Spéciale Rétro 2013 de Sons Of Metal

Posté le : 07 janvier 2014 par dans la catégorie Interviews

Une année se termine, une autre commence. Pour marquer cette transition calendaire, nous vous proposons une rétrospective, sous forme de Top & Flop des concerts et albums parus en 2013. Des surprises et des confirmations, des choix, des découvertes… Il y en a pour tous les goûts.

Cette année, notre rédaction s’est agrandie et a évolué. Certains sont arrivés, d’autres sont partis. Ainsi va la vie. Afin de mieux nous connaître, nous vous permettons d’en découvrir davantage sur chacun d’entre nous, au travers des « trombinoscopes » de l’équipe Sons Of Metal. Bonne lecture à tous et recevez nos meilleurs voeux pour ce millésime 2014 ! 

Michaël, alias Mike

Poste : Fondateur de Sons Of Metal, rédacteur en chef

Bio :      

Quel exercice difficile de faire sa propre biographie. C’est pour cela que je ne vais pas trop m’étaler sur le sujet . Je suis né le 16 juin 1982, à Toulouse. Voilà, merci d’avoir lu… Non, je plaisante, je vais vous en dire un peu plus. Je suis arrivé assez tardivement dans le Metal, en 1999 avec le groupe Korn. Connaissant évidemment le style de musique Metal / Hard Rock depuis des années, mais pas vraiment attiré par le style auparavant. J’ai personnellement découvert les multitudes de styles du genre dans les années 2000-2002, où j’ai vraiment compris que cela correspondait en tout points avec moi ! Abreuvé par des centaines de magazines rock metal pendant des années et ce, jusqu’à encore aujourd’hui, c’est de 2003 à 2005 que j’ai fais une rétrospective poussée et personnelle du genre Metal, de ses influences à ses styles «  crossover » actuels. Ce qui m’a ouvert l’esprit sur la musique et m’a permis de ne pas rester fermé à d’autres styles de Rock et de musique en générale.

Et bien, j’en raconte des choses, finalement. C’est donc tout naturellement que je me suis investi dans le Metal, via de nombreuses activités. En plus d’avoir fondé Sons of Metal, j’ai été co-animateur radio (saison 2012-2013 et début de 2013-2014) chez Radiometal pour l’émission « High Hopes ». À ce jour, je suis encore chargé de promotion pour l’association Caillette Production (organisation de concert Rock, Punk, Metal) et manager du groupe Yurakane. Ayant l’utopie de croire que la passion peut faire bouger les choses,  j’essaye de promouvoir la scène Metal/Rock émergente française, du mieux que je peux.

Top 10 Albums 2013 : (un Top 10 est très réducteur, au vu des nombreux bons, voire très bons albums sortis en 2013. Donc, voici un top 10 non exhaustif des albums qui m’ont fait vibrer cette année).

  1. The Paradigm Shift (KoRn)
  2. Surgical Steel (Carcass)
  3. One of us is the killer (The Dillinger Escape Plan)
  4. Aftershock (Motörhead)
  5. Satyricon (Satyricon)
  6. Now What ?! (Deep Purple)
  7. The Book of Elio (Hord)
  8. Post Mortem Nihil (Dagoba)
  9. Infestissumam (Ghost)
  10. Pelagial (The Ocean)

 

Flop Albums : Je ne ferais pas un classement des albums qui m’ont déplus. Je noterais ma plus grosse déception qui est « Fleshgod  Apocalypse : Labyrinth ». Je trouve cet album soit mal mixé, soit mal inspiré soit… Je ne sais pas, je ne le trouve absolument pas à la hauteur de ce qu’a déjà fait le groupe auparavant.

Top 10 Concerts : (même chose que pour les albums… Top non exhaustif)

  1. The Dillinger Escape Plan, le 29 septembre au Transclub, Villeurbanne
  2. Rammstein, le 24 avril à la Halle Tony Garnier, Lyon
  3. Gojira, le 7 juillet au Transbordeur, Villeurbanne
  4. Punish Yourself, le 20 juillet au Rock d’Ay Fest, Sarras
  5. Biohazard, le 11 août au Sylak Open Air, St Maurice de Gourdans
  6. Annihilator, le 20 octobre au Ninkasi Kao, Lyon
  7. Sombra Y Luz + Home Taping, le 1er juin à La Cascade, Sarras. Une ambiance de fou !
  8. Heaven Shall Burn, le 25 novembre au Ninkasi Kao, Lyon
  9. God Damn, le 26 octobre à la Maison de la Musique, Romans sur Isère
  10. Dr Schultz Experience, le 10 mai au K-Yet Tour 5, Arras Sur Rhône

Flop 5 Concerts :

  1. DJ Joe Letz, le 24 avril à la Halle Tony Garnier, Lyon
  2. Good Good Thing, décembre 2013
  3. Le Réparateur, Le Barbar, Annonay
  4. Eluveitie, le 11 août au Sylak Open Air, St Maurice de Gourdans
  5. Hypocrisy, le 25 décembre au Ninkasi Kao, Lyon. Je n’ai pas du tout été emballé par ce concert que j’espérais tant. À revoir un autre jour, pour me faire une véritable idée.

Coups durs en 2013 :

La mort de deux grands musiciens : Jeff Hanneman (Slayer) et Chi Cheng (Deftones)

L’annonce officielle du Sonisphere concernant son annulation en 2014, en France. C’est toujours triste de voir qu’un évènement comme celui-ci ne sera pas renouvelé l’année suivante.

Espoirs pour 2014 :

Le meilleur possible pour la musique qui vous fait vibrer !

Aurélien, alias Kouni

Poste : Directeur adjoint, responsable partenariats et reporter-photographe

Ancienneté : 24 Novembre 2012

Bio :

Né le 5 novembre 1985 à Bourgoin-Jallieu, en Isère, j’ai rapidement exprimé un intérêt pour le Rock. Ce sont les Red Hot Chili Peppers, groupe écouté jusqu’à plus soif par son grand frère musicien qui vont me faire chuter dans cet univers. Mais c’est la découverte d’AC/DC durant mes années collège, avec l’achat de l’album Back In Black qui va provoquer mon irréversible passion pour cette musique. Puis viennent les déflagrations Iron Maiden, Megadeth, Metallica et surtout Motörhead. Mis au ban pour ma différence culturelle (comme beaucoup d’autres avant moi) par mes camarades de classe, j’ai accepté de ne pas être dans le même moule que les autres et suivi ma passion malgré tout.

