Tehora – Paradox (EP)

Posté le : 30 avril 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , ,

Tehora - ParadoxL’aventure Tehora commence à Troyes en 2011 quand deux amis d’enfance qui sont aussi, accessoirement, guitaristes, décident de s’unir pour monter un projet commun. Ou plutôt un projet qui sortirait du commun. Et l’idée est là. En cours de route, ils décident de s’allier à trois nouveaux membres afin de compléter le line-up, chacun venant d’horizons bien distincts.

<br/>

Style : metal alternatif, heavy, hard-rock, lyric - Sortie : 19 avril 2014

Style : metal alternatif, heavy, hard-rock, lyric – Sortie : 19 avril 2014

On nous présente ainsi un bassiste « viking » et un batteur « rasta », sans oublier Hélène et sa voix lyrique qui finira de vous convaincre sans doute, si vous ne l’aviez pas encore remarqué, du côté hétéroclite de la formation. Le dernier line-up en date a été réuni en 2013 et fort de quelques répétitions et concerts mettant en avant des compos originales, le groupe sort un EP, Paradox,  le 19 avril 2014 afin de se faire connaître davantage et tenter de sortir de l’anonymat.

Penchons-nous d’abord sur la pochette du disque qui, si elle n’est pas nécessairement d’une importance majeure, nous donne cependant une bonne indication du soin qui est apporté à l’œuvre dans son ensemble. Ici, nous avons droit à un dessin de bonne qualité sur lequel nous pouvons voir un homme solitaire qui pêche sur une île isolée apparemment en pleine mer, avec un seul arbre. Sous le niveau de l’eau, nous ne savons pas si nous voyons le reflet ou ce qui se trouverait réellement sous les flots qui présente le pêcheur comme un squelette, l’arbre mort et l’île sèche. Le tout comme une métaphore de la vie et de la mort en somme. Plutôt bien réalisé.

Lorsque nous passons à l’écoute, nous avons droit à un métissage musical intéressant mélangeant Heavy Metal, Hard-Rock, musique épique et lyrique. Nous percevons ainsi des relents de Metallica, Megadeth et autres mastodontes des années 90. On pensera aussi parfois à AC/DC (notamment sur les soli). En soi, la musique est plutôt bien composée, enregistrée et mixée. La mise en place est bonne, la section basse-batterie faisant bien son travail. Les guitares apportent le côté mélodique, des soli bien placés, propres et de bon goût. Le tout servi par un mixage cohérent, même si le master aurait mérité un peu plus de volume à ce niveau. En effet, la voix a été placée bien au-dessus du reste, ce que nous regrettons. Enfin, la voix lyrique apporte effectivement quelque chose à l’ensemble mais pourquoi la mettre tellement en avant dans le mix ? L’enregistrement de cette dernière, s’il n’est pas mauvais, n’est pas non plus exceptionnel et le focus dans les medium-grave donne une impression de nasalisation un peu excessive, ce qui est dommage. Ultime point négatif mais certes pas des moindres : la voix sonne faux sur certains passages qui ne sont, hélas, pas si rares et la chanteuse n’utilise grosso-modo qu’une octave de tessiture, nous laissant un arrière-goût un peu désagréable de pauvreté mélodique. Ce qui est paradoxal (justement) pour une voix lyrique. Ceci étant dit, cela n’enlève rien au fait que la grande majorité du temps, la voix est en place, en harmonie avec le reste et nous apporte cette touche d’originalité que le groupe a certainement souhaitée.

Au final, les cinq titres de Paradox s’enchaînent agréablement, rapidement aussi avec des riffs qui restent en tête, très faciles à mémoriser. Le fait d’ajouter des soli donne une touche personnelle agréable et appréciable du fait de leur bonne exécution. L’ensemble est cohérent, même s’il faudra forcément remédier pour un prochain enregistrement à cette sonorité particulière de la voix et à sa place dans le mix que nous avons trouvé assez gênant. Il s’agit d’un premier EP, constitué des premières compositions du groupe. Nous voyons un bon potentiel derrière cela et les défauts que nous remarquons sont tout à fait perfectibles. Vous pouvez toujours jeter une oreille à cet EP si vous voulez avoir un aperçu de Metal alternatif intéressant. Nous pensons qu’en live la prestation doit valoir le coup d’œil également car l’énergie du groupe, si elle est palpable, paraît estompée comme par un voile de brume. Le reflet dans l’eau ? Il faudra aller voir cela. Nous encourageons donc les lecteurs à se faire une idée avec le single Vindicate car malgré toutes les réserves émises, cet EP reste agréable.

F4R537KTP09

Line-up :

  • Hélène : chant
  • Kévin : guitare soliste
  • Benoît : guitare rythmique
  • Gaetan : basse
  • Didier : batterie

Tracklist :

  • Vindicate
  • (To Become) Something Beautiful
  • The Other Side
  • Alone In The Dark
  • Last Call