Barbarian Koala – Coming Down With A Crash

Posté le : 05 mars 2013 par dans la catégorie Chroniques

KoalaGenre: mathcore groovy           ©2012

Alors que nombreux sont les musiciens qui trouvent leur inspiration dans la consommation de chanvre, des compatriotes limougeauds ont préféré se tourner vers les vertus d’une plante très répandue en Océanie: l’eucalyptus. Un koala, tout le monde sait que c’est mignon, mais un koala « barbare », avez-vous une petite idée de ce que ça pourrait donner? Vous aurez la réponse en écoutant le premier ep des Barbarian Koala, Coming Down With A Crash.

Barbarian Koala, c’est tout d’abord quatre mecs: Alex (guitare), Petechuk (basse), Rémi (batterie) et Jérem (chant). Quatre musicos amoureux du hardcore chaotique naissant à la fin des 90’s représenté alors par Botch (notamment l’album culte We Are The Romans) puis Norma Jean, Converge voire Protest The Hero qui ont choisi une (auto)production soignée et claire comme le veulent généralement les formations de ce genre. Guitare dissonante, utilisation de la wah-wah, basse bien ronde, chant bien hardcore, la musique du combo mélange les influences citées plus haut à un groove omniprésent d’où cette affiliation purement personnelle avec un groupe majeur de l’underground des années 90, Snot. Mais Barbarian Koala, avant de n’être qu’une énième groupe de mathcore, a préféré miser sur les ambiances plutôt que sur l’étalage technique devenu un vrai calvaire aujourd’hui. De « Eyeless » à « Time Bomb », un sentiment d’oppression habituel pour les fans de hardcore chaotique mais toujours aussi bon se fait sentir, si bien qu’il est facile de faire abstraction du léger accent français de Jérém et de la redondance de certains plans en accords dissonants.

Nous savons depuis maintenant une quinzaine d’années que le jazz et le hardcore font bon ménage. Même si les Barbarian Koala n’ont rien apporté de neuf musicalement, ils ont gagné le mérite de nous avoir lavé de toute la merde quotidienne avec leur hardcore puissant et honnête, que l’on ne voit plus à tous les coins de rue. Un conseil: ne faîtes pas chier un koala, car même le cousin Taz pourrait passer pour un enfant de coeur à côté! Diablement excitant.

Noisyness.

Teaser de l’ep:

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=e4vbstPo1Xs]