Digital Nova – Alpha Omega

Posté le : 30 octobre 2013 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,
Digital Nova - Alpha Omega

Genre : Rock/Prog Metal ©2013

Le groupe Digital Nova démarre son aventure en 2007, à Marseille. En 2010, après quelques mois passés en composition, réflexion et enregistrement, sort le premier EP/album du groupe : Oxygène, constitué de sept titres, où l’on trouve déjà le caractère bien affirmé de ce que nous pourrons entendre environ trois ans plus tard avec la sortie de l’album Alpha-Omega. Le line up aura été modifié au fil des années, mais l’unité du quatuor et la cohérence avec son passé restent présentes, et nous ne serons donc pas choqués de retrouver la formule qui fait mouche, utilisée pour Oxygène. Dernier événement notable en date, le départ du guitariste Michel, remplacé par Jean-Baptiste.

La première impression que nous avons lorsque nous prenons le disque en mains, est que c’est de la belle ouvrage. Pochette soignée, artwork impeccable, présentation pro : tout y est. Et cela aurait pu s’arrêter là mais pour en être sûrs, nous enfournons la galette dans notre lecteur favori. Et non, cela ne s’arrête pas à une belle pochette, le son est très bon. La production est nickel sur tous les plans et on se rend compte que c’est une machine à tube que nous avons en notre possession. Les titres s’enchaînent sans un seul instant de répit, alternant parties calmes, slammés avec des parties torturées et plus Metal. Totalisant trente-six minutes, l’ensemble n’est pas très long, malgré ses onze titres. Chaque morceau se décline sous un format radiophonique de trois à quatre minutes en moyenne. On ne se lasse pas et cet enchaînement donne presque l’impression qu’on a affaire à un seul et unique morceau composé de onze idées différentes. Les textes sont engagés, parfois un peu plus intimes mais tout passe, le choix délibéré de la langue de Molière n’étant pas une barrière du tout. On décèle les influences du groupe parmi les français reconnus comme Lofofora ou encore Mass hysteria. Au niveau international, le groupe suggère Deftones, mais on a remarqué des clins d’œil à System of a down et même Korn parfois. L’ensemble est définitivement pop, les riffs simples et efficaces, la section batterie/basse fait bien son travail, et donc Alpha-Omega est accessible à tous.

Votre chroniqueur a bien apprécié cet opus quoi qu’il ne soit pas amateur de pop, car certaines idées du disque sont très bonnes. Les qualités de cette œuvre en font aussi ressortir un ou deux défauts qui, au regard du reste et du travail accompli, paraissent petits mais que nous aimerions cependant souligner. Le batteur, ou plus exactement la batteuse, fait son boulot mais nous aurions apprécié un peu plus de « folie », car sans aller dans l’excès, elle pourrait quasiment être remplacée par une boîte à rythme. Carrée et efficace oui mais justement, l’entendre un peu plus serait bon. Le chant est bien placé et les parties énervées sont juste comme il faut mais parfois, la monotonie du slam paraît dissonante avec le reste des instruments. Le morceau le plus abouti vocalement est « Sur le fil »,François a magnifiquement exploité toutes les qualités de son organe vocal et les diverses facettes de sa voix. La guitare sonne bien, parfaitement placée. La structure des morceaux est convenue, parfois trop et on se prend à anticiper l’arrivée d’une partie ou d’une autre. Nous avons envie de dire aux musiciens de se lâcher plus, de laisser libre cours à leur imagination. Les structures sont assimilées, les influences aussi. Maintenant, il faut passer à l’étape suivante : faire la différence, afin de passer d’un bon groupe à un excellent pour se démarquer de la masse. Ceci dit, n’hésitez pas à écouter ce disque qui en vaut vraiment la peine sous tout point de vue. Pour notre part, nous garderons un œil sur Digital Nova.

Tracklist :    

1. Impitoyable

2. Un monde parfait

3. Le parti du faire

4. La vie n ‘a pas de prix

5. Sur le fil

6. Personne

7. Ensemble

8. La loi du plus fort

9. A travers et à tort

10. Une vie ailleurs

11. Animal

Line up (lors de l’enregistrement) :

Batterie : Stayff

Basse : Mathieu

Guitare : Michel

Chant : François

http://www.digitalnova.fr/

Clip officiel de « La vie n’a pas de prix« .

F4R537KTP09

  1. Mathieu dit :

    Nouveau clip du groupe avec le morceau « un monde parfait »:

    http://youtu.be/Fo7PO590Nss