En ce mardi 18 juin, nous voici de retour dans la salle villeurbannaise du Transbordeur. Cependant, ce soir l’affiche alléchante que nous propose Eldorado Production se trouvera sur la scène du Club Transbo. Nous allons vivre un moment spectaculaire car aujourd’hui, le groupe de Stoner américain Clutch s’offre le luxe de s’arrêter chez nous. Ils seront accompagnés par le groupe lyonnais montant The Socks. La salle affiche alors « Sold Out » et c’est bien normal puisque ce n’est pas tous les jours qu’on peut s’offrir un tel spectacle. D’ailleurs, de nombreuses personnes présentes la veille pour Orange Goblin à Grenoble ce sont déplacées pour cet évènement. Et si le Stoner était l’avenir de la musique en France ?

The Socks

Vous n’IMG_0196avez jamais vu ou même entendu The Socks ? Dommage pour vous ! Mais ne vous inquiétez pas, grâce à ces quelques lignes, vous allez très vite comprendre en quoi consiste leur musique. Il y a quelques mois, lors de son passage à Chambéry, le groupe m’avait déjà laissé une forte impression. Mais aujourd’hui, ce n’est pas une claque que je vais recevoir, mais une déculottée. D’emblée, les Lyonnais nous envoie leur Stoner Rock en plein visage. Des accords sanglants et tranchants rebondissent de parts et d’autres du Club Transbo, ce qui plonge le public dans unIMG_0209 état second. De plus, le côté influence Led Zeppelin donne une petite touche de puissance instrumentale dans le jeu du quatuor lyonnais. Le groupe enquille les titres de manière éblouissante et c’est impressionnant de voir la progression de la formation en l’espace de 6 mois. Cela se sent dans le chant rempli d’une telle assurance qu’il ne manquerait pas grand-chose pour que Julien (chant-guitare) n’ait le public à ses pieds. De plus, on sent aussi que le public ne connaissant pas le groupe lyonnais devient acquis à leur cause au fil des secondes qui passent. Comme le démontre le nombre croissant d’applaudissements, au vu de la qualité musicale que propose The Socks à chaque passage sur scène et de leur ascension fulgurante. Si vous ne voulez pas les voir à deux mètres de la scène derrière une crash barrière, je ne peux que trop vous conseiller de très vite aller voir les Lyonnais.

IMG_0195  IMG_0208  IMG_0210

Clutch

Quelques minutes et un bol d’air frais plus tard, il est temps de regagner les abords de la scène du Club Transbo pour le début du set de ClutIMG_0256ch. C’est sous une lumière tamisée que les Américains envoient le premier titre de la soirée : IMG_0243« Cyborg ». D’un coup, les projecteurs s’allument et le public se déchaîne. Pour vous mettre dans l’ambiance, imaginez-vous être à la barrière dans une salle comme Bercy avec les mouvements de foule que cela entraîne. Eh bien, là c’est deux fois plus sportif. Mais on s’écarte du sujet qui nous intéresse, c’est-à-dire Clutch. Les Américains jouent une musique puissante et énergique avec des riffs faisant mal là où ça passe. De plus, les frappes de Jean-Paul Gaster (batterie) sont dévastatrices tant chaque coup est sec et tranchant. Cependant, si le jeu est d’une extrême technicité, il est dommage qu’à part Neil Fallon (chant/guitare), le reste du quatuor du Maryland ne bouge pas un peu plus. Mais au vu de la vivacité de Neil, cela n’aura sûrement gêné personne tant son énergie débordante est contagieuse. Ce qui touche de plein fouet l’ensemble des spectateurs toujours à bloc et ne lâchant rien. C’est incroyable de voir à quel point toute une salle est transcendée grâce à un seul homme. La fin du set arrive à vitesse grand V et l’intensité n’est toujours pas retombée. C’est fantastique de voir le Stoner déchaîner autant les foules. C’est donc sous les applaudissements grandioses du public rhodanien que les Américains de Clutch prennent congé de nous, laissant les lumières de la salle se rallumer tandis que les spectateurs quittent le Club Transbo.

   IMG_0246 IMG_0248 IMG_0245 IMG_0214 IMG_0230

Setlist Clutch :

  • Cyborg
  • Book Saddle Go
  • Earthrocker
  • DC Sound Attack
  • Elephant
  • Regulator
  • Crucial
  • The Face
  • Slowhole
  • Wolfman
  • 50k Watts
  • Struck Down

Rappel :

  • Power Player
  • Gone Cold
  • Promoter
  • E.W.

C’est encore, une soirée Stoner magistrale qui vient de se terminer, laissant partir un public apaisé et heureux des deux jours que certains ont pu passer. Bravo aux Lyonnais de The Socks pour leur prestation qui devient de plus en plus millimétrée et parfaite, ainsi qu’à la musique puissante et destructrice des Américains de Clutch. Merci à toute l’équipe d’Eldorado Production de nous avoir offert ce merveilleux évènement.

Pour les découvrir, cliquez sur leurs noms : Clutch, The Socks.

ELOVITE