L’entrée dans le monde du travail en 2008, manqua de me forcer à entrer dans un cadre qui ne me convenait pas. En août 2012, de profondes divergences professionnelles, puis personnelles avec mon employeur m’obligèrent à quitter mon emploi, celui de comptable dans un cabinet d’expertise-compta. Sans emploi et sans réel projet d’avenir, je me suis raccroché aux seules choses qui m’intéressaient vraiment : le Metal et la photographie, art que j’ai commencé à pratiquer en 2011. Au cours d’une discussion avec un ami, je découvris l’existence d’un webzine créé quelques mois plus tôt et apprend que son fondateur recherche des photographes. Optimiste et un peu rêveur, je pris mon courage à deux mains et tenta ma chance. Après avoir contacté Sons Of Metal et rencontré Mike, je me retrouve dès lors reporter-photographe et couvre plusieurs dizaines d’évènements, partout en Rhône-Alpes, allant jusqu’en Suisse.

À force de travail, je devins en mars 2013 le rédacteur en chef adjoint du webzine. Depuis, j’aide Mike a développer notre média et à le rendre toujours plus professionnel. J’ai photographié 150 groupes pour ce webzine, dont de grosses pointures telles que Motörhead, Korn, Megadeth, Nashville Pussy ou encore Slayer. De nouveaux projets ont fait leur arrivée : écriture d’un livre photo sur le groupe Coredump (duquel je suis devenu le manager durant l’été 2013), création de mon entreprise de photographie, participations aux créations de pochettes d’albums, séances photos promotionnelles pour des groupes, projets d’expositions…

Groupes préférés :

  1. AC/DC
  2. Motörhead
  3. The Cult
  4. Anthrax
  5. Primus

Top 10 Albums 2013 :

  1. Aftershock (Motörhead)
  2. Arcane (Los Dissidentes Del Sucio Motel)
  3. En Campagne (Home Taping)
  4. Black Dog Barking (Airbourne)
  5. Last Patrol (Monster Magnet)
  6.  Double Disco Animal Style (Loading Data)
  7. Moloko Vellocet (Charlie’s Frontier Fun Town)
  8. The Long Lost Future (Face Down)
  9. Infestissumam (Ghost)
  10. Eutheria (Gravity)

Top 10 Concerts 2013 :

  1. Airbourne, le 13 novembre au Radiant, Caluire et Cuire
  2. Sonisphere, les 8 et 9 juin à Amnéville
  3. Coredump + Tagada Jones, le 14 mars au Brin de Zinc, Chambéry
  4. Home Taping, Molière est un punk, le 30 mars au Trokson, Lyon
  5. Samsara Blues Experiment + Qasar, Blizzard Mountain’s Fest, le 24 novembre au Brin de Zinc, Chambéry
  6. Sylak Open Air Fest, les 10 et 11 août à St Maurice de Gourdans, Ain
  7. Loading Data, le 8 mars au Ninkasi Kafé, Lyon
  8. Festival Rock d’Ay, le 20 juillet à Sarras
  9. Bud Spencer’s Clout, Blizzard Mountain’s Fest, le 28 novembre à l’Ampérage, Grenoble
  10. Drift, Metal Fest Vol. 2, le 4 mai, Prissé

Flop 5 Concerts 2013 :

  1. Le Réparateur, Le Barbar, Annonay. J’en ai même oublié la date du jour, tellement j’ai bu pour oublier cette soirée… Je n’ai pas pour habitude de descendre les artistes mais ce soir-là, ce groupe était particulièrement mauvais, tant musicalement qu’humainement.
  2. K-Yet Tour 5, les 10 et 11 mai à Arras Sur Rhône. L’absence de public à un festival de grande qualité a transformé cette date en calvaire.
  3. ETHS, le 4 octobre au Brin de Zinc, Chambéry. J’en attendais beaucoup, je n’ai rien reçu.
  4. Soulfly, le 2 juillet au CCO, Villeurbanne. Passons à la suite…
  5. Stratovarius, le 3 avril au Ninkasi Kao, Lyon. Esprit du froid, es-tu là ?

Moment le plus fort de 2013 :

En fait, il y en a deux. Le premier fut la chance d’être accrédité pour Motörhead, lors de leur venue au Sonisphere. Photographier Lemmy Kilmister, en étant à cinq mètres de lui et calé contre une enceinte pulvérisant mes tympans avec ses 110 décibels, fut une expérience marquante.

Là, je vais être un peu narcissique mais le fait d’avoir publié mon premier livre photo, en tant que photographe-auteur indépendant, est un accomplissement. La récompense pour de nombreux mois de travail et d’efforts, de doutes et d’espoirs.

Coup dur en 2013 :

La mort de Jeff Hanneman (Slayer) et l’avenir désormais très incertain du groupe. RIP Jeff. La santé alarmante de Lemmy Kilmister.

Espoirs 2014 :

Il y en a tellement… Je citerai le second album de Coredump. J’ai envie de croire en Drift pour son premier album. Voir le groupe Qasar prendre son envol. Lemmy revenir plus en forme que jamais. Mais ce serait surtout obtenir l’accréditation pour au moins un concert d’AC/DC, mes idoles de toujours.

