C’est à une dizaine de jours du début de la saison hivernale, qu’en ce mercredi 11 décembre 2013, je me rends direction la salle du FIL à Saint Etienne, pour une date qui va être haute en couleur. En effet, ce soir DOH l’Asso et le FIL nous offrent sur un plateau les monstres finlandais de Lordi et les stéphanois de Heavylution.

Heavylution

Comme d’habituIMG_4706de, la salle du FIL est rôdée comme un coucou suisse, avec des horaires d’une précision d’orfèvre. Il est donc 20h30 quand les lumières de la salle s’éteignent et laissent entrer Heavylution. Le groupe va alors tout faire pour booster le public pendant 40 minuteIMG_4721s. Ce qui est sûr, c’est que la formation ne manque pas de dynamisme et de réalisme, car l’occupation de la scène est grandement couverte grâce à une prestance agréable à l’œil, avec des mouvements fluides. De plus, on sent une certaine osmose dans le groupe, leur permettant de ne pas se gêner sur la scène, rendant chaque titre aussi puissant les uns les autres. De même, vu d’en bas on pourrait presque croire que le set à été répété jusqu’à ce que tout soit millimétré, de façon à rendre le spectacle encore plus intéressant. Par exemple, le maniement du micro, digne d’un Tobias Sammet. Si le set est vraiment  intéressant au niveau musical, on exceptera la reprise de Iron Maiden (cela n’engage que moi) qui fût réellement une calamité. Mise à part ce petit bémol, Heavylution aura proposé un set et un début de soirée méritant de s’attarder sur leurs compositions originales.

 IMG_4709  IMG_4726

Lordi

L’attente fut un peu plus longue que prévue mais qu’importe, car il ne faut pas énerver les monstres finlandais. Il serait dommage de se faire terrasser par la colère de Mr Lordi. Quand les lumières du FIL s’éteignent, c’est une voix grave et rauque qui sort des grosses enceintes surpIMG_4742lombant le public. D’emblée, les bras se lèvent et les lumières se rallument pour laisser entrer les Finlandais. Le départ est magistral. La formation s’en donne pleinement à cœur joie et débute le premier titre d’un concert qui va s’avérer monstrueux. Nous attaquons alors par « We’re Not Bad For The Kids (We’re Worse) » qui, comme une boule de neige se transforme progressivement en avalanche, aura l’effet identique mais en plus énorme. Les lumières sont fabuleuses, les déguisements des Finlandais tiennent grandement les promesses de ce que l’on voit dans les clips vidéo. De quoi rester pantois devant ce spectacle, car c’est effectivement un spectacle auquel nous assistons. Tout est rôdé à la perfection et réglé à la millième de seconde près. Mais ce qui va vraiment enflammer le public, déjà totalement sous le charme, est l’un des titres phares du groupe « Who’s Your Daddy » qui va transformer la salle stéphanoise en une bombe prête à éclater de joie. Ce qui va être le cas très rapidement, avec un solo de basse formidable de Ox  qui, pendant près de plusieurs minutes, va nous offrir un cours de quatre cordes d’une efficacité telIMG_4777le, qu’il n’aura plus qu’à faire jouer le public avec lui. À la fin de ce cours de musique, Mr Lordi et sa troupe reviennent pour la belle chanson « I’m The Best ». Mr Lordi se fera offrir une tiare et un ruban digne des Miss France, sur lequel nous pouvons lire : Myster World 2013. Quelques roadies viendront même lui coller des affichettes en papier sur sa grosse ceinture, sur lesquelles est inscrit : I’m The Best. Il aura aussi le droit un joli bouquet de fleurs, montrant qu’il a été choisi par les votes du public et qu’il a gagné l’élection. Une mise en scène excellente pour la parodie de Miss Monde. Vous trouvez cela sympa ? Attendez, la suite est aussi bien. Sur un titre suivant, une table est installée avec de la nourriture (bras, côtes, tête…) et une jeune demoiselle est assise à la table. Cependant, le repas ne lui plaisant pas elle se fera taper dessus par une hache (en plastique, bien sûr) pour enfin finir d’être découpée par une scie sauteuse. Nous arrivons alors à un deuxième solo de clavier, interprété par Hella (la seule fille de la bande) qui va ouvrir d’une splendide manière le titre « It Snow In Hell ». IMG_4778D’ailleurs, nous aurons le droit à de la « neige » dans le FIL, ça tombe bien, nous sommes en hiver et c’est bientôt Noël. Il est l’heure maintenant du célèbre solo de batterie mais avant, Mana (batteur) s’envolera dans les airs comme la faucheuse flottant au gré du vent, se laissant porter pour récupérer les âmes des morts. Son solo sera tout simplement excellent puisque chaque coup de baguette détruira notre reste d’âme, petit à petit. Mais il faut bien ce qu’il faut. À la fin de son solo, la troupe rejoint son  compère sur scène. Tout à l’heure, nous avions parlé de Noël, et nous l’aurons ! En effet, Mr Lordi a décidé de marquer le coup en se déguisant en Père Noël avec sa hotte, se promenant tout le long du plateau lançant des confettis dans la salle comme on lancerait des cadeaux. Nous sommes presque à la fin IMG_4769et pourtant, nous ne sommes pas encore au bout de nos surprises. Car, sur « Beast Loose In Paradise », l’entrée d’un Casimodo va déclencher la colère de Ox qui s’évertuera à le hacher, donnant encore plus de plaisir au public, conquis à 100%.  Nous arrivons donc à l’heure du dernier solo qui va nous laisser littéralement sur le ***, car IMG_4791Amen (guitare) va démontrer tout le talent se cachant dans ses doigts de monstre, avec un doigté à couper le souffle tant sa rapidité est terrible. Quand les lumières s’éteignent, le gros disque derrière lui se met à tourner sous la puissance des stroboscopes, ayant un effet ravageur. Là nous avons l’impression de nous promener dans les catacombes de Saint Etienne, avant de tomber nez à nez avec zombies. Bien qu’il soit trop tard, ils nous ont trouvés et se lancent à notre poursuite avec le titre « They Only Come Out At Night », d’une explosivité scénique énormissime. Il est l’heure du rappel et du fameux titre « Hard Rock Hallelujah ». Qui n’a jamais vu cette si célèbre vidéo de l’Eurovision de Lordi. Les grandes ailes se déploient, donnant une puissance extrême à la chanson. De la même manière, la double hache micro renforce cette force engendrée par ce fabuleux titre. Nous finirons alors par « Would Your Love A Monsterman ? » qui finira d’enflammer le public, avant de laisser les monstres finlandais quitter la scène.

 IMG_4748 IMG_4750 IMG_4765 IMG_4766    IMG_4780 IMG_4784

Un concert et un spectacle de toute beauté qui fût (pour ma part) au-delà des espérances. Une qualité et une technique de jeu énorme, d’un niveau encore plus élevé que sur album. Une première partie intéressante grâce à Heavylution et son Heavy Metal que vous pourrez retrouver le 21 décembre prochain, à Chambéry. Un énorme BRAVO à toute l’équipe de l’association DOH et du FIL pour cette merveilleuse date.

Elovite