Le Blogg, brasseur d’évènements, permet régulièrement à de bons groupes de se produire sur scène. Ce soir ne fera pas exception avec un plateau plutôt orienté vers le metal prog. Si d’ordinaire, ce style n’est pas mon préféré (oui, je sais, je suis allé voir Marillion mais c’était pour des raisons professionnelles), là je dois avouer que les groupes ont réussi à me convaincre. Laissez moi vous raconter…

THE GREAT BEYOND

21h00. Le groupe monte sur les planches devant un public clairsemé mais curieux d’entendre leur prestation. Le set débute avec une longue intro aux airs de Dream Theater. Le son est bon, le clavier se fait bien entendre et heureusement d’ailleurs car les mélodies sont très belles, voire même enchanteresses. On constate déjà que le groupe travaille bien ses compositions avec beaucoup de variétés dans leur structure. Je m’aperçois cependant d’une chose étrange sur la scène : il y a une basse posée sur son stand, mais personne pour en jouer. Vince, le chanteur au timbre de voix proche de celui de Bruce Dickinson (Iron Maiden) nous apporte un éclaircissement en nous disant que leur bassiste est parti il y a peu et que le groupe tenait quand même à assurer cette date. Bravo à eux pour leur professionnalisme. Et même si rien ne remplace une basse, il faut reconnaître que le quatuor arrive à s’en sortir malgré ça. Sur le deuxième titre, Christophe Babin, le bassiste de Vital Breath viendra donner un coup de main (ou un coup de basse) avant de redescendre de la scène. Le concert se poursuit sans véritable temps mort et les longues parties instrumentales forcent l’admiration. En effet, les solos du guitariste (Wayne) et du claviériste (Alexis) sont très techniques mais tout en restant mélodiques. Si le groupe est dans l’ensemble assez statique, la prestation est carrée et Vince prend du plaisir sur scène. Seul problème, la voix de Vince est trop mise en avant et si la batterie n’est que difficilement audible au début du set, cela s’arrange au fil du concert. Assez pour profiter des nombreuses ambiances dégagées par la musique du combo. À la fin du dernier morceau, Mike (batterie) annonce qu’il s’agissait du dernier concert de Vince au micro de The Great Beyond, en plus d’être le jour de son anniversaire. En espérant que le groupe survivra aux départs successifs de ces deux membres car The Great Beyond possède un potentiel indéniable. Ce qui est loin d’être sûr car à l’heure où j’écris ces lignes, le site officiel du groupe n’existe plus…

THEGREATBEYOND-20130301-004 THEGREATBEYOND-20130301-007 THEGREATBEYOND-20130301-001

                                                                                                                                                                                                                                                      

                                                                                                                                                                                                                                                        

                                                                                                                                                                                                                                                             

ANASAZI

Mon collègue Elovite a eu l’occasion d’aller voir Anasazi et Vital Breath le 28 février à Chambéry. Il m’avait alors prévenu que c’était du lourd. Et bien il avait raison. Les Grenoblois montent sur les planches et s’apprêtent à nous profiter de leur metal prog teinté de pop. Lancés dans une mini tournée avec Vital Breath pour défendre leur dernier opus, « Playing Ordinary People », Anasazi va mettre un point d’honneur à nous prouver qu’ils valent le déplacement. Mathieu (chant et guitare) possède une voix claire qui s’associe parfaitement avec les compositions mélancoliques. Les morceaux sont longs et alambiqués, comprenant au moins un solo de clavier et de guitare. Une influence Tool et Dream Theater se fait sentir mais on note également la présence de riffs bien costauds. Les solos sont très bien exécutés et jamais redondants. Sans compter le solo de basse de Christophe Blanc, très réussi, plein de feeling et de technique. Le bon mixage rend honneur à la prestation et on se laisse captiver par cette musique. Encore une fois, le groupe est statique mais la haute technicité des morceaux forcent les musiciens à rester totalement concentrés sur leurs instruments. On ne va pas s’en plaindre vu la qualité du jeu. Par contre, nous pouvons nous plaindre du départ post-concert du claviériste Benjamin Dupré. Ce dernier sublime les morceaux avec ses mélodies et autres solos sans fausses notes. Enfin, c’est comme ça… Toujours est-il que le public a été conquis par la prestation solide des Anasazi et que je ne peux que vous conseiller d’aller les voir.

Setlist :

  1. Awaken
  2. This ain’t over
  3. Something’s wrong
  4. Suffocate
  5. What’s left behind shine a light
  6. 10 years
  7. Jeopardize

ANASAZI-20130301-003 ANASAZI-20130301-005 ANASAZI-20130301-002

                                                                                                                                                                                                                                             

                                                                                                                                                                                                                                  

VITAL BREATH

Dernier groupe à se produire ce soir, les Vital Breath vont nous emmener dans un autre registre musical. Si le début de la soirée était sous le signe du prog, nous entrons désormais dans une sphère plus heavy. Si le groupe commence fort avec « Modern Messiah », des problèmes de retours se font sentir près de la batterie. Rien de dramatique pour nous, public, mais François s’en plaindra à quelques reprises. Heureusement, l’ingé-son arrivera à corriger le problème et le groupe pourra continuer sur sa lancée. Les morceaux sont puissants, toujours mélodiques et le jeu est carré. Jérôme, au chant et à la guitare, introduira avec humour quelques chansons « d’amour » comme « It’s just a dream » ou « A place for you ». Son chant, pleine de justesse, est toujours puissant et Jérôme est capable de modifier la tessiture de sa voix avec beaucoup de maîtrise. Le gros titre du set, « Circus », remporte un grand succès auprès des spectateurs avec ses solos impressionnants. Chris (basse) réalisera lui aussi son (court) solo durant « Eternity », à base de taping à huit doigts. Au niveau de la batterie, François cogne vite et fort, très fort même. Avec un jeu spectaculaire et diverses grimaces, il fait le show à lui tout seul. Les problèmes de retours refont surface, mais cette fois du côté de Chris qui sera forcé de se réfugier vers son ampli pour éviter les mauvaises fréquences de son retour. Malgré ces soucis de son, le groupe aura fourni un gros effort pour donner un excellent concert. Très rythmé et varié malgré quelques blancs entre les morceaux, le set aura marqué le public du Blogg qui applaudira longuement le groupe, jusqu’à demander un rappel.. qui n’aura pas lieu, l’heure étant déjà tardive.

Setlist :

  1. Modern Messiah
  2. Bad school
  3. Stand alone
  4. It’s just a dream
  5. The best ship
  6. Save my soul
  7. A place for you
  8. Circus
  9. Be myself
  10. The same sun
  11. Eternity

VITALBREATH-20130301-001 VITALBREATH-20130301-007 VITALBREATH-20130301-012

Une soirée bien organisée, avec de bons groupes qui ont assuré. Quelques problèmes techniques et peu de public mais la soirée aura été bonne. Merci au Blogg, à Marcel Croizat pour l’organisation et merci aux groupes pour ce bon moment !

Pour découvrir Vital Breath, je vous invite à visiter leur site, de même que pour Anasazi !

KOUNI