Eloic, alias Elovite

Poste : Responsable accréditations et Reporter photographe

Ancienneté : 20 octobre 2012

Bio :

Né le 14 février 1985, à Vénissieux (Rhône). Le jour de la Saint Valentin, une date qu’Eloic déteste au plus haut point. C’est à l’âge de 8 ans qu’il découvrit le Metal, en rentrant par la grande porte, grâce à Iron Maiden. Ce jour-là fût un véritable clash musical. D’ailleurs, il ne décrocha plus du Metal depuis cet âge et vit même ses « dieux » 20 fois. Plongé dans la musique, il voulut faire de la batterie mais, un ami musicien de ses parents leur expliqua qu’il fallait mieux s’essayer à la guitare. Il tenta donc cet instrument pendant deux ans mais arrêta chaque fois au bout de deux mois car la guitare ne lui plaisait pas. Ce n’est qu’à son entrée en 6ème lors de leur déménagement de Villeurbanne sur Moras (petit village situé en Isère, à quelques kilomètres de la ville médiévale de Crémieu), que Eloic se mit à la batterie. Il pratiquera jusqu’à l’âge de 25 ans. C’est à ce moment là qu’il devra faire un choix entre continuer de jouer, ou tenter d’obtenir le Brevet d’Etat Ski, son sport favori. Il devient saisonnier à plein temps, à partir de 23 ans. En parallèle, à ses heures perdues, Eloic enchaîne ses déplacements pour aller voir de nombreux groupes. Mais ce n’est qu’en 2011, après avoir vu près de 45 dates et s’être pris d’amitié avec les photographes Chart et Marie Elfe, travaillant tous les deux pour des webzines et sur leurs conseils, qu’il se mit à chercher activement un webzine. Car, adorant la photo et les concerts, il est vrai que Eloic se verrait bien associer ses deux passions. Il rentre donc en octobre 2012 chez Sons Of Metal, dans lequel il met en avant son surnom « Elovite », donné par son petit frère quelques années auparavant.

Groupes préférés :

  1. Iron Maiden
  2. Motörhead
  3. Koritni
  4. Delain
  5. Epica

Top 10 Albums 2013 :

  1. Straight Out Of Hell (Helloween)
  2. Dream Fool Disease
  3. Circle (Amorphis)
  4. Kata Ton Daimona Eaytoy (Rotting Christ)
  5. To Beast Or Not To Beast (Lordi)
  6. C’mon Take On Me (Hardcore Superstars)
  7. Deceiver Of The Gods (Amon Amarth)
  8. Now What ?! (Deep Purple)
  9. Season Will Fall (Circle II Circle)
  10. Aftershock (Motörhead)

Top 10 Concerts 2013 :

  1. Iron Maiden, le 5 juin à Bercy, Paris
  2. Iron Maiden, le 9 juin au Sonisphere, Amnéville
  3. Korn, le 22 octobre à l’Estadio Cubierto Malvinas, Buenos Aires, Argentine
  4. Dean Allen Foyd, le 5 mars au Brin de Zinc, Chambéry
  5. Hammercult, le 1er mai à La Tannerie, Bourg en Bresse
  6. Tagada Jones, le 14 mars au Brin de Zinc, Chambéry
  7. Lizzard, le 2 mai au Brin de Zinc, Chambéry
  8. Planet Of Zeus, le 4 mai au Brin de Zinc, Chambéry
  9. Rammstein, le 24 avril à la Halle Tony Garnier, Lyon
  10. Bleech, le 6 décembre au Brin de Zinc, Chambéry

Flop 5 Concerts 2013 :

  1. Amer Color, le 16 janvier au Brin de Zinc, Chambéry
  2. Sanctuaire, le 15 mars à l’Ampérage, Grenoble
  3. DJ Joe Letz, le 24 avril à la Halle Tony Garnier, Lyon
  4. Darkness Dynamite, le 14 novembre au CCO, Villeurbanne
  5. Hypno5e, le 7 avril au Transbordeur, Villeurbanne

Moment le plus fort en 2013 :

En fait, j’en ai plusieurs : mon 19ème Iron Maiden à Bercy le 5 juin 2013, où l’on chanta « happy birthday » à Nicko McBrain (batteur). J’en ai encore des frissons. Mon 20ème Iron Maiden au Sonisphere, car ça marque, ces choses-là. Mes accréditations pour Rammstein et ZZ Top car, si on m’avait dit le jour où j’ai commencé que j’aurais un pass photo pour ces deux là, jamais je ne l’aurais cru. Mais aussi, mon accréditation pour Korn à Buenos Aires, car je ne pensais pas possible d’obtenir un pass photo et une invitation à plus de 14 heures de vol de l’Europe. Ma première interview en face à face avec un groupe lors du PPM, c’était avec Vital Breath. Il faut bien avouer que j’étais excité et nerveux car c’était une première pour moi.

Espoir 2014 :

Pas facile de faire un choix, mais pourquoi pas d’avoir une accréditation lors de mon périple en Nouvelle Zélande, puisque je serais là-bas pendant un an. Je sais, je peux toujours rêver mais, avoir Iron Maiden en interview serait trop top (même si je les ai déjà rencontré) et bien sûr, une petite accréditation pour un de leur concert.

Arnaud, alias Eladan Elraïr

(même s’il est marqué « Arnaud Koscianski » sur ma carte d’identité, c’est une erreur administrative)

Poste : Reporter photographe, chargé de développement et de gestion des interfaces de communication informatiques (comprendre : « webmaster »), infographiste à ses heures perdues.

Ancienneté : Janvier 2013

Bio :

Né en mars 1992, dans un coin de la région parisienne, Eladan est au départ un enfant timide et assez introverti. Élevé au classique et à la chanson française, c’est en arrivant au collège qu’il découvre peu à peu le Metal. D’abord par la « petite porte » du mélodique avec des groupes comme Nightwish ou Within Temptation, puis avec des groupes plus traditionnels comme System Of A Down, Rammstein, Gojira ou encore Slipknot. Cette musique est enfin ce que cherchait l’enfant qui n’était pas en phase avec le monde : forte, originale, pleine de poésie, de violence, de sentiments, d’émotions. C’est à partir de là que Eladan commença à s’ouvrir et à s’investir. Un investissement assez mineur au départ, quelques coup de pied dans les parties de ses camarades qui se disaient « métaleux » parce qu’ils écoutaient du Tokio Hotel mais, très vite, c’est l’emballement. Un matin, il est intercepté entre son lit et les toilettes, et le voilà qui fait partie d’un groupe ! C’est tout de suite le succès… Enfin, non, il lui a déjà fallu acheter sa première guitare et apprendre à jouer (à peu près) convenablement. Les premières expériences en groupe ne sont pas forcément les plus fructueuses mais la passion est là, ardente et lui permet d’organiser quelques concerts avec de bons groupes du coté de chez lui.

