C’est à nouveau par une journée froide et pluvieuse, alors que nous sommes le 1er juin que nous prenons la route, direction Grenoble. Ce soir, l’affiche est des plus belles et l’association Psycho Circle a mis les petits plats dans les grands pour faire vibrer l’Ampérage. Nous aurons donc droit au retour de Nightmare à la maison avec les Américains de Circle II Circle, de la formation annecienne Eternal Flight ainsi que les Grenoblois de Electric Shock. Tout est là pour un superbe moment.

Electric Shock

Nous entamons donc la soirée par le jeune mais néanmoins très intéressant Electric Shock. Le moins que l’on puisse dire, c’est que la _MG_8607formation sait y faire. Jean et veste sans manche avec patch, les Grenoblois évoluent dans un puissant hard rock à l’ancienne. Une IMG_8438musique débordante d’énergie et pleine d’entrain grâce à des riffs techniques rappelant les grands noms de la musique rock. De plus, la formation se donne avec tellement d’intensité que le public tombe rapidement sous le charme du charismatique chanteur Antoine Volat. Au fil des minutes, un lien ne tardera pas à se tisser entre Electric Shock et le public présent dans ce haut lieu de la musique. Car l’Ampérage est un berceau musical générant une ambiance folle, tout comme les anciennes salles américaines ou londoniennes. Grâce à la formation grenobloise, nous revivons ces meilleurs moments de la musique telle que nous l’aimons. C’est donc un final tout aussi explosif que le début du concert auquel nous avons droit. Une très bonne entame pour cette superbe affiche, et dire qu’ils nous restent de merveilleux moment à passer.

Eternal Flight

_MG_8657Nous attaquons quelques minutes plus tard avec le groupe originaire de Haute-Savoie, Eternal Flight. Nous pouvons constater d’ores et déjà que la formation à déjà un nombre de grands amateurs de leur musique. IMG_8453D’entrée, la formation montre une énergie extraordinaire face à ce super public grenoblois. Les riffs puissants de Chris Snaeder et Tophe Offredi fusent tel des éclairs transperçant le ciel noir pour émerveiller le spectateur. La batterie nous extirpe de notre léthargie pour que nous prenions conscience de la beauté que propose Eternal Flight. Face à toute cette énergie déployée, c’est une véritable leçon musicale offerte aux Grenoblois. Nous nous retrouvons alors dans une ambiance électrique envoûtante grâce un power progressif géré à la perfection. Une technique instrumentale de qualité extrême mettant en avant de très belle façon le chanteur Gérald Fois qui s’occupe d’électriser les cheveux du public de l’Ampérage. Alors quand vient l’heure de quitter la scène, le spectacle que nous a offert Eternal Flight a été superbe.

_MG_8626 _MG_8651   IMG_8491

Circle II Circle

Aujourd’hui, exceptionnellement, la formation américaine Circle II Circle ne jouera pas en tête d’affiche, puisque c’est le grand IMG_8525retour de Nightmare dans la ville natale du groupe. Il est environ 21h30 quand les Floridiens débarquent IMG_8536sur le plateau de l’Ampérage. L’énergie va se transformer peu à peu en un souffle de vitalité. Dés le départ, le groupe envoie son heavy métal incroyable dans les grosses enceintes de la salle grenobloise. Les guitaristes Bill Hudson et Christian Wentz démontrent une technique et un toucher fabuleux de leurs instruments, générant des riffs démontant chaque partie de notre être. Mais tout ne s’arrête pas là, car Zak Stevens (chant) est simplement magistral, enchaînant les titres avec une virtuosité telle que les poètes pourraient aller reprendre des cours. Des compositions terriblement efficaces frôlant l’orgasme musical tant la qualité de jeu est irréprochable. Il est évident que Circle II Circle n’a rien laissé au hasard dans leur musique pour que les auditeurs deviennent accros à ses breaks de batteries et à ses riffs de guitares saturées. C’est en toute logique que le set se termine tout aussi rapidement qu’il avait commencé. Un final excellent, ralliant encore un peu plus de spectateurs à leur cause.

