Jeudi 1er août 2013, 16h00, au bord d’un lac quelque part dans le département de l’Ain, avec Metal Trash :

Kouni : « Aaah c’est trop le kiff, sans déconner ! »

Metal Trash : « Ouais. Ça fait du bien de se passer un peu. Au fait, tu n’as pas un concert ce soir ? »

Kouni : « Si, à Lyon. La release party de Lugh. Mais bon, j’aurai préféré qu’ils jouent ici ».

Metal Trash : « Je comprends. Remarque, ce serait excellent un concert au bord d’un lac. Mais rassures moi, tu va y aller hein ? »

Kouni : « Ouais, ouais… tout à l’heure… »

DIXIT-20130801-007Dixit

Après m’être fait violence pour quitter ce lieux bucolique et ô combien agréable, qui plus est en compagnie d’un ami, j’arrive finalement au café-concert Le Blogg, situé dansDIXIT-20130801-009 le 7ème arrondissement de Lyon. Dixit a déjà entamé son set et première constatation très plaisante : le Blogg est plein ! Il faut préciser que la soirée, organisée par le groupe Lugh, est gratuite ! Un grand nombre de spectateurs sont postés devant la scène, écoutant le Metal/Hardcore rageur du combo lyonnais. Dixit est bien en forme et le son, puissant, donne toute sa mesure à la musique énervée et « sautillante » de Dixit. Les morceaux sont bien structurés et dévoilent une énergie incroyable sur scène. Le personnel du Blogg a revu l’éclairage de la scène et modifié la position des spots pour donner une plus belle lumière, mieux dirigée sur le groupe. Une initiative à saluer car elle facilite un peu le travail des photographes dont je fais partie (ceux qui travaillent en basses lumières comprendront). Pour en revenir au concert, Dixit ne ménage pas ses efforts pour faire le bouger le public qui répond présent et pogote par instants. Mention spéciale à Lambert, le chanteur de Lugh, qui n’aura pas quitté le 1er rang pour headbanger comme un furieux.

SUSTAINCORE-20130801-001SustainCore

C’est maintenant au tour des Viennois de SustainCore de s’installer sur les planches du Blogg. Les récents vainqueurs du Headbang Contest vont nous montrer de quoi ils SUSTAINCORE-20130801-007sont capables et attention, ils vont faire mal. SustainCore interprète un Thrash Death Metal assez pêchu, doté de riffs qui passent à la moulinette beaucoup de productions contemporaines. Le charismatique chanteur Kent est en forme vocalement et tient rapidement le public entre ses mains. Le son, bien que manquant un peu de clarté, est très puissant et va rapidement donner envie aux spectateurs (dédicace à Lambert, une fois de plus) de se lancer dans des pogos et même dans un circle pit ravageur. De mémoire, il me semble que c’est le premier circle pit que je vois dans ce lieu ! Il faut un début à tout, vous me direz. Bref, l’ambiance est bien là et le groupe se donne à fond. N’ayant pas vu le groupe lors de la finale du Headbang Contest, je compris toutefois facilement les raisons de leur victoire. Un groupe bien présent, sûr de lui et pro avec des compositions très travaillées et un chant maîtrisé. En résumé, une formation qui a tout pour devenir incontournable dans les prochaines années. À voir au plus vite et pour ceux qui vont au Motocultor Fest, vous pourrez les voir là-bas !

LUGH-20130801-011Lugh

La tête d’affiche, ou plutôt les cornes d’affiche arrivent enfin. Ce soir, les Lyonnais (et la Lyonnaise) de Lugh fêtent la sortie de leur premier Ep, « Absent Minded »LUGH-20130801-009 (chronique de l’Ep en septembre). Pour commencer, j’ai aperçu Lugh au Headbang Contest à la Marquise mais ayant raté une bonne partie du set, je n’ai pu me faire une idée précise de leur potentiel, bien que le peu que j’ai entendu m’ait plu. Cette fois, je suis bien là à attendre le début des hostilités. Et bien, je ne serais pas déçu. Lugh, c’est tout d’abord un univers emprunt de légendes et de mythes. Sans tomber dans le Pagan ou le Folk toutefois. Un Metal personnel, bien pensé et accrocheur, voilà la base de Lugh. Ajoutez à ceci des membres tous plus doués les uns que les autres (Manon, à la basse cinq cordes et ses lignes très mélodiques ou encore Christopher et ses soli de tueur) LUGH-20130801-013et un leader charismatique en la personne de Lambert. Ce dernier dispose d’une voix claire hypnotisante mais manquant encore un peu de clarté. Ceci ne nous empêchera pas de profiter des textes sensés et fédérateurs de la formation lyonnaise. Certains titres auront beaucoup de succès, les refrains étant parfoisLUGH-20130801-004 repris par une partie du public, notamment « Immolation », « Rêves » et « Lir’s Empire ». Là encore, des pogos vont apparaître et la température va monter d’un cran. Jusqu’au bout du set (assez court, comme pour les deux précédents groupes d’ailleurs), Lugh aura maintenu une certaine pression sur son auditoire qui réclamera fermement un rappel. Le groupe acceptera et nous rejouera le puissant « Immolation » avant de quitter définitivement les planches, nous donnant rendez-vous au merchandising.

Setlist Lugh :

  • Mind Shot
  • Immolation
  • Dressed
  • Gates
  • Rêves
  • Lir’s Empire
  • Slay For Aton
  • The Other One

Rappel :

  • Immolation

Une release party parfaitement réussie, couronnée de succès pour chaque groupe. Chacun mérite d’être vu et entendu, ne serais-ce que par l’originalité dont ils font preuve.

Merci à Lugh pour l’accueil et l’organisation impeccable. Bravo à eux, à SustainCore et Dixit et me
rci au Blogg de nous avoir permis d’assister à cette soirée.

Je vous invite à découvrir ces groupes via ces liens : Lugh, SustainCore, Dixit. Bonne écoute !

 

Kouni