turisas (8) (640x427)Le crépuscule s’assombrit à l’horizon, le vent froid et saisissant me guide jusqu’au Ninkasi Kao à Lyon où se produisent ce soir les Finlandais de Turisas. Ce sont les jeunes Américains de Starkill venus de Chicago (que j’ai vus il y a trois mois avec Amorphis), Etats Unis, qui les accompagnent sur cette tournée. Le vent du nord s’empare de nous pendant que nous attendons l’ouverture des portes, beaucoup de fans sont venus le visage peint de noir et de rouge à l’image de leurs idoles ainsi que de valeureux guerriers bravant le froid en tee-shirt! 

STARKILL

starkill 2014_02_09_65 (427x640)Ca y est les portes s’ouvrent enfin et nous pouvons nous mettre au chaud. Quelques détails techniques et réglages de guitares se terminent avant la montée sur scène de Starkill. Les jeunes Américains sont dynamiques et à l’aise sur scène, il faut dire qu’ils enchaînent les tournées et qu’elles ne sont pas courtes. Leur style Black Heavy symphonique passe bien. La voix de Parker Jameson est plutôt « Black », les riffs sont rageurs et entraînant, le groupe ne tarde pas à chauffer la salle, à mettre une bonne ambiance et les circle pits se déclenchent dans la fosse. Parker Jameson a un bon contact avec le public ainsi que les autres membres de Starkill, et il n’hésite pas à parler des CD et tee-shirts qui sont en vente, c’est aussi l’occasion de rencontrer le groupe après le concert. Leur prestation s’achevant, on reprend en cœur le refrain de « This Is Our Battle, This Is Our Day » et les Américains de Starkill termine leur set sur « Whispers Of Heresy » avant de laisser la place à Turisas. 

2014_02_09_132 -starkill (640x458)

TURISAS

turisas (10) (427x640)Pendant le changement de plateau, j’apprends que la setlist change tous les soirs! Donc pour bien faire il faudrait voir Turisas deux soirs de suite pour avoir le concert complet, je doute que cela soit possible pour tous; Turisas se fait attendre, le temps commence à être vraiment long, très long. Les fans commencent à s’impatienter sérieusement. Ah, ça y est les lumières s’éteignent, les silhouettes guerrières aux visages peints de noir et de rouge apparaissent sur scène. 10 More Miles ouvre les hostilités de ce concert Folk-Epic Metal. Le Kao s’enflamme rapidement ainsi que les circle pits et les slams où les premiers rangs reçoivent régulièrement des coups de rangers dans la figure. Sur scène c’est bien rythmé et dynamique, tout s’enchaîne avec des titres plus folk que d’autres emmenés par le violon endiablé de Olli Vånskå.

Le son se fait plus épique avec les synthés de Robert Engstrand, le tout mené par les assauts du bassiste Jesper Anastasiadis et du guitariste Jussi Wickström, sans oublier les roulements de tambours de Jaakko Jakku. Quant à Mathias Nygård, le chanteur, il a un excellent contact avec le public, s’adressant à lui à chaque nouveau titre et ne manquant pas l’occasion de lui conter quelques anecdotes, en particulier pour la chanson No Good Story Ever Starts With Drinking Tea. Lorsque Mathias Nygård encourage ses dévoués fans à faire des circle pits, ceux-ci s’exécutent sans se faire prier. Les peintures guerrières de Turisas s’estompent au fur et mesure que les degrés montent dans le Kao, la soirée avance dans une ambiance assez joyeuse où la bière coule à flots bien que le vin lui soit préféré sur scène, de toute évidence la boisson locale n’étant pas du goût du chanteur ! Ce dernier est particulièrement fier de parler de leur premier album Battle Metal dont les titres Land Of hope And Glory, Rex Regi Rebillis et l’éponyme Battle Metal sont joués et attendus par les fans. Jesper Anastasiadis et Jussi Jakko nous font une démonstration de marche militaire sur la longueur de la scène; ce qui semble beaucoup les amuser.

Le temps passe, vite, car on arrive déjà à la fin de ce concert joyeux avec Stand Up And Fight et Rasputin. Le groupe en profite pour faire une photo souvenir et chacun des musiciens prend son temps pour saluer puis serrer la main des fans. On ne pourra certainement pas leur reprocher de quitter la scène comme des sauvages, bien au contraire.

turisas (6) (640x427) turisas (2) (640x427)

turisas (11) (640x436) turisas (9) (640x427)

turisas (8) (640x427)

Ce fut vraiment une agréable soirée passée au Ninkasi Kao, Un grand merci à Roger et Base Production, Starkill ainsi que Turisas qui bien après le concert, une fois le matériel rangé dans la remorque et le bus, a pris le temps de discuter et faire des photos avec quelques fans attendant et bravant le vent glacial…

Melissa