Slovenly World – Alternate Ending

Posté le : 24 mars 2013 par dans la catégorie Chroniques

p715genre: néo-power/metalcore      ©2012

Au sein de cette immense scène metal française (et oui!) est en ce moment en train de grimper un groupe du Creusot (71) nommé Slovenly World. Non pas que ce quintet ait quelque chose de plus que tous les groupes de la Klonosphere, pour ne citer qu’eux, mais cette manière de revisiter le néo-power metal americain (Machine Head époque The Burning Red/Supercharger, Mudvayne) sans en faire des tonnes dans un concept-ep évocant l’importance du choix dans la vie (bref constat personnel, à confirmer) plaît des les premiers arpèges de « First Breath ». Avec un son plutôt modeste et un chant approximativement english, Slovenly World a préféré miser sur la sincérité du propos, si bien qu’il est difficile de lutter contre l’assaut lancé par « The Way We Fall Down » suivie de « Indecent Words », savoureux mix de Pantera et de Dave Mustaine. Il n’existe qu’une poignée de groupes au monde aujourd’hui capables de raviver la flamme du metal américain d’il y a quinze ans, et les Slovenly World peuvent être fiers d’en faire partie. Cette flamme continue de nous animer avec un titre toujours proche de l’esprit Rob Flynn & cie, « Begins to React », pour ne pas évoquer Trivium avec ce refrain en chant clair  avant que vienne nous terrasser le riff thrashy de « Defy You », également très MH mais à la hauteur des premières pistes. « Alternate Ending » vient enfoncer le clou du riff rentre-dedans à l’américaine, et même si ces sonorités ont été entendues maintes fois (même chez Slipknot, inutile de se mentir), elles sont toujours plaisantes à écouter, peut-être par pure nostalgie d’une époque qui a permit au Metal d’élargir son audimat, mais nous en reparlerons dans d’autres circonstances car arrive le morceau le plus prestigieux de Alternate Ending, l’instrumental « Choose Your End », alternant entre passages hyper-mélodiques, presque melodeath à la In Flames, et d’autres complètement power. Des morceaux pareils se dégustent pendant des semaines voire des mois en attendant de voir ce que le groupe aura à nous offrir dans le futur.

Un ep qui a presque la carrure d’un LP, ce n’est quand même pas rien. La production n’est pas parfaite mais permet tout de même à chaque instrument de s’exprimer. Florian n’est pas non plus un grand chanteur mais dégage une énergie qui portent les morceaux vers le haut et qui parvient à nous convaincre que Slovenly World n’est pas un groupe de paumés sans inspiration s’accaparant le style des autres.  Pourquoi chercher la petite bête quand le final nous ravit? Fin du monologue.

Noisyness.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=TPgVkEeL-RA]