Voilà quelques semaines que Sons Of Metal a pris possession du Ninkasi Kao. Et ce mercredi 10 avril ne dérogera pas à la règle. En effet, Mediatone propose aux Lyonnais un plateau constitué des groupes Eths, Black Bomb A et Aqme . Alors vous comprendrez que beaucoup ont fait le déplacement pour assister à ce « carnage » scénique. Attachez bien votre ceinture, ça décoiffe !!

Aqme

Aujourd’hui c’est Aqme qui à l’honneur d’ouvrir cette superbe soirée. D’ailleurs le chanteur Vincent Peignard va nous dire : « c’est cool, ça faisait longtemps que nous n’avions plus joué en premier, donc ça nous permet de profiter pleinement de la soirée ». Déjà que le groupe est heureux de jouer pour ce beau public et quand on entend cela, on le comprend deux fois plus. Bref, revenons un peu à ce qui se passe sur la scène. D’entrée, le groupe parisien envoie la sauce avec un son pêchu et direct pour tout de suite faire péter la vitre séparant le public et la scène. Il ne suffira que d’une chanson pour que le public se mette à bouger. Là, le « carnage » commence en enchaînant leurs titres à deux cents à l’heure avec une virtuosité extrême, chaque note résonnant dans le Ninkasi Kao sera comme un coup de fouet en pleine face. De plus, le groupe ne cesse de surprendre avec par exemple leur bassiste Charlotte Poiget qui manie sa basse à la perfection. Alors que dire du batteur Etienne Sarthou qui s’il pouvait bouger et jouer, on sent qu’il voudrait le faire à tout prix. De même, le guitariste Julien Hekking ne lâche rien et se fait plaisir en arpentant la scène de droite à gauche pour notre bonheur tant sa technique est excellente. Ce fut juste près de 45 min / 1 heure d’un moment génial que ce soit les musiciens ou les spectateurs. Et dire que la soirée n’en est qu’à son début.

IMG_1460 IMG_1468 IMG_1491 IMG_1501 IMG_1518 IMG_1526

Black Bomb A

Après un petit changement de plateau et quelques chansons de Motörhead pour nous faire patienter, voici que les lumières s’éteignent pour laisser entrer Black Bomb A. Là c’est direct à peine la première note jouée par la formation Viroflaysienne que les pogos, les circles pits et les wall of death feront leur apparition à vitesse grand V. En effet, Black Bomb A nous propose une musique entre le hardcore et le metalcore envoyant des gros riffs dans nos oreilles. Mais cela n’est rien avec le duo de chanteurs à voix grave et aigue qui manie le mélange avec perfection. C’est juste superbement bien effectué et ne gâche absolument rien au style hardcore à proprement parler. Bien au contraire, les deux types de chants rajoutent une petite touche que je ne saurais décrire. Bref, vous l’aurez compris, ça passe bien. Cependant, un bon point pour la personne qui trouve le mot. Bon, mis à part Poun et Shaun Davidson au chant, ils ne sont pas seuls car il faut être plusieurs pour faire un groupe. De ce côté aussi ça déménage. En effet, la guitare de Snake et la basse de Jacou ressortent de manière spectaculaire entre les frappes puissantes de la grosse caisse de Hervé Coquerel. Si bien que c’est un énorme choc que l’on se prend dans la figure et dans le ***(pour rester poli). C’est sérieusement très bon, en plus l’énergie déployée par le groupe est transmise à toute la salle du Kao. Donc, comment ne pas se laisser prendre au jeu et partir avec eux. Alors quand le set touche à sa fin, le groupe offre un final interminable, mais chargé en émotion pour le groupe et les spectateurs.

IMG_1543 IMG_1546 IMG_1549 IMG_1550 IMG_1554 IMG_1566 IMG_1587 IMG_1655 IMG_1684

Eths

Voilà, c’est le moment tant attendu par le public. En effet, c’est l’heure du groupe marseillais Eths et de sa nouvelle chanteuse qui s’apprête à donner son premier concert avec le groupe. Alors je vous laisse imaginer l’attente des fans et des spectateurs lyonnais présents en masse pour cette grande première. Pour ma part, ne connaissant pas l’ancienne chanteuse Candice Clot, je n’ai aucun comparatif et c’est peut-être mieux ainsi. D’entrée les lourdes sonorités du deathcore de Eths résonnent dans le Ninkasi Kao et nous enveloppe déjà dans un son sombre. Dès lors c’est le grand saut pour Rachel Aspe qui va débuter ce set avec le titre « Sidus ». Sa voix rauque monte en puissance au fil de la chanson et le petit bout de femme ne laisse pas indifférent aux yeux ainsi qu’aux oreilles du public. Le test est donc réussi haut la main car toutes les personnes vont se laisser guider par la vocaliste au fil du concert. Mais passons aux autres membres du groupe. Si côté voix tout est « ok », côté instrumental c’est une technique de haute voltige qui nous attend. En effet, passant des gros riffs death aux mélodies claires et entraînantes, on sent que le guitariste et le bassiste dominent parfaitement leurs sujets. Cela se voit très nettement à leur façon de tenir et à leurs déplacements sur la scène de la salle lyonnaise. De plus, du côté batterie là aussi ça tient la route, c’est carré et droit. Il y a une telle sensation que l’on se dit que rien ne pourrait et ne se mettra jamais au travers de leur chemin. C’est exact car les Marseillais lâchent une aura (en particulier Rachel) totalement hors du commun. Pour tout vous dire c’est carrément génial car souvent il y en a un ou deux qui se détachent d’un groupe par leur charisme. Là, pas du tout, c’est le groupe en lui même. Donc, comment ne pas être subjugué par tant de beauté musicale. Alors quand le public, pour remercier la chanteuse, scande « Rachel ! Rachel ! », on est en droit de dire que le test a été passé avec brio et que l’avenir de la formation promet d’être des plus heureux. Eths nous quittera sur « Hercolubus » en guise de final pour mettre un terme à cette folie furieuse installée dans le public.

IMG_1714 IMG_1717 IMG_1726 IMG_1734 IMG_1757 IMG_1782 IMG_1802

Une soirée qui fût encore mémorable et riche en émotion. Dire que ce sont des groupes français que je ne connaissais que de nom. Et bien sur scène, c’est juste terrible et efficace. Donc si vous ne les avez jamais écoutés, ne tardez pas sinon on s’en occupera pour vous. Merci à Eths, Black Bomb A et Aqme pour leurs shows respectifs du tonnerre. Félicitations à Mediatone pour ce pur bonheur.

ELOVITE

  1. Mickael dit :

    Mention spécial aux membres d’AQME (en particulier Vincent et Charlotte) pour leurs disponibilité après leur passage sur scène et leurs dédicaces.
    Super soirée.