Gamma Ray – Empire Of The Undead (Album)

Posté le : 06 mars 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

gr eotudCertains groupes ont gravé leurs noms depuis plusieurs années et continuent à vivre au rythme de la musique. C’est le cas des Gamma Rays qui reviennent cette année avec leur onzième album studio en 25 ans de carrière : Empire Of The Undead !

<br/>

<br/>

Genre : Heavy Metal – Sortie : 28 Mars 2014

Genre : Heavy Metal – Sortie : 28 Mars 2014

Le premier titre de cette galette, malgré l’intitulé du CD, ne semble pas vouloir réveiller les morts. En effet, c’est sur un mid-tempo que Avalon installe son ambiance épique et assez loin de ce que l’on attendrait du combo. Mis à part une voix assez peu comparable, on se rapproche plus d’un Epica que d’un morceau de Heavy pur-sang, notamment avec les chœurs du refrain. Fort heureusement il ne s’agit là que d’une première impression et si le morceau ne fait pas moins de neuf minutes c’est pour pouvoir nous prendre à revers et nous emporter dans un tourbillon de soli de guitares à partir de la moitié de la chanson. Alors, certes, l’auditeur est un peu chahuté par ce voyage auditif un poil bordélique par moment mais on finit par s’y retrouver. Voici donc pour ce qui était de la (courte ?) ouverture de cet album. Le reste des titres suivra un rythme plus classique avec des chansons Heavy à souhait alliant le meilleur du style avec un son moderne et cuit à point pour profiter au mieux des compositions. Hellbend vient chercher de nouvelles sonorités avec des riffs tournant parfois à la limite du Speed et du Thrash tandis que, juste après, Pale Rider ira chercher son inspiration dans les racines du Heavy et du Hard. Il est impressionnant de constater que Gamma Ray nous offre ici des morceaux très diversifiés sans pour autant perdre la continuité de l’album. Parmi ce choix assez vaste, Born To Fly retiendra particulièrement mon attention : les Allemands réussissent sur ce titre à faire une chanson énergique et accrocheuse à partir de trois fois rien et son refrain s’installera facilement au creux de vos neurones ! Mais il ne s’agit pas là du seul titre accrocheur de l’album, la chanson éponyme Empire Of The Undead, vous poussera à monter le son et à hocher de la tête dans tous les sens sans vous laisser ne serait-ce qu’une seconde de répit, attirant par-là les regards désapprobateurs des autres usagers si, comme moi, vous écoutez cela dans le métro. On ne peut pas s’empêcher de se demander quel va être le rendu de cette cavalcade épique aux rythmiques endiablées sur scène.

Fort heureusement au milieu des titres de ce gabarit à vous rompre les cervicales, les rayons gamma nous gratifient aussi de petites pauses détente avec Time For Deliverance, une ballade principalement menée au piano. Un repos bien mérité même si l’on ne manquera pas de remarquer un faux air de Queen avec une de leurs ballades mythiques utilisée à chaque coupe du monde – ce qui n’empêche pas d’apprécier la chanson pour autant. De même parmi les titres moins énergiques, Demonseed semblera un peu maladroite dans la manipulation de ses arguments et pourra paraître quelque peu déplacée dans cet album. A l’opposé, Seven fait preuve d’une grande maitrise du Heavy Metal et se trouve être un titre énergique et épique à la manière de The Trooper d’un certaine vierge ferreuse.

Pour finir cet album, I Will Return semble tenir une promesse future dans une ambiance solennelle sur laquelle le combo nous déverse un flot de riffs acérés pour conclure en beauté ! Bien sûr, il est sans doute inutile de préciser qu’à l’instar de quasiment chaque chanson de l’album, ce dernier titre dispose d’un solo de guitare endiablé et millimétré comme le groupe a toujours su faire.

Selon la version de l’album que vous aurez, Une petite pépite viendra peut-être se rajouter en bonus track sous le nom de Built A New World. Sous cette appellation un poil racoleuse se cache une chanson sombre aux riffs ravageurs et sans compromis. L’ensemble vous plongera dans une atmosphère post-apocalyptique et l’on ne peut que se réjouir d’être sur le vieux continent pour avoir le droit à ce titre bonus.

Voici donc ce que propose ce onzième album d’un groupe encore bien vivant et qui n’a pas fini d’étendre son empire. Tout n’est pas parfait et l’on pourrait s’amuser à pointer les défauts du doigt mais il en résulte dans l’ensemble un album contenant de très bons morceaux qui vous feront voyager vers divers horizons musicaux autour du Heavy Metal. Un très bon moment à passer et à repasser à écouter cet album et vivement que l’on puisse transposer cela en live.

Tracklist :

  • Avalon
  • Hellbend
  • Pale Rider
  • Born To Fly
  • Master Of Confusion
  • Empire Of The Undead
  • Time For Deliverance
  • Demonseed
  • Seven
  • I Will Return
  • Built A New World (European Bonus Track)

Eladan