement différent, car les Français originaires de Lyon et Chambéry évoluent dans un métal alternatif carrément destructeur. Dès le début du set des Français, je me dis : « on dirait du Alter Bridge », tant on sent que l’influence est présente dans le jeu du guitariste-chanteur.  Le groupe rhodanien savoyard envoie la sauce à la manière d’un chef cuisinier. En effet, les 4 musiciens associent intros douces et riffs ravageurs avec une exquise qualité. Le tout mélangé est superbe pour les oreilles des personnes présentes ce soir au Brin de Zinc. Le groupe s’en donne à cœur joie démontrant toute leur panoplie technique instrumentale et vocale. Les solos majestueux envahissent la salle laissant le public bouche bée devant une telle finesse et un tel niveau de jeu. Si bien que quand l’annonce de la dernière chanson arrive, nous lâchons un « hoooo » d’une seule voix pour en avoir une petite de plus afin finir la soirée en beauté.

IMG_9256 IMG_9258  IMG_9273 IMG_9286 IMG_9291 IMG_9305 IMG_9307

Ce soir encore, le Brin de Zinc aura une nouvelle fois démontré que les affiches proposées sont de haut de vol. En attendant que le public de la région chambérienne se motive, je vous laisse découvrir ces deux formations très prometteuses. Bravo aux Suisses de Worry Blast pour la claque de ce soir avec un jeu digne des groupes suisses Gotthard  et Sideburn. Félicitations à Diay Of Ordinary Men  pour sa technique magistrale, bien parti pour devenir un des groupes incontournables du genre (du moins au niveau national et pourquoi pas au niveau international). Un grand merci à toute l’équipe du Brin de Zinc pour nous proposer encore et toujours des soirées de cette qualité.

ELOVITE

  1. Jordan dit :

    Super concert!!

  2. Mat de Worry Blast dit :

    Incroyable !

    Merci pour cet article génial à notre sujet !