Kerry King, guitariste de Slayer, farouche anti-religion.Chères lectrices et lecteurs assidus de Sons Of Metal, cette semaine j’aimerai parler d’un sujet un peu délicat. Pour celles et ceux qui suivent l’actualité musicale, il ne vous aura pas échappé le fait divers suivant : James Kottak, batteur du groupe allemand Scorpions, a écopé d’un mois d’emprisonnement ferme pour blasphème envers l’Islam. Pour résumer, Kottak était complètement saoul et a exprimé des insultes envers des Pakistanais et des Afghans dans l’aéroport de Dubaï, en plus de faire des gestes insultants. Il a été arrêté et le verdict est tombé peu après. Alors certes, le comportement de Kottak est inacceptable et lorsqu’on voyage dans un pays étranger, la moindre des politesses est de respecter sa culture. Toutefois, je n’ai pas l’intention de tirer sur l’ambulance et si je parle de ça, c’est parce que cette affaire s’inscrit dans une longue série qui lie le Metal à la religion.

Papa Emeritus II, lors du concert de Ghost BC au Sonsiphere France 2013.

Papa Emeritus II, lors du concert de Ghost BC au Sonsiphere France 2013.

Le sujet qui revient chaque année comme un running gag digne du cartoon Coyotte et Bip Bip, est sans conteste la pétition des fervents catholiques contre la tenue du Hellfest. Il est vrai que la lutte religion/musique ne date pas d’hier et les Catholiques n’ont pas attendu que le Hellfest devienne populaire pour se faire entendre. Ou se faire ridiculiser, c’est selon. Car oui, s’acharner à ce point sur un évènement culturel et inoffensif (à part pour nos foies) relève d’une utopie. Chaque année, nous avons droit aux mêmes stéréotypes, aux mêmes incompréhensions, au même discours d’un groupe de personnes aux mentalités moyenâgeuses, nées trop tard dans une époque où le libre arbitre et la liberté de pensée ont pris le dessus sur l’Obscurantisme. Pourtant, le public du Hellfest a prouvé chaque année qu’il savait se tenir correctement et ne provoquait pas de catastrophes dans l’enceinte du Hellfest ou dans la ville de Clisson. Des parents choqués ont retrouvé des préservatifs usagés dans des buissons ? Au moins, ils se protègent ! Je pourrais également citer la création d’un groupe religieux contre l’existence du groupe suédois Ghost B.C. qui a su habilement mélanger musique Metal et image religieuse. Groupe que vous pourrez retrouver sur Facebook, d’ailleurs (Christians against Ghost B.C). C’est bien simple, ce comité assimile le Metal au Mal. Comme beaucoup. Rappelons aussi que Megadeth fut interdit de jouer à Barhain à cause de leur chanson Holy Wars… The Punishement Due.

Pourquoi un tel acharnement ? Les raisons sont hélas trop nombreuses. La principale étant une flopée de préjugés véhiculés par des siècles d’aveuglement qui débouchent sur de l’incompréhension. Une personne ayant une foi indéfectible envers une puissance supérieure ne fera pas l’effort de regarder et de comprendre ce qui se passe autour d’elle. Ça, c’est pour les cas « extrêmes » car ne tombons pas dans le piège : tous les Chrétiens ne sont pas comme ça. Beaucoup d’entre eux écoutent du Metal et sont de fervents défenseurs de Slayer, Ghost B.C, Celtic Frost et j’en passe. Pourtant, ce sont toujours les mêmes qui se font remarquer par des pétitions, des discours ou des interviews relayées dans la presse. Au fil des années, la religion est revenue en force dans la société moderne, preuve en est le regain de popularité du christianisme suite à l’élection de François Ier au siège pontifical. Même si chez Sons Of Metal, nous n’avons aucun soucis avec ce mode de vie, chacun croyant ce qu’il veut (pour ma part, je crois fermement aux Ewoks et aux Chocobos), il faut reconnaître que nous attendons avec impatience chaque communiqué de groupes religieux quant à la musique Metal pour se marrer un bon coup. Une autre raison est le contrôle. Plus précisément, la volonté de le garder. Dans certains pays où la religion n’est pas séparée de l’état comme en France, l’arrivée de discours étrangers fustigeant la croyance est perçue comme une menace pour l’ordre établi. Il ne faut pas que la population puisse réfléchir et se mette à douter des gouvernants qui ont utilisé des dogmes religieux pour tenir le pouvoir. Megadeth fut écarté de la péninsule arabique pour cela. Le libre arbitre n’est pas une notion universelle, hélas. Certes, en Europe ce n’est plus comme ça. Mais il serait bon temps de rappeler à ces gens-là que nous autres métalleux sommes plus tolérants et que nous ne les empêchons pas de prier, alors qu’ils en fassent autant envers nous et notre culture !

Pour finir, j’aimerai dire à toutes ces grenouilles de bénitier qu’il faut se détendre un bon coup, parler et écouter, essayer de comprendre et de profiter de toute cette culture qui vous est proposée. L’ouverture d’esprit, c’est maintenant !

Kouni

Kerry King, guitariste de Slayer, farouche anti-religion.

Kerry King, guitariste de Slayer, farouche anti-religion.

  1. Necrodaemon dit :

    Je vous suis à 100% dans votre raisonnement. Merci à vous !!