Passer la porte du Café de Paris pour aller y voir un concert, c’est une expérience un peu déconcertante. En effet, derrière cette porte se trouve un café tout à fait banal, avec des clients tout à fait normaux et à première vue aucune trace de quelque concert que ce soit. Après vérification, c’est la bonne adresse, le bon jour et il se trouve que le concert à lieu dans une salle au sous sol du café. On descend donc et là, on a le plaisir de découvrir la « salle de concert », soit une pièce d’une vingtaine de m² que les groupes jouant ce soir ont, tant bien que mal, essayé de transformer en salle de concert. Voici donc le cadre dans lequel s’est déroulé ce concert mais le manque de moyen peut toujours être compensé par de bons groupes.

Believe in Dreams

Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013C’est au trio de Believe in Dreams de débuter cette soirée en douceur. La salle est peu remplie et pour tout dire, il fait un peu frisquet. C’est d’ailleurs aussi l’avis des deux guitaristes qui on gardé leurs pulls pour la première chanson. On a plus l’impression d’assister à la fin des balances qu’au début du concert. Au fait,  il manque le bassiste ?  Et bien non, il s’agit bien d’un trio : un batteur et deux guitaristes dont l’un assure le chant. Et c’est apparemment voulu. Le chant, quant à lui, est très faible, voir inaudible pour ce début de concert. On sent une jolie petite intonation de voix claire mais l’on comprend vite que Thomas, chanteur lead, n’est pas au meilleur de sa forme ce soir là et c’est peu dire.

Cette première chanson passée avec les gros doutes qu’elle a pu engendrer, le groupe nous plonge peu à peu dans l’ambiance. Sans pulls, c’est tout de suite plus classe ! Les lumières de la salle finissent par s’éteindre, ne laissant que deux spots braqués sur la « scène » et donnant ainsi une ambiance beaucoup plus concert. Et au bout d’un moment l’on se rend compte que l’on est à un vrai concert devant un vrai bon groupe. La voix de Thomas fini par reprendre le dessus et se révèle aussi efficace en chant clair qu’en chant saturé. Les compositions sont entraînantes et puissantes, mélangeant des passages calmes et planant avec des riffs plus « core ».

Malgré un début très difficile, Believe in Dreams a su ce soir là nous gratifier d’une très bonne performance malgré des conditions et un départ difficiles.

Believe In Dreams Believe In Dreams Believe In Dreams

setlist :

  • Get Rich
  • Finish Off
  • Corridor
  • She’s my Drug
  • This World
  • Ashes
  • My Dream

Nothing Remains

Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013

Après un changement de plateau pendant lequel le public fut invité à aller boire une bière de façon à libérer un peu d’espace dans la salle, c’est au tour de Nothing Remains de jouer.

Première constatation de photographe : les lumières vont de Charybde en Scylla. Les deux maigres spots qui éclairent tant bien que mal les musiciens ne tiennent pas et sont maintenant tournés vers le sol.

Le groupe, bien que peu visible,  assure quand même le show. Max, au chant, assure le rôle de front-man avec une belle aisance tandis que Thomas et Pierre, malgré un déséquilibre assez prononcé entre leurs sons de guitares, nous envoient des riffs de guitare bien ciselés. Le public, commençant à bien remplir la salle, accroche et bouge dans le peu d’espace qui lui est attribué.

Malgré un set écourté à cause du retard de la soirée, les Cherbourgeois ont su se faire apprécier dans la capitale. Un groupe à aller voir et dont j’attends la sortie du premier enregistrement pour me faire une idée de leur musique dans de meilleures conditions.

Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013 Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013 Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013 Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013

setlist :

  • Last Breath
  • No Redemption
  • Composure
  • Maya’s Revenge
  • Corrupted Weakness

My Mental Health Degrades

Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013

Je les ai loupé lors de leur précédent passage sur Paris. Cette fois ci, il n’était pas question que je ne les vois pas. Et je ne fut pas déçu. My Mental Health Degrades, c’est un groupe qui envoie du lourd et les fans se sont massés devant la « scène » du Café de Paris ce soir. Je ne pensais pas que l’on pouvait faire rentrer autant de personnes dans cette petite salle.

Le groupe commence sur un sample d’intro assez calme. Vient juste après un passage instrumental où les My Mental Health Degrades nous plongent tout de suite dans l’ambiance : ça envoie sec, sans oublier la mélodie pour autant.

Coté public, ça headband, ça bouge quand ça peut et la température frôle assez vite le seuil du raisonnable. Beaucoup connaissent bien la musique et reprennent les paroles comme sur Our Lies Die ou The Same.

Coté musiciens, ça bouge aussi et il n’est pas improbable que certaines personnes du premier rang évitèrent de justesse la collision avec le manche d’un instrument. Il est d’ailleurs étonnant de voir comment ces monstres de technique arrivent à sautiller sur place tout en envoyant une musique puissante et bien ciselée.

Si je dois résumer le set de My Mental Health Degrades : c’est une grosse claque musicale.

Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013 Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013 Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013 Live @ Le Café de Paris - 01/03/2013

Setlist :

  • Intro
  • 1
  • Our Lies Die
  • Insane Inside
  • The Same
  • Before Silence
  • Breackpoint
  • Invicible
  • We Met in a Brothel

Dans l’ensemble, même si la salle ne s’y prêtait guère, c’était une très bonne soirée et je ne peux que vous inviter à aller voir ces groupes en concert, dès qu’ils passeront près de chez vous.

Eladan