Evas Kiss Anger – Evas Kiss Anger (Ep)

Posté le : 15 juillet 2013 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

ekagenre : metal/hardcore     ©2013

L’autoproduction, un travail pas des plus simples à acheminer. À en croire bon nombre de « spécialistes » du Metal, elle n’est réservée qu’à ceux qui ont les moyens de la porter au même niveau qu’un Rick Rubin et autres Peter Tägtgren, devenant dans le cas contraire la bête noire à éviter d’urgence. Un beau ramassis d’idioties quand on sait laisser sa chance à un groupe qui se bat pour faire connaître son art avec peu de moyens.

Formé à Rodez, Evas Kiss Anger balance un Metal/Hardcore bien frenchy comme le faisaient L’Esprit du Clan ou The Arrs à leurs débuts, sans prétention avec des parties bien patates et d’autres plus bancales mais n’est-ce pas ce qui fait le charme d’un premier Ep? Certes, le chant clair de Flo, s’il n’est pas aussi convaincant – et parfois à la limite du supportable comme sur « Magnétique »- que ses screams, se révèle tout de même émotif et l’absence d’une personnalité forte tend à pointer du doigt l’amateurisme. Mais à vrai dire, on s’en balance aujourd’hui en 2013 de savoir qui fait bien les choses. Evas Kiss Anger ne bidouille pas son énergie sur quelconque ordinateur et n’a en plus besoin de personne pour la contenir. Avec quelques références aux premières heures du Néo type Deftones ou Ultraspank, notamment sur « Stan » ou « Magnétique », Evas Kiss Anger a aussi le mérite de ne pas être répétitif et d’apporter son lot de nostalgie qui fait sourire.

Le vrai Hardcore est là. Il est pur, vient des tripes et malgré les bémols cités plus-haut, ce premier Ep à la très jolie pochette nous rassure une fois de plus quant à l’intégrité du Metal en France. Alors oui, soyons honnête, les grosses productions sont toujours plus alléchantes car moins brouillonnes à l’oreille, mais la comparaison avec une autoproduction d’un groupe qui se contente de brancher ses guitares sur des amplis me paraît légèrement déplacée. À coup sûr, nos amis aveyronnais reviendront à bloc d’ici quelques années, animés par le feu de la sincérité et l’envie d’en découdre avec l’audimat bien-pensant.

Sans être une révélation, un Ep qui s’est révélé touchant après plusieurs écoutes. Strictement déconseillé aux snobs et aux perfectionnistes.

Noisyness.

http://evaskissanger.bandcamp.com/