Après une petite nuit au chaud sur Lyon, je prends donc la route en direction de Bourg-en-Bresse. Mais, en ce vendredi 22 novembre, un camion transportant des voitures a décidé de brûler, ce qui ralentira considérablement le trafic. Cependant, la circulation étant une science, cela ne mettra pas en retard le public qui s’est déplacé en nombre. Pour cause, les Norvégiens de Satyricon font un stop dans la superbe salle de La Tannerie pour notre plus grand plaisir. Mais, ils ne seront pas seuls et attendez-vous à une surprise de taille car, c’est le groupe Taïwanais Chthonic qui a la chance d’ouvrir pour la tournée de Satyricon.

Chthonic

Il est 20h30IMG_3563 quand les portes de La Tannerie s’ouvrent, et laissent entrer un public déjà bien tétanisé par le froid. Mais nous allons vite nous réchauffer car, dans une grosse demi-heure, les lumières s’éteindront pour laisser place aux Taïwanais de Chthonic. Pour avoir vu des centaines de formations, là, il faut bien avouer que le mélange de la culture asiatique et du métal est très intéressant. Cependant, il faut un certain moment d’adaptation pour apprécier la musique des Taïwanais, assez étrange. IMG_3585 Par contre, on ne peut qu’être ébloui par la virtuosité des musiciens, notamment face à celle du chanteur  Freddy « Left Face Of Maradou »Lim qui donne une 4ème dimension à leur musique. Mais ce n’est pas la seule chose dans laquelle excelle le chanteur. Il y a aussi l’erhu (une sorte d’instrument asiatique avec une grosse boule) que Freddy Lim maîtrise à la perfection.  De plus, nous sentons le public concentré sur la musique que joue la formation, tant tout est parfait. Le plus incroyable, est la petite et charmaIMG_3554nte bassiste Doris « Thunder Tears » Yeh qui, dans ce monde de brute, envoie des lignes de basses ravageuses. Alors que dire de Jesse « The Infernal » Liu qui manie la guitare avec un talent incroyable, ou du batteur  Dani « Azathothian Hands » Wang, cadrant tout son petit monde avec des tempos parfait. Puis, pour rajouter un peu de symphonique dans ce monde noir, il faut bien la virtuosité du claviériste C.J. « Dispersed Fingers » Kao qui, caché derrière son masque, donne la touche vitale pour ce fabuleux groupe.

IMG_3605 IMG_3600  IMG_3574    IMG_3541

Satyricon

Il faut maintenant préparer la scène pour un des piliers du black métal : Satyricon. Après avoir testé les micros, les guitares, et avoir installé le grand pied de micro de Satyr en forme de corne de bouc, il est temps d’éteindre la salle pour la plonger dans le noir, avant de mettre les premiers spots bleus permettant d’éclairer la scène. Le son gras des guitares monte peu à peu en puissance, laissant place à des riffs rapides et efficaces. Mais ce qui va enflammer la salle sera l’appariIMG_3674tion de Satyr, sur le haut de la scène, entre le clavier et Frost qui, assit derrière sa batterie, s’emploiera à fracasser le silence installé dans La Tannerie. C’est le départ, Satyricon envoie son premier titre de la soirée IMG_3650avec « Voice Of Shadow » qui va nous plonger dans cette si sombre ambiance du black. Par contre, il est surprenant de voir un public si calme, même si quelques adeptes du circle pit et de la battle pogo vont se déchaîner d’entrée de jeu. Il faudra attendre le troisième ou quatrième titre de la setlist pour voir la foule de Bourg-en-Bresse submergée par l’énergie que dégage Satyr et sa bande. La suite n’est plus qu’amour et passion pour la musique, car toutes les têtes se mettent à hocher d’avant en arrière pour atteindre l’extase que nous procurent les Norvégiens. Il est difficile de ne pas rester pantois devant un tel niveau de prestation. De plus, le son parfaitement réglé de la salle offre une dimension à laquelle nous n’aurions peut-être pas pu accéder autrement. Nous nous retrouvons donc plongés en totale immersion, dans le monde de Satyr et Frost. Messieurs, Dames ! Comment aller plus loin dans la description d’un tel moment ? Je vous le demande. Quand vient l’heure de la fin, ce moment incroyable avec « The Pentagram Burns », nous nous regardons tous en se disant : « ce n’est pas possible, ils vont revenir ». Il faudra quelques secondes de rappel en chœur, pour que les Norvégiens reviennent nous offrir les deux derniers titres de la soirée « Mother North » et « K.I.N.G », clôturant ainsi ce magique concert.

IMG_3624 IMG_3631 IMG_3635

Setlist Satyricon :

Voice Of Shadow

Hvite Krissts Dod

Our World, It Rumbles Tonight

Now, Diabolical

Black Crow On A Tombstone

Nekrohaven

Commando

Repined Bastard Nation

The Infinity Of Time And Space

Forhekset

To The Mountains

The Pentagram Burns

Rappel :

Mother North

K.I.N.G.

Les lumières de la salle se rallument, le public se dirige tranquillement vers la sortie avec de la magie plein les yeux, tant la prestation fût dantesque. Félicitations à Chthonic pour sa prestation métalloasiatique. Merci à Satyricon pour ce concert qui restera (pour ma part) un très beau moment. Bravo à toute l’équipe de La Tannerie pour nous proposer régulièrement des soirées de très haute qualité comme celle-ci.

ELOVITE