Psome – Oratorium

Posté le : 13 avril 2013 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , ,

PsomeGenre: metal atmosphérique    ©2013

Psome est un groupe malin. Pas seulement parce que nos amis bordelais ont remplacé le « au » par un « o » pour pouvoir être plus facilement en tête des réponses sur les moteurs de recherche (petite blague) et qu’ils ont signé récemment chez Send The Wood Music, mais plutôt parce que leur univers résulte de deux ingrédients. Le premier étant l’association de musiciens ayant leurs inspirations respectives et le deuxième étant cette présence irréfutable de l’aura toolienne que partagent aussi les confrères de Klone et bien d’autres groupes à tendance émotive (rien à voir avec l’emo).

Nous savons tous que trop de bonnes sensations finissent par nous faire éprouver l’inverse mais ce n’est pas le cas pour ce premier Ep intitulé Oratorium. Le groupe a visé juste en limitant la dose à cinq titres dont certains atteignent les dix minutes à quelques secondes près. Loin d’être rentre-dedans, Oratorium possède à la fois les qualités et les défauts qui font qu’un album tend plus à jouer sur les émotions qu’à en mettre plein la vue avec de la technicité à n’en plus finir. Pour commencer, qui d’autre que Seb peut se réjouir de voguer entre Maynard James Keenan (Tool) et Eddie Vedder (Pearl Jam) avec autant de sincérité, deux chanteurs parmi les plus expressifs des années 90. Même si le vocaliste peut donner parfois l’impression d’être dépassé par ses références (« 1141 » aux paroles et à l’intro magnifiques mais aux intonations de voix un peu poussives par moments), à aucun moment il ne paraît à côté de la plaque (l’alternance chant français/chant anglais dans un même morceau a déjà été pratiquée par des groupes comme Artsonic ou Misanthrope) et arrive même à envoûter sur les morceaux plus nonchalants (« Dream Of Father », « Lane Shrouded Depression: Chapitre 1 »). Instrumentalement, la sauce prend du début à la fin, les riffs de guitare d’Alex D. et de Rémy ainsi que le couple basse/batterie assuré par Vincent et Alex P. font particulièrement référence aux albums d’anthologie Aenima ou Lateralus (deux albums différents mais tant pis) sur « Shaman » ou « Lane Shrouded Depression: Chapitre 2 ».

Pas de quoi chipoter sur cet EP qui fait un beau clin d’œil aux années 90 même au niveau de la prod’ « propre mais pas trop quand même ». Autant faire les choses bien comme il faut de A à Z et même si encore une fois, nous nous sentons obligés de pointer du doigt le chant de Seb souvent trop forcé (mais sans mauvaise intention de caricature, j’imagine), il n’y a rien d’autre dans Oratorium que l’expression d’un amour pour la poésie et de la nostalgie des 90’s. Tout bénéf’ pour les mélomanes patients.

Noisyness.

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=IpCh3xAl46g]

  1. sebastien dit :

    Nouveau clip ‘1141’ de Psome ! Un peu d’histoire ne nous fait pas de mal ! :

    https://www.youtube.com/watch?v=u6DKUTpTbwM