C’est à la fin du premier trimestre 2012 qu’Eladan rencontre sa seconde passion : la photo. Même s’il a toujours aimé prendre des photos, son premier contact avec un reflex est le déclencheur. Et une évidence s’impose très vite à lui : mélanger la musique et la photo. C’est pourquoi, après six mois en indépendant, il entre dans Sons Of Metal en janvier 2013.

Groupes préférés :

  1. Septic Flesh
  2. Checkmate
  3. Eluveitie
  4. Prime Sinister
  5. Disturbed

Top concerts 2013 :

  1. Checkmate : Release Party d’Immanence, le 6 octobre au Batofar. Même si un peu d’eau à coulé sous les ponts depuis, un seul qualificatif me vient encore à l’esprit à propos de ce concert : une pure tuerie. J’en profite pour remercier encore les Checkmate pour ce rappel sur « Profil Bas » qui m’a replongé directement dans mes années lycée. Un moment de pur bonheur !
  2. The Old Dead Tree au Divan du Monde. Même si ce concert me rappelle toujours que le groupe n’a pas vraiment l’air fixé sur son avenir, ce concert reste l’un des plus enivrant de 2013 à mon goût, planant, jouissif. Il ne reste plus qu’à espérer que le vieil arbre mort jouera encore au phénix et reviendra prochainement sur scène. Et pourquoi pas avec un nouvel album ? Après tout, c’est noël, non ?
  3. Hellfest 2013, les 20, 21 et 22 Juin à Clisson. Comment l’exclure du classement ? Trois jours à photographier les plus grands. Trois jours de musique, de rencontres et de passions. C’est aussi là que j’ai shooté certaines des photos dont je suis le plus fier sur l’année. Bref, vivement l’édition 2014 !
  4. Lokurah, le 24 janvier, Le Klub, Paris. Tout simplement parce que c’est le premier concert que j’ai couvert pour Sons Of Metal et qu’il s’est en plus trouvé qu’il s’agit d’une très bonne découverte, avec leur album « The Time to Do Better » qui me suit encore régulièrement un peu partout.
  5. Drowning Pool, le 25 avril à La maroquinerie. Parce que certains concerts restent gravés, notamment lorsque l’on finit assis sur le devant de la scène, à moitié couché sur un retour poussé en dehors de la fosse tellement celle-ci est déchaînée. Et oui, photographe pour Sons Of Metal, c’est sportif comme boulot !

Flop concerts 2013 :

  1. Alestorm, le 11 mars au Glazart. Si un jour l’on m’avait dit que je placerais un concert d’Alestorm dans un « flop », je crois que j’aurais ris aux éclats, tellement l’idée m’est incongrue. Et pourtant, ce concert m’a prouvé que même les meilleurs groupes du monde peuvent souffrir d’un son tellement horrible que l’on en perd tout intérêt pour le concert. Une grosse déception.
  2. Melteed Space, le 12 octobre au Divan Du Monde. Aaaah que ce concert s’annonçait bien aux premières notes… Avant de découvrir les changements incessants de chanteurs. Comme je l’ai déjà dit dans le report :  » Mais voici venu le temps du n’importe quoi ». Cela résume bien.

 

Top Albums 2013 :

  1. Immanence (Checkmate) Tout simplement LA tuerie de l’année. Si les Checkmate m’avait déjà séduit avec leur EP « D’Or et d’Acier », j’ai pu trouver dans Immanence toute la puissance et la maturité dont a besoin un album pour se classer en tant que CD à écouter en boucle indéfiniment.
  2. The Stretch From The Swelling (6:33 & Arno Strobl) Si certains se complaisent dans une musique de bonne facture mais bornée aux autoroutes du Metal, certains n’hésitent pas à sortir des sentiers battus et à nous proposer de petits bijoux de diversité musicale, apportant un souffle nouveau à notre discothèque et nous faisant bondir de joie à chaque fois que notre playlist en sélectionne un extrait. Ajouter à cela un mixage de toute beauté signé Emmanuel Rousseau, ainsi qu’un certain Arno Strobl au chant et vous aurez « LE CD » de la mort qui tue.
  3. Resilience (Drowning Pool) « One finger and a fist ! I’ll claw my way out of any situation ! » Voici un exemple des tueries contenues sur cette dernière galette de Drowning Pool. Un petit air revendicateur, une composition très rock et l’énergie des metaleux. Que demander de plus ?
  4. Ink (In The Guise Of Men) Ou comment se retourner le cerveau. Cet EP est un pur moment de « viol cérébral », comme l’a qualifié mon confrère d’actumusic.com, et on en redemande !

Ce qui m’a marqué en 2013 :

Tout d’abord, 2013, c’est mon entrée dans Sons Of Metal, une grande famille qui m’a beaucoup apporté et à laquelle j’espère en avoir autant apporté en retour. Alors oui, c’est sans doute cliché, mais ce qui m’a marqué cette année est mon intégration au sein de cette rédaction, et bien sûr tout ce qui en a découlé : les rencontres avec les musiciens que j’ai interviewé (Lokurah, Arno Strobl, Ben Weinman…) ou que j’ai simplement vu en conférence de presse (Lordi, Deep Purple). Tous ces concerts que j’ai passé derrière l’objectif, à shooter un peu partout, du Klub au Zénith de Paris, en passant par le Hellfest… Bref, une putain d’année metaleuse ! Vivement 2014 que l’on remette ça !

