Tad Morose – Revenant (Album)

Posté le : 03 mars 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

cover Revenant 2013Formé en 1991 en terre de Suède, TAD MOROSE a réalisé sept albums studio : Leaving The Past Behind, Sender Of Thoughts, Paradigma, A Mended Rhyme, Undead, Matters Of The Dark, Modus Vivendi ainsi qu’un best of : Reflections. Le groupe a écumé les routes et les scènes de par le monde, foulant notamment celle du Wacken. Avec un line-up composé de trois nouveaux membres, les suédois envoient leur Revenant pour s’attaquer au monde, de nouveau.

<br/>

Genre : Heavy Metal – Sortie : Novembre 2013

Genre : Heavy Metal – Sortie : Novembre 2013

La Suède est un pays surprenant avec lequel il faut s’attendre à tout En effet, quand on est capable d’engendrer Ikea, les vikings, Abba (oui je sais…), les pains Krisprolls, une équipe de hockey sur glace hors du commun et une multitude de groupes de Death, Heavy, Trash des plus jouissifs et des plus sombres, on se dit que TAD MOROSE, qui reprend la route après dix ans d’absence, va nous revenir avec le drakkar bourré de surprises. Et la surprise, c’est qu’il n’y en a pas ! Petit décryptage.

Autant le dire d’emblée, ce nouvel album pourrait en être également un précédent, et ce malgré un changement de chanteur en la personne de Ronny Hemlin, vocaliste puissant capable de montées dans les aigus assez incroyables, abusant de modulations à l’extrême à certains moments mais qui reste cependant très bon. Il n’est en outre jamais chose aisée de remplacer une voix. Cet album ne se situe pas au niveau de Modus Vivendi mais ne s’en trouve pas à des années lumières non plus. Les aficionados du groupe aimeront tout naturellement ce dernier né.

Cette galette bénéficie d’une production soignée au son très propre. Les guitaristes connaissent leurs manches, délivrant de nombreux riffs assez recherchés comme sur Absence of Light et Death Embrace. Les mélodies sont accrocheuses, les morceaux restent sensiblement de même niveau et l’on ne distingue pas de titre qui pourrait s’avérer plus faible qu’un autre. La longue route du groupe est pavée de nombreuses influences parmi lesquelles on peut citer Black Sabbath et Monsieur Ronnie James Dio, tout particulièrement au niveau du chant, Iced Earth ou Savatage (pour les plus anciens). On peut entendre sur Dance of the Damned une légère ambiance teintée d’Orient, et son refrain est destiné à être repris en chœur par la foule. On peut également ressentir à l’écoute de cet album l’existence d’un terrain commun musical avec leurs compatriotes de Stratovaruis. Les vikings, habitués à forger depuis la nuit des temps, sont devenus des spécialistes de l’enclume ; il est donc tout naturel que la rythmique de ce Revenant soit à la hauteur de cette réputation sans faille, c’est classique et efficace.

Des titres à retenir : les rapides Beneath a Veil of Crying Souls, Timeless Dreaming, le très lourd Millenium Lie et l’épique Gypsy. Nul doute que ce dernier morceau sera un fleuron lors des prochains concerts.

Il est des groupes qui tels plusieurs phénix renaissent de leurs cendres, des groupes qui remettent toujours leur métier sur l’ouvrage et qui portent leur croix, fut-elle d’or, continuant contre vents et marées de poursuivre leur œuvre. TAD MOROSE est de cette trempe-là. Revenant, sans être génial, reste un bon album avec le souci du travail bien fait. Le drapeau bleu et jaune flotte de nouveau.

Pat

Setlist :

  • Beneath a Veil of Crying Souls
  • Follow
  • Babylon
  • Within a Dream
  • Ares
  • Absence of Light
  • Death Embrace
  • Dance of The Damned
  • Spirit World
  • Timeless Dreaming
  • Millenium Lie
  • Gypsy

Lire l’interview de Christopher « Krunt » Andersson et Ronny Hemlin Sur Sons Of Metal.