Ce soir, l’Association Dagoth Prod’ nous annonçait une soirée sous le signe du gros son et promettait de faire trembler les murs fragiles de la MJC à St Paul Trois Châteaux (Drôme). Trois groupes originaires de différents coins de la France, aux sons et aux styles bien distincts. Soirée composée du groupe Lies (Lyon), Eight Sins (Bourgoin-Jallieu/Grenoble) et sans oublier le combo Atlantis Chronicles (Paris). Ça s’annonce chaud !

Lies

LIES04signed

Il est environ 21 heures quand le groupe Lies monte sur l’estrade. Originaires de Lyon, les membres se présentent sur scène le visage et les vêtements maculés de tâches sombres. Ce soir, ils nous font découvrir leur nouvel opus, « From The Ashes Of Our World » qui a récemment vu le jour. Le show débute «  en douceur » avec leur titre « World Of Lies », un morceau qui représente à merveille l’univers éclectique du groupe : le Neo s’accouple avec le Metal Progressif et se marie même avec des sons Electro. C’est rythmé et structuré. La voix grave de Ben (chant), ne se fait hélas pas assez bien entendre, suite à un problème de micro. De plus, en plein milieu d’un morceau, la double pédale rend l’âme… Décidément, ce n’est pas leur soirée. Malgré toute l’énergie se dégageant de leur musique, le public semble peu réceptif et préfère rester à quelques mètres de la scène, voire carrément à l’extérieur de la salle. C’est pourtant une superbe performance. Pas toujours évident d’être en première partie et de chauffer la salle. Le quatuor ne se laissera pas abattre et terminera son show le sourire aux lèvres.

 LIES001

Setlist :

  1. World Of Lies
  2. Somewhere
  3. Reborn
  4. Rictus
  5. All Our Apologies
  6. Deal with it
  7. Feel sick
  8. Anger
  9. Live Fast

ES01signedEight Sins

Comme un violent coup de massue en pleine face, le groupe de Hardcore nommé Eight Sins fait une entrée fracassante. Une brutalité sans merci pénètre lesES007signed murs de la MJC, les moshers s’agitent aux premiers coups de pédales puissants et destructeurs. Comme leurs précédents confrères de scène, eux aussi nous présentent leur second album, « World Of Sorrow », sorti début 2013. On ressent fortement les influences de HateBreedLamb Of God ou bien The Dillinger Escape Plan. N’étant pas une amatrice de « Core », je ne peux apprécier le show à sa juste valeur mais pour les fans du genre, la pièce se transforme en un véritable défouloir, combiné d’un sauna. Mon acolyte, Elovite, a pu assister à leur représentation donnée le 17 juin dernier à l’Ampérage de Grenoble (voir le report) et confirmera sans doutes mes dires ! Un live intense, bien énervé. La salle est conquise, la chaleur est étouffante et la sueur perle sur les visages. Il est temps d’aller boire une bonne bière et de prendre un peu l’air en attendant le prochain groupe.

ES009signed

Setlist:

  1. Where is your god
  2. Nine eleven
  3. World of sorrow
  4. Impurity
  5. Bloodshed
  6. God eater
  7. Make me hate
  8. Trapped
  9. A day without light
  10. Under the edge
  11. Pathetic

AC05signedAtlantis Chronicles

Banderoles, drapeaux et autres accessoires ornés du logo Atlantis Chronicles sont installés. 23h30, les Parisiens les plus attendus arrivent sur scène et viennent AC002signedclôturer la soirée en beauté. Anciennement nommé AbyssAtlantis Chronicles est un groupe singulier de Death Metal aquatique. En effet, ils n’abordent que des sujets liés à l’eau. Étrange, mais particulièrement innovant. Avec leur tout premier album « Ten Miles Underwater », le combo francilien nous plonge dans l’histoire de William Beebe et de son invention, la bathysphère. Ils ouvrent le show avec leur intro « Enter The Bathysphere », comprenant des bruits de fonds marins et des murmures démoniaques suivie par « And Embrace The Abyss ». L’atmosphère est créée, nous avons officiellement embarqué à bord du vaisseau d’AC. Le chant d’Antoine balance entre le Core et le Death, accompagné d’un Metal tantôt moderne, tantôt progressif. Les riffs des guitaristes sont furieux et embrassent divinement les frappes incessantes de Sydney (batterie). Les morceaux complexes mais bien exécutés, techniques et harmonieux, font la personnalité du groupe.

Une setlist un peu courte mais efficace. Ce fut une pure bonne soirée métallique comme on en voit malheureusement très peu dans le sud. Des groupes de qualité avec un bon potentiel.

AC03signed

Setlist :

  1. Intro (Enter The Bathysphere)
  2. And Embrace The Abyss
  3. Beyond The Lighthouse
  4. Echoes Of Silence
  5. Architeuthis Dux
  6. Tales Of Atlantis
  7. Homocene
  8. Thousands Carybdea
  9. Ten Miles Underwater
  10. Outro William Beebe

Un grand merci à l’association Dagoth’ Prod, aux bénévoles et bien entendu, aux groupes pour ce spectacle qui n’a rien à envier aux plus grands.

Marine