Petit Papa Noyël, pour 2014, j’aimerais bien :

Un nouvel album de Prime Sinister, par exemple, « The Blackest Movie » que l’on attend depuis déjà depuis septembre dernier… Et puis, un bon petit live du groupe sur Paris, ce serait gentil aussi, parce que j’ai vraiment été très sage cette année, Popa Noyël. Ah, et pendant que tu book des groupes sur Paris, si tu pouvais faire venir les Yurakane, ça serait vachement bien aussi. Parce qu’ils jouent de la très bonne musique et qu’ils le méritent. Et… Un nouvel album de The Old Dead Tree ? Ha bah, oui, je sais, tu as de travail mais si tu étais venu à leur concert au Divan du Monde, tu aurais vu qu’avec ce genre de cadeau, tu ferais quand même un sacré paquet d’heureux !

Alors, c’est d’accord ? Tu m’apportes ça au pied du sapin, mon petit Popa Noyël adoré ?

Mathieu, alias AbFoRs

Poste : Chroniqueur

Ancienneté : Janvier 2013

Bio :

Breton 100% pur beurre né en 1991.

Je découvre la musique Metal à l’âge de 14 ans. Histoire assez drôle, car je ne possédais alors qu’un seul Cd de Nirvana (le Best Of sur lequel on pouvait entendre en premier titre « You Know You’re Right »). Rien de spécial pour l’instant, jusqu’à ce que mon frère ainé ayant décidé de me l’emprunter indéfiniment, ne me laissait qu’avec un Cd gravé que lui avait donné un de ces camarades de classes : Toxicity, de System of a Down. Une écoute assez difficile au début, n’étant pas habitué aux gros sons de guitares, préférant le Pop-Rock FM un peu en vrac que l’on pouvait à l’époque entendre sur Europe 2. Mais, comme en forgeant, l’on devient forgeron, l’écoute se fit de plus en plus agréable en découvrant toutes les facettes de cet album. En parallèle, j’écoutais des groupes comme Placebo, Indochine ou AC/DC… Vers 15-16 ans, découverte du Black/Symphonique et Gothique (Cradle of Filth, Nightwish, DimmuBorgir, etc…).

Puis, durant l’entrée en première, découverte du DeathMetal, Black Metal, Thrash, Grind, etc…  En soit, une ouverture sur la scène « extrême », je me détache alors peu à peu du style gothique. Et en découvrant pleinement toute l’étendue de la musique Metal, j’en ai découvert de plus en plus au fil des années, du meilleur au moins bon.

J’ai rejoins Sons of Metal quelques mois après sa création. Je connaissais déjà, via les réseaux sociaux, quelques-uns de ses membres. J’y avais d’abord posté des chroniques en tant qu’invité et l’on m’a ensuite proposé un poste de chroniqueur.

Groupes préférés :

  1. Solstafir
  2. Kreator
  3. Immortal
  4. Alcest
  5. Epica

Top 5 Albums 2013 :

  1. From the Streetlights to the Ocean (Seil)
  2. Into The Light (Mantra)
  3. Something in us die (Lodz)
  4. An Electrical Sun (The Veil)
  5. Kleptocracy (Silent Dawn)

Flops 5 Albums 2013 :

  1. Post Mortem Nihil Est (Dagoba)
  2. Turisas (Turisas)
  3. Boule à facettes (Dysilencia)
  4. Feberdrömmar I VaketTillstand (Shinning)
  5. Dethroned and Uncrowned (Katatonia)

Moments le plus fort de 2013 :

Rien à voir avec la musique mais, avoir décroché mon CDI reste mon meilleur moment de cette année.

Dans les moments forts, je citerais également de belles découvertes musicales, notamment d’un groupe parisien nommé Lost in Kiev (post-rock/post-hardcore instrumental) que j’ai vu un soir en concert, pendant que les bonnets rouges terminaient leur manifestation quimpéroise. Ce fut magistral, malgré un public quelque peu hermétique.

Espoirs 2014 :

La réussite dans mon travail, concrétiser mon projet musical en trouvant des personnes qui adhéreraient au concept.

Parmi les groupes pour lesquels j’ai de l’espoir pour 2014 : Seil (Dark Post Rock), rejoint récemment par un claviériste. Silent Dawn et Under The Abyss, ainsi que toute la scène finistérienne qui regorge de vraies petites pépites, autant musicales que scéniques. Lost in Kiev, malgré le départ récent de deux membres.

Même si je pense prioritairement au travail, j’espère trouver le temps et l’organisation pour faire quelques concerts, des artistes que je souhaite voir en live dont Solstafir qui m’a complètement conquis sur CD, Epica car c’est un groupe qui a toujours compté, tant il m’évoque de bons souvenirs.

Et bien sûr, par le biais des groupes faisant appel à Sons of Metal dans le cadre des chroniques, découvrir de nouvelles formations prometteuses car cette année 2013 fut riche en révélations !

Melissa

Poste : Reporter photographe

Ancienneté : Juillet 2013

Bio :