_MG_8687  IMG_8531  IMG_8538 IMG_8539 IMG_8547 IMG_8548 IMG_8562

Setlist :

  • Edge Of Thorns
  • He Carves His Stone
  • Lights Out
  • Skraggy’s Tomb
  • Labyrinths/Follow Me/Exit Music
  • Degrees Of Sanity
  • Conversation Piece
  • All That I Bleed
  • Damien
  • Miles Away
  • Sleep

Rappel :

  • Diamond Blade
  • Epiphany

 

Nightmare

_MG_8741C’est parti ! Si les Américains ont fait preuve d’énergie et de puissance, Nightmare va les surpasser de la tête et des épaules. Pour cette dernière date française en compagnie des Américains, la formation grenobloise (qui n’est pas revenue jouer dans sa ville natale depuis un moment) va nous sortir le grand jeu. De plus, le groupe arrivera très vite à nous faire oublier le temps IMG_8581exécrable de l’extérieur. Nightmare débutera alors par le puissant titre « The Preacher » enveloppant la salle dans une ambiance magique tant la passion transmise par les Grenoblois est palpable devenant de plus en plus dense à chaque seconde. Même la température de la salle change du tout au tout, laissant la place à une petite impression de chaleur antillaise. Une sensation ma foi fort agréable quand on connaît la météo extérieure, ce qui nous permet de nous remémorer les rayons du soleil. Tout s’enchaîne à grande vitesse, Joe Amore est impeccable au niveau du chant comme le démontre « Cosmovision », transportant le public sur un petit nuage. Les IMG_8616soli et les riffs de Matthieu Asselberghs et Franck Milleliri pleuvent de tous côtés projetant des notes somptueuses comme des feux d’artifice lancés dans un ciel noir. Un instant magique me faisant presque oublier mes 38° de fièvre. Mais que dire de notre ami Yves Campion à la basse qui donne l’impression d’avoir retrouvé sa jeunesse d’antan. Excellent de voir à quel point le groupe est heureux d’être sur la scène de l’Ampérage, qui plus est avec un public transcendé au plus haut point face à ce bonheur musical. Nous arrivons très vite à la fin, peut-être même un peu trop vite et la qualité est toujours là. D’ailleurs, les Grenoblois donnent l’air de ne jamais s’épuiser tout comme le prouvent les frappes toujours aussi puissantes et ravageuses de David Amore. Nightmare nous quitte une première fois après « Crimson Empire ». Cependant, comment ne pas vouloir en donner plus quand les spectateurs donnent une telle énergie ? La suite reprend de plus belle avec les deux derniers titres de la soirée : « The Doomsday Prediction » et « Heaven And Hell » (reprise de Black Sabbath) qui finiront le set de façon spectaculaire. Car, sur « Heaven And Hell », Nightmare invitera Electric Shock ainsi qu’Eternal Flight IMG_8599de les rejoindre sur scène pour finir la fête en beauté, libérant ainsi le public avec des étoiles dans les yeux.

_MG_8721 _MG_8733  _MG_8743 _MG_8745  IMG_8594   IMG_8618 IMG_8621 IMG_8643

Setlist :

  • The Preacher
  • Wicked White Demon
  • The Burden Of God
  • Corridors Of Knowledge
  • Eternal Winter
  • A Thrill Of Death
  • Sunrise In Hell
  • Cosmovision
  • Children Of The Nation
  • Trust A Crowd
  • Shattered Hearts
  • The Gospel Of Judas
  • Crimson Empire

Rappel :

  • The Doomsday Prediction
  • Heaven And Hell (Black Sabbath)

C’est encore une soirée magnifique qui vient de se terminer. Bravo à tous les groupes pour leurs prestations scéniques et pour nous emplir de joie à chaque instant. Félicitations à l’Association Psycho Circle pour cette affiche splendide et pour l’organisation de cette soirée réglée à la perfection.

ELOVITE

  1. Los Vortex dit :

    Tout est dit et meme partager. La soiree a ete et restera MEMORABLE DE PART SON INTENSITE ET HAUTE CHARGES EMOTIONNELLES. LONG LIVE METAL IN GRENOBLE.

  2. Trop Cool electric shock