Après quelques concerts et festivals dans la région lyonnaise et en Ardèche, je reviens enfin dans la salle du Brin de Zinc, un café-concert chambérien juste génial. Pourquoi génial ? Parce que l’ambiance est top, l’accueil chaleureux et aussi parce que cette salle programme toujours d’excellents groupes. Ce soir, c’est l’association Are You Stoned ? qui fait venir les Grenoblois General Cluster et les Italiens Doctor Cyclops pour un concert sous le signe du stoner. C’est General Cluster qui entame la soirée et ça va être du lourd…

GENERAL CLUSTER-20130523-047General Cluster

Avant même que le groupe ne monte sur les planches, je peux constater une curieuse mise en scène. Plusieurs packs de bières estampillés « General Cluster » et arborant le logo duGENERAL CLUSTER-20130523-013 groupe sont posés sur les retours. Le groupe possèderait-il sa propre marque de bière ? Nous en saurons davantage un peu plus tard. Pour le moment, la formation grenobloise s’installe et balance son premier titre, « Beer and Breasts », extrait de son dernier Ep « The Six Pack Songs ». Nous voilà jetés dans le bain (de houblon). Le slogan du groupe est « Drinking and burn stages ! » et autant vous dire que ce n’est pas pour crâner qu’ils disent ça. La musique de General Cluster navigue dans les flots du Heavy Stoner agrémenté à des structures typées Metal. À la fois puissant et crado, le style musical du groupe rassemble tous les amoureux du Rock. Ça parle de bière, de bon temps… bref, de la vie que nous aimons tous mener quoi ! Le groupe est particulièrement à l’aise et son chanteur charismatique, Dammut, très communicatif avec le public. Je dirais même très amical car entre quasiment chaque titre, le vocaliste utilisera quelques minutes de son précieux temps de jeu pour présenter le groupe ou nous raconter quelques anecdotes humoristiques. Si le bavardage peut être risqué pour n’importe quel groupe, celui-ci prenant le risque de lasser l’auditoire, GENERAL CLUSTER-20130523-022Dammut parvient à bien faire passer la pilule. Quelques blagues bien senties, un discours commercial bien rodé et ça repart aussi vite avec un morceau bien pêchu. Au niveau musical, ça gère bien, très bien même et le son est vraiment très bon. Malgré de récents changements de line-up, le groupe affiche une bonne cohésion et les interprétations sont carrées. Erwan et Ju, les deux guitaristes, sont très complémentaires et exécutent bien leurs partitions. Entre eux, le bassiste à la chemise à carreaux (oui, donc un bassiste bûcheron), Sly est plus effacé mais tout aussi efficace avec ses lignes de basse lourdes et groovy. Beaucoup moins visible mais heureusement très audible, Fred se déchaîne sur ses cymbales et peaux de batterie. En rajoutant Dammut qui éructe ses paroles avec son timbre de voix grave et puissant, nous obtenons un cocktail qui s’avère complètement addictif. Avant de jouer le titre « The Liar », perle en puissance du répertoire de General Cluster, Dammut va nous donner quelques explications quant aux bières présentées sur les retours. LeGENERAL CLUSTER-20130523-051 chanteur nous révèle qu’elle est fabriquée artisanalement par un proche du groupe,  qu’elle est fabriquée avec une variété de houblon particulier (le Cluster, connu aussi sous le nom Golden Cluster) et que les packs sont disponibles au merchandising. Après la bière AC/DC et le vin Motörhead, voici en exclusivité la bière General Cluster ! Reconnaissez qu’il s’agit là d’une initiative originale pour un groupe. Malheureusement, je n’ai pu m’en procurer pour la tester, ce sera pour une prochaine fois. Revenons au concert. Après cet intermède, les Grenoblois reprennent le cours de leur set. « The Liar » verra apparaître un fan quinquagénaire devant la scène tandis que les derniers morceaux feront un peu plus bouger le Brin de Zinc, notamment « General Cluster » et son passage Rock sudiste à coups de bottleneck, « Only For The Brave » et son riff lourd et pesant et le final « Welcome To Hell » qui nous achèvera en bonne et due forme. General Cluster est venu, a vu et a vaincu dans les règles de l’Art, les guitares à la main. Une belle découverte et un groupe très prometteur, en plus d’être attachant. Comme la bière, en fait… À voir d’urgence.

DOCTOR CYCLOPS-20130523-001Doctor Cyclops

Place maintenant au trio transalpin Doctor Cyclops. Si General Cluster évolue dans un style Heavy-Metal Stoner, les Italiens quant à eux, jouent un Stoner plus proche du Prog, voire du Psychédélique. Ce groupe va littéralement nous mettre une claque grâce à des structures complètement… déstructurées. Les morceaux commencent tous sur un mid-tempo très groovy, typés Black Sabbath, Spiritual Beggars ou Cathedral. Après quelques mesures, le trio part dans une direction complètement à l’opposée. Augmentant considérablement leDOCTOR CYCLOPS-20130523-018 tempo et le niveau de difficulté des plans, Doctor Cyclops passe dans une autre dimension. Les riffs laissent leur place à des soli déjantés mais toujours dotés d’une grande technicité. Puis soudainement, le rythme change encore une fois au bout de cinq minutes furieuses pour revenir à un tempo assez lent, laissant ainsi s’exprimer toute la sensibilité des musiciens. Doctor Cyclops prend notre cerveau et le retourne plusieurs fois pour nous déboussoler. Christian Draghi, le guitariste-chanteur, nous entraîne dans des labyrinthes d’arpèges tandis que le bassiste Francesco Filippini nous assomme avec la redoutable signature sonore de sa Rickenbacker, bien aidé par la frappe surpuissante d’Alessandro Dallera. Ce groupe me fait même penser à Kadavar, de par sa nature imprévisible. Même un problème de micro, vite résolu par Franck, ne viendra obscurcir la prestation remarquable des Italiens. Le public semble choqué, mais dans le bon sens du terme. Rapidement, la cinquantaine de spectateurs adhère complètement à la musique de Doctor Cyclops et ça commence à bouger derrière moi, tandis que mes voisins semblent hypnotisés par la virtuosité de Christian et le jeu de DOCTOR CYCLOPS-20130523-014scène de Francesco. Le bassiste semble parfois entrer en transe tant son visage se déforme au gré des notes. Doctor Cyclops est réellement dans un autre monde et cherche à nous embarquer avec lui. Laissons-nous faire, au moins pour ce soir. Le batteur est le moteur de cette tourmente, avec ses furieux patterns et son touché précis. Il s’autorisera un très cout solo pendant que Christian fait les présentations. Le final sera grandiose, avec un très long passage purement instrumental où chaque membre laissera parler sa virtuosité. Le groupe pose les instruments et quitte la scène sous les applaudissement d’un public qui se sera ébahi devant cette performance. Doctor Cyclops nous aura ouvert le bide pour en sortir nos tripes. Une très grosse claque, vraiment. Ne ratez pas une occasion d’aller les voir.

Bon sang, quels concerts. Entre la puissance de General Cluster et la folie musicale de Doctor Cyclops, nous en avons pris pour notre grade. Are You Stoned ? à le don de programmer des groupes surprenants, originaux et techniquement bons.

Merci à Franck et à l’ensemble du personnel du Brin de Zinc, à JL et Lucas de Are You Stoned ? et merci aux groupes General Cluster et Doctor Cyclops pour cette soirée très réussie.

Pour découvrir ces groupes, cliquez sur leurs noms : Doctor Cyclops ; General Cluster. Le clip officiel du single « Life » de General Cluster vous donnera un petit aperçu.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé, à consommer avec modération.

Kouni