Scarred – Gaia/Medea

Posté le : 06 juin 2013 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,

scarred_gaia_medeagenre : death/thrash     ©2013

C’est officiel : la France possède son foyer de groupes talentueux. Navré pour les personnes saturées de l’argument qui va suivre, mais le fait est là : la Klonosphère nous permet encore une fois de prendre notre pied avec un quintet luxembourgeois (c’est presque la France, oh…), Scarred. Actif depuis 2003 mais réellement connu grâce à son deuxième album sorti il y a peu, Gaia/Medea, faute de bonnes promos durant les années suivants sa formation.

La première question venant à l’esprit est : qu’est-ce qui fait l’authenticité de Gaia/Medea ? Pour être sincère et direct, rien de ce qui sort de cet album n’a pas déjà été exploité. Cependant, il ne faut pas se leurrer, Scarred surfe sur la vague du death/thrash 100% frenchy initiée par Loudblast et perfectionnée par Gojira ou Minushuman ces dix dernières années, autant dire des riffs mélodiques sur fond de grosses rythmiques bien solides et une voix de bûcheron. De plus, tout comme ses confrères, le quintet varie le propos en exploitant plusieurs sons de guitares : melodeath sur les deux premiers titres, polyrythmie façon Meshuggah sur « Psychogenesis » et « Mosaic », thrash technique type Nevermore sur « Empire Of Dirt »,  gros death à la Bloodbath sur « Idiosyncrasy » ou le final « Medea », le tout armé d’une production respectable, n’en déplaise aux bassistes qui continuent à se plaindre du manque de basse dans les skeuds de death.

Pas un titre à jeter, un album qui fourmille de détails, sur ce coup-là les Luxembourgeois ont tapé fort. Un album qui aurait pu être formidable si les groupes cités plus haut n’avaient pas déjà une telle renommée mais ce n’est pas l’heure de faire le difficile, Gaia/Medea est Ze disque qui va permettre, espérons-le, à nos cinq amis de franchir le seuil de la cour des grands. La spontanéité, c’est génial, mais un combo qui réfléchit aux bonnes choses, c’est génial aussi. N’est-ce pas d’ailleurs ce Metal qu’on apprécie le plus aujourd’hui ? Pas de bidouillages, des tripes et de la matière grise, bravo Scarred.

Noisyness.

Line-up Scarred :

Laurent Kessel – Drums
Jeff Jonas – Bass
Diogo Bastos – Guitar and Backing Vocals
Bertrand Pinna – Guitar
Sacha Breuer – Vocals

[youtube=http://www.youtube.com/watch?v=SMe1CJCWuVc]