Comme beaucoup, je suis tombée dans le chaudron de la musique Metal assez jeune. Ma première fois fut en regardant la télé un mercredi après-midi. À cette époque, c’était le « club Dorothée », Candy, Heidi, Goldorak et les mystérieuses cités d’or. Et là, débarquent quatre garçons aux cheveux longs, habillés de tenues extravagantes et les visages peints en noir et blanc… Mais non, ce n’était pas un groupe de Black Metal. C’était pas encore l’heure, du moins dans cette version esthétique…
C’était KISS !!! Mais ce fut plus tard que je retomba dedans pour y rester un bon moment avec AC/DC, Helloween, Iron Maiden, Metallica, Scorpions, Running Wild… Très rapidement, je fus attirée par le Heavy Metal germanique, comme Gamma Ray, Blind Guardian, Attack, Grave Digger, Warlock et aussi scandinave avec Bathory qui a commencé par du Black Metal pour se plonger ensuite dans les mythes nordiques. À cette époque, dans les années 90′, c’était peu courant, contrairement à aujourd’hui où les groupes Folk Viking sont légions. À ce jour, je suis toujours autant attirée par les groupes germano-scandinaves, avec un plus pour les nordiques.
J’ai eu l’occasion de voir en concert presque tous les groupes que je voulais voir, sauf Rammstein et Bathory. Pour Helloween, il m’aura fallut attendre 25 ans pour enfin les voir sur scène et, cerise sur le gâteau, en tournée avec Gamma Ray et, re-cerise sur le gâteau, Kai Hansen joue avec eux les trois derniers morceaux et prend aussi le micro. Le rêve ! Ces longues années d’attentes furent bien récompensées…
J’ai eu l’occasion de faire pas mal de photos. Au début, c’était pour moi et on commence avec les moyens du bords. Les premières photos de concert que j’ai prises furent celles d’Alice Cooper, au théâtre de Fourvière à Lyon en 1989. Par la suite, je les envoyais aux groupes. J’ai aussi fait quelques photos pour Metallian dont Mayhem à Wacken, en 1999.
Il y a dix ans en arrière, j’ai mis ma passion des concerts de côté, pour m’occuper de ma famille et c’est seulement depuis deux ans que je me replonge dans le chaudron. Je rencontre alors Roger Wessier (BaseProd, Replica…) lors d’un concert d’Epica. Je lui parle de mon souhait de refaire de la photo et Roger me permet de réaliser mon souhait. Des photos de D.A.D sont publiées sur leur site officiel, au concert de FreedomCall, d’autres photos sont publiées sur Metal Integral via Roger et c’est à ce moment-là que je fais la connaissance d’Eloïc, photographe chez Sons Of Metal. Puis je prends contact avec Mike qui me met alors à l’essai. Lors du Hellfest où j’étais en freelance, je fais la connaissance d’autres membres du webzine : Arnaud (Eladan), Clément (Prinny) et Marine. C’est enfin au Rock d’Ay que je rencontre Mike et Aurélien (Kouni) et c’est depuis ce jour que je suis officiellement entrée chez Sons Of Metal. La suite, vous la connaissez à travers les lives reports et mes photos sur Facebook.

Groupes préférés :

  1. Bathory
  2. Rage
  3. Gamma Ray
  4. Amorphis
  5. Rammstein, avec Blind Guardian

Top Concerts 2013 :

  1. Hellfest, les 20, 21 et 22 juin à Clisson
  2. Lingua Mortis Orchestra + Orden Organ
  3. Finntroll + Tyr + Skalmold
  4. Blindead
  5. Children Of Bodom
  6. Kamelot
  7. Therion + Arkona + Sound Storm + Heavenshine

Flop Concerts 2013 :

Pas de flops, mais juste des groupes auxquels je n’accroche pas, dont certains lors du Rock d’Ay et Decapitated, en support à Children Of Bodom. Ces groupes ne sont pas mauvais, loin de là mais ce n’est tout simplement pas le style que je préfère.

J’ai été déçu par Def Leppard au Hellfest. J’ai trouvé leur prestation manquant d’enthousiasme, surtout de la part du chanteur. Cet avis est strictement personnel puisque la performance des Anglais fut apprécié par le public.

Top Albums 2013 :

  1. Live at the End of the World (Alestorm)
  2. Circle (Amorphis)
  3. Avatarium (Avatarium)
  4. 13 (Black Sabbath)
  5. Absence (Blindead)
  6. Blodsvept (Finntroll)
  7. Tales From The Kingdom Of Fife (Glory Hammer)
  8. Infestissumam (Ghost B.C.)
  9. Straight Out Of Hell (Helloween)
  10. LMO 2013 (Lingua Mortis Orchestra)

Moments forts en 2013 :

Les moments forts de cette année sont pour ma part les concerts de Helloween/Gamma Ray, Avantasia, le Hellfest avec KISS et la découverte de Ghost BC et ZZ Top sur la mainstage. Une foule incroyable ! Le Hard Rock Session à Colmar, avec Anthrax, Helloween, Gamma Ray, Sonata Artica et Rage.

Espoirs 2014 :

À la place de mes espoirs, je citerai plutôt mes découvertes:

  • Skalmold
  • Blindead
  • Pavillon Rouge, un groupe de chez nous !
  • Heavenshine
  • Avatarium

Diana, alias Black Shadows

Poste : Reporter Photographe

Ancienneté : Novembre 2013

Bio :

Fraîchement arrivée en 2013 chez Sons of Metal, je fais partie de l’équipe des reporters-photographes de Paris. Alors pas facile de se présenter et de parler de soi…

Pour faire simple, je viens d’une contrée lointaine de l’autre côté de l’Atlantique, quelque part dans l’hémisphère sud où j’ai vu le jour en septembre 1979, pas très loin de Buenos Aires. Mais comment j’ai atterri à Paris ?! Ça, c’est une autre histoire, pas passionnante donc, je vous passe les détails. Le principal est que, depuis 1993, mes baskets marchent sur le territoire gaulois. Et oui, je bouge beaucoup, ce qui aide pas mal pour aller voir des concerts un peu partout.

Pour la musique, aussi loin que je m’en souvienne, j’en ai toujours écouté. Ma première cassette (et oui pas de CD à l’époque), je l’ai acheté en 1986 et le choix s’est porté sur Europe « The Final Countdown » mais ça sera après avoir commencé à apprendre le piano que je vais devenir une Fan inconditionnelle de Queen. Malheureusement, Freddie partira quelques mois plus tard, mais ça ne m’a pas empêché de saouler mes deux frères et mes parents qui ont eu droit à Queen sept jours sur sept, pendant dix ans !!! Pour le Metal et surtout le Thrash que j’ai commencé à écouter quelques années plus tard, c’est une autre histoire puisque j’entendais cette musique venir de la chambre de mes frères depuis toute petite. Depuis, je ne peux plus m’en passer, une vrai drogue !!! À peu de détails près, c’est la même histoire avec la photo. Mon premier appareil photo, je l’ai eu pour mes 8 ans, mes premières photos avec un autofocus sont venues quelque années plus tard et déjà mon intérêt pour des photos « particulières » avait fait son apparition, comme les entrailles d’un poulet lors d’une sortie à la grange avec l’école… Puis un premier stage en troisième, au service photo de l’AFP où tout m’a plu, le développement de mes propres photos, petit tour par les archives photos, et quelque vrais clichés du concert mythique de Queen à Wembley en 1986 et puis silence radio…

On revient toujours à ses premiers amours et depuis 2009, j’ai renoué les liens avec mon meilleur allié et ami, mon appareil photo que je ne quitte plus. Mes journées sont partagées entre les concerts, la photo, la musique, mes bouquins sur la photo, l’optique et tout autre sujet qui puisse m’aider à m’améliorer.

