C’est après un trajet sans pluie (ça change) qu’en ce jeudi 23 mai, la salle du Fil à Saint Étienne donne rendez-vous à tous les fans de Heavy Metal. Et pour cause ce soir, la salle stéphanoise offre au public les puissantes suédoises Crucified Barbara qui seront accompagnées pour l’occasion du trio féminin originaire de la région Rhône Alpes : The Raz’Rockette. Mais au vu du nombre, nous serons dans la première partie du Fil pour une soirée intimiste.

The Raz’Rockette

Il est 20h30 quand le trio féminin rhodanien se place devant une audience à grosse majorité masculine dans la petite salle du Fil. IMG_8239D’emblée, The Raz’Rockette nous propose une musique très teintée de pop rock. Des compositions variées en tempos mais un peu trop lentes à mon goût. Quoi qu’il en soit, les trois amies sont heureuses de jouer face à un puIMG_8230blic qui ne sait pas trop quoi en penser. Cependant, quelques acharnés vont à eux tout seuls retourner la salle durant le set des Raz’Rckette, ce qui aura pour effet de faire sourire Cassandre Berthet (basse) et Mélanie Martin (Chant-guitare). Par contre, il faut bien admettre que les jeunes demoiselles sont en formes et des titres comme « New Direction » donnent un petit air de métal dans cette setlist. En plus, les Raz’Rockette se donnent à fond sur cette petite scène du Fil et font tout pour mettre le public dans les meilleures conditions possibles. Le but recherché est totalement atteint puisque sur la fin, un grand nombre de spectateurs hoche la tête d’avant en arrière doucement, mais sûrement. Une première partie sympa avec un groupe qui progresse de concert en concert. À suivre….

 IMG_8234  IMG_8241 IMG_8245 IMG_8251

Crucified Barbara

Après une attente de trente minutes et un hot dog plus tard… Il est l’heure du formidable quatuor suédois féminin : Crucicified Barbara. D’entrée, lIMG_8275e groupe pose les bases avec le titre phare « The Crucifier » tiré du dernier album Midnight Chase.  Déjà le public se déchaîne sous les coups de baguette de la puissante Nicky Wicked et du refrain « I am a Crucifier » repris en chœur par tous les spectateurs. Ce qui couvre un peu le chant de la superbe Mia Coldheart mais bon, c’est normal puisque la base de fan grossit d’année en année. Cela fait maintenant la 7ème fois pour ma part que je vois les quatre Suédoises et la formation ne cessent de me surprendre. En effet, nous sentons un réel progrès au sein du IMG_8287jeu scénique de Crucified Barbara. Des déplacements coordonnés au millimètre, mais toujours avec cette petite touche rock n roll qui fait la force de la musique des Suédoises. De plus, tout s’enchaîne avec une telle rapidité que personne ne peut relever la tête pour respirer, tant l’ambiance est électrique. Déjà que le groupe a fait fort avec une entrée fracassante mettant les points sur les « i » directement, mais la suite est tout aussi intense. Quand le fameux « Motorfucker » rugit dans les grosses enceintes du Fil avec de superbes guitares saturées réglées pour avoir un son parfait, les ravissantes jeunes femmes montent un peu plus dans les tours pour déchaîner les éléments. Si bien qu’au même moment, alors qu’il ne pleuvait plus depuis au moins 18 heures, le déluge reprend de plus belle. À croire que tout avait été programmé. Alors que l’énergie et l’intensité du conceIMG_8301rt sont à son comble, le « calme plat » revient grâce au titre « Jennyfer » interprété avec une qualité grandiose, créant de plus en plus une osmose festive entre elles et les fans présents. Mais comme dit le proverbe « le calme avant la tempête »,IMG_8326 si vous vous demandiez en quoi il consiste, ce soir le sens devient limpide comme de l’eau claire. Car dés la fin de « Jennyfer », nous revoici en plein dans l’ouragan Stockholm grâce à « Into The Fire », redonnant un coup de fouet magistrale à la soirée. Vous êtes déjà fatigués ? Ce n’est pas fini. C’est maintenant l’heure de la superbe « Killed By Death » qui comme à son habitude va être chantée par la grande Klara Force. Encore une fois, la guitariste à la voix « d’or » fait preuve d’une technique vocale magnifique. Car reprendre du Motörhead n’est pas facile, mais arriver à reproduire le timbre de voix de mister Lemmy Kilmister est encore moins aisé. Malgré le fait qu’au bout de sept fois on s’attend à se prendre une grosse claque « in the face », à chaque fois le coup est d’une telle violence qu’il faut quelques minutes pour s’en remettre. Puis à l’instant où l’on retrouve enfin un peu ses esprits, c’est le drame car les filles nous quittent après un superbe « In Distortion We Trust ». Ouf !! Ce n’est que le rappel. À leur retour, nous voici à nouveau sous le charme et l’instant mélodie d’amour fait son IMG_8281apparition. En effet, l’interprétation du splendide titre « Count In Me » enveloppe la salle, dégageant une atmosphère douce et sensible. Cependant, un petit reproche par rapport à la version du CD, le morceau est joué un peu trop rapide à mon goût. À part cela, une chanson magnifique remplie d’émotion ce qui prouve encore que les groupes de Metal sont les meilleurs créateurs de slow au monde. Puis la croisière reprend de plus belle avec les deux derniers titres détonnant de la soirée, « Sex Action » et « Everything We Need » mettant un terme à cette soirée extraordinaire.

IMG_8271 IMG_8307 IMG_8274    IMG_8308  IMG_8321

Setlist Crucfied Barbara :

  • The Crucifier
  • Play Me Hard
  • Shut Your Mouth
  • If I Hide
  • Rock Me Like The Devil
  • Motofucker
  • Losing The Game
  • Rules and Bones
  • Jennyfer
  • Into The Fire
  • Rock n’ Roll Bachelor
  • Killed By Death (Motörhead)
  • In Distorsion We Trust

Rappel :

  • Count In Me
  • Sex Action
  • Everything We Need

 

Une belle et grande soirée ; qui plus est 100% féminine ; vient encore de s’achever sous des yeux émerveillés. Deux groupes qui ont fait un boulot énorme pour retourner la salle du Fil. Avec une très bonne entrée en matière des Raz’Rockette et les Suédoises de Crucified Barbara, une nouvelle fois magistrales et progressant d’année en année. Merci à toute l’équipe du FIL pour cette affiche et à bientôt.

ELOVITE