Ce soir, le groupe toulousain Punish Yourself débarque à Bourgoin-Jallieu (Isère) en compagnie du duo franco-allemand Trap. L’évènement est très attendu et à peine les portes de la salle sont-elles ouvertes que des dizaines de spectateurs, certains maquillés à l’instar des membres de Punish, se massent devant la scène. Mais ils devront faire preuve de patience car pour l’instant, c’est le groupe électro-rock Trap qui monte sur les planches.

Trap

Ce groupe d’électro-rock va se révéler être une bonne surprise. Constitué d’un Dj et d’un batteur, Trap va nous retourner la tête pendant près d’une heure, sans une seule interruption dans TRAP-20131005-002l’enchaînement de son set. Un set très varié, passant de compositions mid-tempo à des parties très rapides. La programmation de la musique est déjà de très bonne qualité mais c’est surtout la prestation du batteur qui est réellement impressionnante. On pourrait parler de prouesse physique tant son jeu est carré, puissant et visuel. Le public est captivé par cette démonstration et rapidement, la salle accroche à la musique de Trap. Le concert se termine en apothéose avec une montée en tension musicale. La déflagration passée, les spectateurs applaudissent chaleureusement Trap et ceux-ci nous quittent. Les techniciens arrivent pour préparer la scène des Punish Yourself et la salle se vide pour quelques minutes.

 

PUNISH YOURSELF-20131005-017Punish Yourself

En pleine tournée promotionnelle de leur nouvel album Holiday In Guadalajara (disponible depuis le 7 octobre), Punish Yourself fait une étape aux Abattoirs etPUNISH YOURSELF-20131005-009 s’apprête à nous livrer un concert mémorable. Le groupe arrive devant une fosse presque bondée et dès les premières mesures, on comprend vite que nous n’allons pas en sortir indemne. La température grimpe de plusieurs degrés dans la fosse et les pogos apparaissent rapidement. Vx (chant) est au taquet et très en forme vocalement. En véritable showman, Vx motive le public et ne cesse de bouger sur scène. Après un premier titre en guise d’échauffement, Punish Yourself joue le brûlot Suck My TV qui provoque un incendie dans la fosse. Miss Z (guitare), Pierlox (guitare) et Xav (batterie) sont pleinement concentrés et réalisent un jeu carré. Nous nous retrouvons embarqués dans un spectacle grandiloquent et bariolé à l’outrance. Rob Zombie et Alice Cooper seraient ravis de voir cette prestation ! La danseuse Klodia surgit du fond de la scène avec des accessoires enflammés et en tenue de femme fatale zombifiée. De quoi rajouter encore quelques PUNISH YOURSELF-20131005-022degrés dans la fosse ! Visuellement, c’est très bien rôdé et en ce qui concerne le son, nous sommes gâtés. Le mixage est très bien réglé, celui-ci mettant en avant les guitares sont pour autant couvrir la voix de Vx ou la batterie de Xav. Le concert défile à un rythme soutenu qui ne laisse aucun répit aux spectateurs. LePUNISH YOURSELF-20131005-024 chanteur nous annonce un « dernier pour la route » avant de quitter la scène en compagnie de ses lieutenants. Après quelques minutes d’attente durant lesquelles le public les réclament, les zombies reviennent pour nous interpréter quelques titres, dont un inédit. Klodia revient en danseuse de saloon sur le très westernien « Las Vegas 2060 », morceau ô combien apprécié des fans. Cette fois, les Toulousains nous quittent pour de bon, après avoir passé nos oreilles et nos yeux à la moulinette.

Un concert pareil, ça ne laisse que de bons souvenirs. Rares sont les groupes qui ont su développé un univers si particulier (on pense notamment à Rob Zombie) et qui parviennent à nous y faire entrer de plein pied. Prestation plus que réussie pour le groupe de Toulouse. Un groupe à voir et à revoir sans modération !

Tous mes remerciements aux groupes, aux organisateurs et au personnel des Abattoirs. N’oublions pas le public qui aura tout donné pendant deux heures et demi, bravo à lui !

Kouni