Mes groupes préférés :

  1. Queen
  2. Alter Bridge
  3. Death Angel
  4. Volbeat
  5. Megadeth

Mon Top / Flop 5 est fait sur tous les concerts 2013, bien avant mon arrivée chez Sons of Metal

Top 5 Concerts 2013

1. Death Angel, le 8 décembre à La Maroquinerie, Paris

2. Evile, le 14 septembre au Raismes fest

3. Volbeat, le 23 juins au Hellfest, Clisson

4. Koritni, le 19 janvier au Bataclan, Paris

5. Dropkick Murphys, le 2 février au Zénith de Paris

Flop 5 2013

1. Les toilettes du Hellfest

2. L’annulation du concert de Motörhead

3. Le prix de la place du concert de Black Sabbath

4. Le fait de voir des groupes comme Gamma Ray, Airbourne ou Hellowen jouer à l’Olympia

5. Le concert de Metallica en Antarctique, d’après mes correspondants les pingouins, la setlist fut trop courte

Moment fort 2013 :

Il y a en a eu trop pour que je puisse en choisir un seul, alors je préfère ne pas choisir, 2013 a été un très bon cru

Espoir 2014 :

Heaven’s Basement est un groupe anglais que je suis depuis 2010 (découvert au Raismes Fest de la même année) et que je vois évoluer et s’améliorer au fil des années. Ils ont enfin sorti leur premier album « Filthy Empire »cette année, alors je n’attends qu’une chose, c’est de les voir en live en tête d’affiche !

Ravalohery Tojo Mamihaja, dit Haja

Poste : Reporter photographe

Ancienneté : Octobre 2013

Bio :

Né le 1er mai 1980 à Madagascar et arrivé en France en 2002, avec 400 $ en poche et deux valises. Je suis arrivé en France pour mes études mais surtout pour découvrir la société occidentale qui faisait tant rêver mon entourage de l’époque. Verdict, j’ai découvert un pays magnifique avec des gens très sympas et très intéressants, mais aussi des gens très cons. Mais parlons de musique. J’ai toujours été baigné dans la musique et comme tous les membres de Sons of Metal, j’ai toujours aimé ça. J’ai grandi avec un père musicien et Jimi Hendrix, The Rolling Stones, Django Reinhardt ont été les « cassettes » qui ont bercé mon enfance. Pourtant, je ne sais pas pourquoi, je me suis orienté très rapidement vers la culture Rap des années 80 et 90. Wu tant, KRS-1 et autres Public Enemy… Bref, le rap américain quoi. D’ailleurs, le rap américain de cette époque dispose d’une vraie culture musicale, très différente de cette génération-ci (écoutez Mos Def ou du Roots et vous comprendrez pourquoi). Le rap français ? Je hais ça ! I Am est sorti du lot mais franchement, le reste est sans intérêt pour moi. La musique française ? À part Jacques Brel, Alain Bashung et certains groupes très rock (Noir Désir…), je n’en vois pas du tout l’intérêt. Ensuite, l’album qui m’a orienté vers le Metal est  «…And Justice for All » de Nirvana… Je rigole, c’était une blague. Si tu ne connais pas cet album, alors ne poursuis pas la lecture de ce texte… Bref, c’est une influence très classique quoi, Metallica, Iron Maiden, Kreator, Sepultura, Metal Church, AC/DC, Buckethead… Du très classique, quoi. D’ailleurs, en parlant de classique, je suis un pur fan de musique classique.

Mais qu’en est il de ce que j’écoute aujourd’hui ? Aujourd’hui, j’ai décroché. J’ai décroché parce que je suis revenu à une culture très « roots » de la musique. Je parle de ses musiques du monde très primitives, où le synthétiseur n’existe pas, où le chanteur chante avec sa voix naturellement, sans aucun embellissement d’aucune sorte et où les instruments restent très « rudimentaires ». Ali Farka Touré, Tinariwen, Taraf de Haïdouks, Ben Harper, Ravi Shankar, Robert Johnson, Son House… Bref, c’est très varié. Aujourd’hui, je reviens dans le Metal grâce à Sons of Metal qui, entre guillemets, m’aide à me remettre à jour.

Je suis arrivé chez SOM par un fil de discussion sur un article du webzine. Un peu accidentel, quand même. Mes meilleurs découvertes pour cette année sont Annihilator et Kickback. Sinon, pour le reste sur ma culture musicale, je prends de tout, sauf du rap français. Les plus grand metalleux de tout les temps à mes oreilles ? Il s’appellent Mozart et Beethoven ! 12 heures de musique classique d’affilée, non stop, oui je l’ai fait grâce à Mozart et ses acolytes….

Pour ce qui est de la photo, c’est juste une passion. Une passion de longue date mais qui a commencé exactement il y a presque deux ans. Aujourd’hui, je me fais plaisir, un plaisir réel à chercher surtout l’Humain dans mes photos. Quel est la place de l’Humain dans notre société ? C’est ce je cherche à découvrir dans mes photos. Qu’il s’agisse de photos de rues, de photos de concerts ou de photos de paysages, ma question reste la même. Je suis suspendu à cette question et c’est le thème majeur de ma démarche photographique. Je n’ai pas la réponse et je n’ai pas trouvé la recette, mais le temps est là pour me diriger et pour « nous » diriger. Je ne suis pas un expert de la photo mais je travaille pour le devenir.

