PRESUMPTION – …Of the Grave (EP)

Posté le : 20 février 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

20140215 20140215 Chronique PRESUMPTION ...Off the gravePresumption sort de terre en 2007. Après le départ d’un de ses membres en 2010, la formation tourne sur la région du Mans d’où le groupe est originaire. Ce n’est que deux ans plus tard que le combo voit l’arrivée d’un deuxième guitariste et trouve son équilibre sous forme de quatuor. Disséquons le stoner/doom qui nous est proposé sans plus attendre.

<br/>

Genre : Stoner/Doom – Sortie : Novembre 2013

Genre : Stoner/Doom – Sortie : Novembre 2013

L’enveloppe de ce premier EP se présente de belle façon avec cette pochette originale qui pourrait être un clin d’œil à l’univers fantastique de Tim Burton. Le cd contenu à l’intérieur bénéficie lui aussi d’une présentation soignée puisqu’il ressemble à un vinyle de couleur noire avec ses sillons apparents. Une bonne petite idée ! Ce premier EP, qui comporte six titres chantés en français et en anglais, est le fruit d’une production « home made », ce qui entraine de fait un son assez amateur, ce mot n’ayant bien sûr rien de péjoratif. Presumption nous propose par ailleurs un stoner/doom assez lugubre sur la majeure partie de ses compositions. Ainsi, l’écoute du premier titre La Meffray, avec son intro inquiétante et son chant en français, nous fait penser à une compo de The Sword. Samsara, le deuxième morceau possède des accents d’un vieux Black Sabbath mais aussi les relents sombres de The Cult. Le riff principal de ce titre est prenant, développant une ambiance planante et lourde en milieu de morceau. L’accélération en fin de composition est du meilleur effet, assez redoutable. Un titre définitivement réussi.

S’enchaînent ensuite Ragnarock et son atmosphère aérienne et bluesy. Ces gars-là savent vous faire voyager car il y plane aussi un phrasé de guitare aux accents de Carlos Santana. Blur Vision, rentre dans un autre registre que les titres précédents, un ton assez funeste qui pourrait être emprunté à Killing Joke. Il s’agit ici d’un titre assez lent et lourd qui contraste vraiment avec le précédent. Malheureusement tout ne peut-être parfait dans ce bas monde et le grain de sable de cet opus réside dans le chant… Il ne s’agit pas d’en critiquer la qualité, mais on ne peut que ressentir à certains moments les difficultés de Moomoot avec la langue anglaise. Ce détail mis à part, le chant reste l’instrument le plus difficile à maîtriser et Moomoot ne s’en tire quand même pas si mal que cela. L’album se termine par L’apaisant et Anvil Devil, deux titres confirmant l’ancrage de Presumption dans le stoner de bon niveau. Cette dernière piste se révèle en effet être le titre qui ressort de cet EP.

On peut donc retenir le cœur et de la bonne volonté qui ont été mis dans cette galette, en imaginant que le prochain opus saura être encore plus abouti. En attendant, il devrait être très intéressant de voir le groupe en live afin de profiter de sa musique qui doit donner sa pleine mesure sur les planches.

Setlist :

1 – La Meffraye

2 – Samsara

3 – Ragnarok

4 – Blur vision

5 – L’apaisant

6 – Anvil Devil

Pat

 www.presumption.bandcamp.com

  1. Moomoot dit :

    Merci pour cette chronique et oui je suis fâché avec l’anglais en effet … mais j’essaierai de travailler dessus promis 😉