Derdian – Limbo (Cd)

Posté le : 22 mai 2013 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Genre: Power Mélodique      ©2013 Autoproduction

Tracklist:
1- Carpe Diem
2- Dragon Life
3- Forever in the Dark
4- Heal my Soul
5- Light of Hate
6- Terror
7- Limbo
8- Kingdom of your Heart
9- Strange Journey
10- Hymn of Liberty
11- Silent Hope

Formé à Milan en 1998, Derdian est à l’origine une formation officiant dans le registre du thrash metal et commence sa carrière en tant que simple cover band de Metallica et Megadeth. Mais très vite, le groupe se découvre une passion pour le power metal et sort en 2001 et 2003 deux démos, respectivement intitulées  »Revenge » et  »Incitement », qui posent les bases de leur nouveau style. Ce n’est cependant qu’en 2005, après avoir stabilisé son line-up, que Derdian sort son premier véritable album,  »A New Era part I » qui sera le premier jalon d’une trilogie achevée en 2010 avec  »A New Era Part III – the Apocalypse ».  »Limbo », leur dernier méfait en date, a donc la lourde tâche de succéder à plusieurs concept-albums déroulant une seule et même histoire. C’est pourquoi ce nouvel opus semble instaurer une nouvelle ère pour le groupe : lâché par leur précédente maison de disque, Carta Magna Records,  »Limbo » fut donc réalisé en auto-production, ce qui ne l’empêche pourtant pas de jouir d’un artwork magnifique et d’une qualité sonore très satisfaisante.

Cependant, dés les premières notes de ce  »Limbo », on remarque que Derdian n’a pas changé sa recette d’un iota et continue d’évoluer dans le registre qu’il avait déjà pratiqué sur ses précédents albums. Nous sommes donc toujours en présence d’un power metal mélodique de bonne facture, comme le confirme la piste introductive  »Carpe Diem », offrant une montée en puissance symphonique et mettant en place une ambiance épique et cinématographique des plus plaisantes. Bien évidemment, le combo ne réinvente absolument pas le style mais cherche au contraire à assimiler le plus efficacement toutes ses influences. Si l’ensemble fait furieusement penser au Rhapsody de la grande époque, à l’image des titres  »Forever in the Dark » ou  »Light of Hate » où l’on retrouve une section rythmique survitaminée accompagné d’inévitables soli néo-classiques parfaitement interprétés, il serait injuste de réduire Derdian à un simple groupe de seconde zone. Plusieurs titres révèlent en effet une facette plus  »heavy », comme  »Heal My Soul » ou  »Kingdom Of Your Heart », dont les refrains particulièrement efficaces ne sont pas sans rappeler ce qu’a pu produire Dark Moor par exemple. Les titres se montrent, en outre, assez variés entre eux, ce qui évite une certaine lassitude lors de l’écoute car les ambiances se succèdent sans forcément se ressembler.

Toutefois, il est clair que cet album s’adresse en priorité aux amateurs de power metal à la sauce italienne puisque le chemin emprunté par ce  »Limbo » reste malgré tout très balisé et n’offrira que peu de surprises pour les auditeurs. Si quelques moments de bravoure permettent à cet album de s’élever au-dessus de nombreux groupes officiant dans le même registre, comme la magnifique chanson  »Hymn Of Liberty », d’autres passages se révèlent beaucoup plus classiques et poussifs, empêchant ainsi Derdian de se démarquer complètement de ses influences. Et c’est bien dommage car on sent la présence d’un véritable potentiel technique et artistique dans cet opus, d’autant plus que la voix de Ivan Giannini se révèle tout à fait agréable et s’adapte avec justesse à toutes les atmosphères explorées dans l’album. Les musiciens, eux aussi, se révèlent très doués avec une mention spéciale au claviériste de la formation, étonnamment sous-mixé en règle générale, mais qui nous gratifiera quand même, à plusieurs reprises, de soli tout à fait personnels et intéressants.

Derdian nous offre donc un album tout à fait honnête, oscillant entre des moments très intenses et d’autres beaucoup plus traditionnels. La qualité est globalement au rendez-vous, ce qui distingue nos Italiens des nombreux groupes actuels officiant dans ce registre et montrant, à l’instar des polonais de Pathfinder par exemple, un cruel manque de savoir-faire et d’envergure. On sent ici qu’il s’agit essentiellement de passionnés désireux de partager le style qu’ils aiment écouter plutôt que de musiciens épris de nouveautés et d’expérimentations. Mais quand le résultat est à la hauteur des titres présents sur ce  »Limbo », on laisse de côté l’originalité et on en redemande les yeux fermés.

AbFoRs (coécrite).

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=rANsF0wmHGc]