Mes meilleurs albums :

  1. And Justice For All (Nirv… Metallica)
  2. Blood Sugar Sex Magic (Red Hot Chili Peppers)
  3. Crossroads (Robert Johnson)
  4. Use Your Illusion (Guns and Roses)
  5. Roots (Sepultura)

Mes meilleurs concerts 2013 :

Annihilator, le 20 octobre au Ninkasi Kao, Lyon

KickBack, le 2 novembre à l’American Dreamer, Annonay

Romain, alias Deathslid

Poste : Newseur, Chroniqueur

Ancienneté : Octobre 2013

Bio :

Né au trentième jour de novembre, en l’an 1992 à Lons-le-Saunier, situé dans la contrée du Jura. Je fus bercé aux douces mélodies du Metal depuis ma naissance, grâce à un père écoutant des groupes tel que Iron Maiden, Scorpions, Metallica, Pink Floyd… Puis, en 2005, je fis la découverte du Metal plus extrême avec « From Mars to Sirius » de Gojira qui me donna l’envie d’en découvrir plus. Je m’attela alors à la recherche de groupes et me laissa entrainer par les puissants blasts de Behemoth, Immortal, Bloodbath, entre autres. L’évènement le plus marquant, fut la découverte en 2008 de Eluveitie, qui allait me faire découvrir mon genre favori : le Folk / Pagan. Commençant mon apprentissage en boulangerie-pâtisserie dès la sortie du collège, j’ai pu, grâce à mes premières payes, m’offrir ma première guitare et mes premiers concerts. C’est en rencontrant Kouni, lors du Sylak Open Air Fest 2013 que je fis la découverte de Sons Of Metal. C’est en regardant régulièrement les nouveaux contenus du webzine que l’envie de participer au projet devenait de plus en plus grande, jusqu’au jour où j’appris que SOM était à la recherche de nouveaux chroniqueurs et d’un newseur. J’écris alors immédiatement un mail puis, après quelques conversations avec l’équipe, me voici au sein de Sons Of Metal !

Groupes préférés :

1. Frosttide

2. Hypocras

3. Suidakra

4. Eluveitie

5. Equilibrium

Top 5 Albums 2013 :

1. Frosttide – Awakening

2. Hypocras – The Seed Of Wrath

3. Suidakra – Eternal Defiance

4. Equilibrium – Waldshrein

5. Ephyra – Journey

Top 5 Concerts 2013 :

1. Frosttide @ Pratteln, z7

2. Suidakra @ Paris, Le Bataclan

3. Equilibrium @ Saarburck, Le garage

4. Eluveite @ St maurice de gourdans, SYLAK OPEN AIR

5. Ensiferum @ Paris, Le Bataclan

Flop Concerts 2013 :

1. Dissident Pachyderm @ Saint Maurice De Gourdans, SYLAK

2. Furax @ Lons Le Saunier, CRAZYFEST

Le moment fort de 2013 :

Le moment le plus fort de 2013, reste pour moi la tournée du Heidenfest, à laquelle j’ai pu assister à trois dates et pu passer de merveilleux moments avec les membres de Suidakra, Frosttide, Equilibrium et mes amis, avant et après les concerts.

Espoirs 2014 :

Encore plus de concerts qu’en 2013 et pouvoir enfin me rendre dans de gros festivals, tel que le Hellfest.

Emmanuel, alias Diamond

Poste :  Support technique, reporter

Ancienneté : Avril 2013

Bio :

Né le 20 décembre 1993 à Trappes, dans les Yvelines, Emmanuel est tombé dans le Rock tout petit. Depuis toujours, il est bercé à la maison par des groupes tels que Indochine, INXS, Scorpion. Il continue l’élargissement progressif des œuvres de Rock au collège. Mais, c’est son entrée au lycée qui va lui faire comprendre qu’il existe un autre monde plus brutal : celui du Metal. Dès lors, il se consacre à l’exploration des nombreux genres, en commençant par Iron Maiden. Ce n’est qu’en étant un humble étudiant qu’il comprend qu’il fait partie d’une grande famille et commence de plus en plus à apprécier des groupes du sous-genre Melodic Metal. C’est avec l’un de ses amis photographe qu’il apprend à connaître Sons Of Metal Webzine, et il postule donc en tant que support technique. Depuis, il cherche tranquillement à s’investir de plus en plus pour ses collègues.

Groupes préférés :

  1. Synphobia
  2. Lordi
  3. Moonspell
  4. Sceptic Flesh
  5. Unscarred

François-Rémy, alias Shiki

Poste : Reporter

Ancienneté : incertaine…

Bio :

Chartres, 3 avril 1992. Sous une pluie battante, un extraterrestre fut oublié par ses congénères, face à un environnement terrien hostile. Pour se protéger, il a du prendre la place d’un pauvre bébé. La chance ne lui souriant pas dans son choix, il reçut l’appellation de François-Rémy Ringeval. (« et meeeeerde…. »).

« Dis papi, pourquoi est ce que tu nous racontes ça ?»

Pourquoi est ce que je vous conte ceci ? Bonne question. Donc, ce jeune extraterrestre vécu une vie « normale », à peu de choses près. Fort sympathique et sociable avec ses non-congénères, il réussit malgré lui à ne pas trop se faire remarquer. Enfin, à ne pas trop faire remarquer sa véritable nature. Essayant de tirer parti de la situation, celui-ci commença à étudier la culture nippone et geek (prononcer « jik »). Il passa un temps important à l’étude des sites avec certification d’âge, mais les attentes de la société l’obligea lui, être supérieur, à passer du temps avec des primates de son « âge ».

Et c’est là où, une montagne noire à haut de forme, chevelue qui plus est, débarqua et lui fit découvrir après le JPEG, le MP3. Le poussant à écouter des berceuses pour enfant de son monde natal. Par ici, ils appellent ça Rammstein, Koorpiklaani , Moonsorrow.

Ainsi, notre extraterrestre fit son premier pas dans le milieu du Metal terrien.

Puis, un beau jour, la montagne revint et lui posa une question :

« Tu parles anglais ? »

5 minutes d’études après, il acquiesça.

« Cool j’ai une interview avec des Anglais, ça t’intéresse ? ».

Et le voilà lancé dans l’aventure Sons of Metal.

  1. On en redemande !!! de mon cote je vous met dans mes preferences, et vous dit a bientot.