Parfois, je m’éloigne un peu des concerts de Hardcore, Thrash Metal ou Death pour revenir à mes premiers amours musicaux. Pour ce faire, je me rend dans le café-concert La Triperie, situé dans 1er arrondissement lyonnais. Ce soir, deux groupes se partagent la scène et s’apprêtent à jouer devant un public plutôt nombreux. C’est d’abord les Hurricane Riders et leur Hard Rock pêchu qui ouvrent la soirée avant de laisser leur place à Nadejda, un quatuor jouant une musique éclectique et rafraichissante. Je ne dis rien pour l’instant, ça gâchera la découverte. Et quelle découverte !

HURRICANE RIDERS-20130531-005Hurricane Riders

Dés les premières mesures, je me retrouve embarqué dans un tourbillon de riffs Rock n’ Roll qui sentent bon les 60’s. Les Rolling Stones, Jefferson Airplanes et John Spencer HURRICANE RIDERS-20130531-004Blues Explosion ne sont pas très loin. Hurricane Riders a retenu la leçon de musique de ses prédécesseurs mais nous sert une musique personnelle et tout aussi entrainante. Le groupe se définit comme un « Rock n’ Roll Garage Band » et il faut reconnaître que cette description leur va parfaitement. Le quatuor est à l’aise sur cette petite scène, tout près des spectateurs. Le chant de Ju, bassiste, se rapproche de celui d’Alex Kapranos (Franz Ferdinand), en plus énergique. Un chant juste et entrainant, accompagné d’un jeu de guitare incisif. Que ce soit pour les soli ou les rythmiques, les HURRICANE RIDERS-20130531-001deux guitaristes, Lucianne et Jennifer s’en donnent à cœur joie et nous balancent des plans de guitare qui nous poussent à nous remuer. D’ailleurs, c’est ce que le public fera du début à la fin du set. Hurricane Riders met une sacrée bonne ambiance dans ce bar ! La cohésion est forte entre les membres et on ne compte plus les regards complices et les vannes. Même les soucis techniques de Lucianne ne viendra pas entacher cette bonne humeur. Derrière les fûts, David martèle ses patterns HURRICANE RIDERS-20130531-015avec précision et beaucoup de force. Jamais répétitive, la musique des Hurricane devient vite additive. Lucianne ne tient pas en place et se transforme progressivement en Angus Young (AC/DC) dés qu’il s’agit d’aller chercher le public. Pendant un solo effectué au milieu de la salle, des spectateurs l’attraperont pour la porter et la faire sauter à quelques centimètres du plafond. Le groupe nous a également réservé une surprise pour ce soir. En effet, le saxophoniste de Nadejda, Rémi, viendra taper un bœuf sur un morceau. À la nature dansante des chansons de Hurricane s’ajoute une petite touche jazzy franchement plaisante. Un bon moment ! Après trois quart d’heure de jeu, Hurricane Riders est prêt à poser les instruments mais le public réclamera un rappel. Bien sûr, le groupe s’exécute mais vu la qualité du jeu, nous aurions pu les écouter jouer toute la nuit. Pourtant, il est temps pour eux de nous laisser en compagnie du groupe suivant, Nadejda.

NADEJDA-20130531-004Nadejda

Après un rapide changement de plateau, voici Nadejda. En écoutant le style musical de cette formation, on pourrait se demander pourquoi Sons Of Metal s’y intéresserait. Et bien NADEJDA-20130531-013tout simplement parce que nous sommes ouverts d’esprit et que nous avons la passion de la musique. Et si vous nous rejoignez sur ce point, je ne peux que vous conseiller de prêter un peu d’attention à Nadejda. Car lorsque quatre musiciens talentueux se retrouvent pour jouer une musique aussi riche et originale, ça mérite de prendre le temps de les découvrir. Très loin des stéréotypes Metal ou Rock, Nadejda à fait le choix de pratiquer une musique « fourre-tout ». Comprenez par là que le groupe navigue entre plusieurs styles allant du Jazz au Rock, s’inspire du meilleur dans chacun de ces styles et rajoute sa sauce. Le résultat est une musique très festive, plaisante et à la gaieté contagieuse. En effet, Nadejda nous donne envie de danser. Même moi qui ai horreur de danser et préfèrerai repasser mon examen du BTS au lieu de dandiner sur un dancefloor, je me surprend à me remuer sur la musique de Nadejda. Ce n’est peut-être pas un argument imparable pour vous convaincre, mais c’est pour vous dire que le groupe parvient à NADEJDA-20130531-002faire tomber les barrières et les « à priori » pour fédérer tout le monde. En parlant de monde, la salle c’est un peu vidée entre-temps mais qu’importe, on s’amuse tout de même. Pour revenir au groupe, même si la formation lyonnaise oscille entre plusieurs genres comme dit plus haut, elle semble toutefois avoir trouvé son style. Les morceaux sont très groovy et rythmés. John chante ses textes avec beaucoup de passion, comme s’il les vivait. Saluons également la prestation remarquable de Corentin à la batterie, véritable pieuvre qui frappe avec une grande précision malgré la vitesse de ses mouvements. Même lorsque le groupe s’adonne à des morceaux plus Rock, il ne perd jamais NADEJDA-20130531-012son côté jazzy. Tout n’est pas parfait, que ce soit au niveau du son ou de l’interprétation mais au moins la démarche est sincère et les musiciens ont envie de bien faire. À certains moments, je me surprend à penser au film yougoslave Chat Noir, Chat Blanc et surtout à sa bande-son festive. Nadejda s’en rapproche, aussi bien musicalement que dans l’esprit. Ce qui a pour effet que nous ne nous ennuyons pas un seul instant durant la prestation du groupe. Même lorsque John casse une corde, le groupe fait bonne figure et continue de nous amuser. Je pourrai continuer ma diatribe durant des pages entières mais la seule chose que je puisse faire, c’est de vous inviter à les découvrir au plus vite. Pour ma part, il s’agit là d’une très belle découverte et d’un groupe à surveiller. Ce serait un immense gâchis que ce groupe soit forcé de s’éteindre par manque de public.

Une très belle soirée dans ce bar La Triperie. La ville de Lyon regorge de lieux comme celui-là tout comme de musiciens talentueux errant dans ses rues. Deux groupes superbes qui nous auront donné le sourire durant toute la soirée, que demander de plus ?

Merci aux groupes, merci à Lyne et merci au propriétaire de La Triperie pour accueillir de telles perles entre ses murs.

Pour découvrir ces groupes, cliquez sur leurs noms : Nadejda, Hurricane Riders.

Kouni