Ce soir à Sarras aura lieu un concert très spécial. Le bar La Cascade héberge de nouveaux des concerts, près de quinze ans après que les derniers instruments aient résonné entre les murs de cette salle. Pour cette ré-inauguration organisée par la Caillette  Prod, ce sont les lyonnais Home Taping et Sombra Y Luz qui se chargeront de dépoussiérer les enceintes de la Cascade. Autant vous dire que ça va être violent…

HOME TAPING-20130601-051Home TapingHOME TAPING-20130601-022

Les représentants du Punk N’ Zob « made in Lyon » montent sur les planches devant un public déjà bien chaud. La salle est bien remplie et tout le monde attend les premières mesures pour se défouler. Home Taping entame à peine le titre « Homo Liberalus » que les premiers pogo se déclenchent violemment ! Malgré le son perfectible, notamment au niveau de la basse de Sebastien, nous entrons de plein pied dans la fureur de la formation lyonnaise. Joss, en grande forme, se démène vocalement et physiquement puisqu’il descendra de scène à plusieurs reprises pour pogoter avec les spectateurs. De retour aux côtés de ses lieutenants, le chanteur se met à cracher un peu de sang. C’est qu’en Ardèche, les fans sont un brin bourrins mais c’est l’esprit punk après tout ! L’énergie du public transcende le groupe qui se doHOME TAPING-20130601-003nne à fond et joue très bien. La guitare claire et tranchante de Ludo nous oblige à nous donner à du headbang effréné. Nous retiendrons surtout la participation très active du public sur les brulots « JDM », « Honte à toi » ou encore « Humanituer » qui sera joué en rappel suite aux réclamations HOME TAPING-20130601-032insistantes des fans. Le rythme du set est haletant et ne laisse aucun répit aux spectateurs des premiers rangs, tous couverts de sueur. Les musiciens aussi suent à grosses gouttes, surtout Aurélien (batterie) qui doit avoir laissé une immense marre d’eau à son emplacement. Ce dernier s’acharne sur ses peaux de frappe et cymbales tandis que Ludo prend quelques poses en exécutant ses soli. Home Taping prend un pied énorme et cela s’entend ! Après un ultime rappel avec « Old Skull », le groupe nous quitte sous une pluie d’applaudissements. Les murs de la Cascade auront bien été secoués durant quarante cinq minutes de fureur et cela ne fait que commencer. En attendant la suite, allons nous rafraichir au bar…

SOMBRA Y LUZ-20130601-002Sombra Y Luz

Après le Metal-Punk-Rock très énervé de Home Taping, voici la Fusion de Sombra Y Luz. Les ardécho-lyonnais sont d’ores et déjà très motivés et font preuve d’une belle énergie. En SOMBRA Y LUZ-20130601-016particulier Emmanuel (guitare) et Morgan, leader charismatique de ce quatuor. Le chanteur aux dreadlocks ne cesse de bouger sur la scène et doit descendre pour remettre en place les planches sans cesse disloquées par les mouvements et sauts des deux hommes. Même Riton (basse), d’habitude peu mobile, effectuera régulièrement quelques pas de danse à la Angus Young. L’humeur du groupe est au beau fixe malgré le fait que plusieurs spectateurs aient quitté la salle durant le changement de plateau. Mais ceux qui sont restés se démènent dans des pogos et poussent le groupe à toujours se dépasser. Morgan laissera son micro à Julien (batterie) le temps d’un morceau avant de reprendre son poste pour chanter « Palesraël ». Ce morceau très lent (et long) casse malheureusement le rythme du set. Même si les textes sont très engagés et parlent d’un sujet grave, le public n’adhère pas vraiment. Globalement, le son est bon, bien qu’un peu trop fort et cette fois la basse claquante de Riton est bien mise en avant. L’interprétation des morceaux est juste impeccable et la rage de Morgan décuple la force des textes. L’énergie du groupe est palpable et le public s’en sert pour SOMBRA Y LUZ-20130601-024retourner la salle sur  « War’, « Tout seul dans ma tête » et le surpuissant « K-Yet Prod » sur lequel viendra chanter Sebastien de Home Taping. Emmanuel, à l’instar de Joss, se jettera à plusieurs reprises dans le public avec sa guitare pointée en avant. Mon collègue Mike n’aura pas le temps de s’esquiver et prendra un coup de manche d’ESP dans les côtes. C’est ça le SOMBRA Y LUZ-20130601-018Rock ! Morgan semble toujours autant possédé lorsqu’il chante et fédère un public déjà bien acquis à la cause Sombra. Le groupe offrira trois chansons en rappel, dont un morceau faussement Reggae pendant lequel Mike et le batteur de la Trime Team monteront sur scène aux côtés des Sombra. Le concert se termine sous les applaudissements des spectateurs épuisés et ravis d’avoir assisté à un tel débordement d’énergie.

Après ces deux sets furieux, on peut dire que la Cascade a bien ressuscité. Il ne reste plus qu’à espérer que les Sombra Y Luz et Home Taping auront rouvert la voie à de nombreux autres groupes. Il fallait que ce soit le nouveau taulier de la Cascade et les membres un peu fous de la Caillette Prod qui se chargent se raviver le flambeau. Mission accomplie pour ce soir.

Merci à la Cascade, à la Caillette Prod, à Kazzik pour le son, aux groupes et à tous les spectateurs ayant fait le déplacement.

Pour découvrir Sombra Y Luz, cliquez ici. Vous pouvez également télécharger gratuitement l’album « En Campagne » et l’Ep « Old Skull » de Home Taping en cliquant ici.

Kouni