The Flower Kings (10)En cette soirée de fin avril, les spectateurs lyonnais et des alentours, accros au Rock Progressif, vont être gâtés. En effet, l’association Sounds Like Hell Productions offre sur le plateau de la salle Ninkasi Kao, les formations suédoises Karmakanic et The Flower Kings. Comment ne pas faire le déplacement pour une affiche aussi prometteuse ?

<br/>

karmakanic (5)Karmakanic

Il est 20h00 quand les lumières du Ninkasi Kao s’éteignent et plongent la salle ainsi que ces occupants dans le noir. Cependant, seuls les spots de la scène restent allumés avec des couleurs psychédéliques agréables à l’œil. Nous voici dans le cœur de l’action puisque les trois musiciens rentrent et s’installent tranquillement face au public. C’est le bassiste Jonas Reingold, évoluant aussi dans The Flower Kings qui prend la parole pour nous expliquer le projet Karmakanic. Le groupe étant composé de cinq musiciens en temps normal, il n’en comptera que trois aujourd’hui à cause de certains problèmes. Qu’à cela ne tienne, nous en profiterons autant. D’emblée, le trio démarre un set psychédélique qui emmène le public sur les pentes ardues de la musique progressive. En effet, la formation enchaine des titres d’une douceur absolue. Nous assistons à un véritable cours de musique, tant le niveau de jeu est hors du commun. Notamment le claviériste Lalle Larsson offrant aux spectateurs déjà sous le charme des soli de toute beauté. Il va de soit que d’être témoin de tant de talent ne peut que subjuguer et chaque titre joué par les Suédois se termine par une pluie d’applaudissements. Cela ne retombe pas car au fur et à mesure que les minutes avancent, les compositions de Karmakanic s’intensifient en complexité et quand Göran Edman se met à chanter sur les passages les moins instrumentaux, plus aucun bruit ne se fait entendre dans la salle, mis à part les déclenchements des appareils photo et les toux. Ceci intensifie encore plus cette sensation de bien-être. Alors même que nous pensons que la formation ne peut plus nous surprendre, Karmakamic nous offre un dernier titre puissant et énergique, démontrant un potentiel incroyable. L’entrée de Felix Lerhmann à la batterie et de Roine Stolt (fondateur de The Flower Kings) à la guitare montre à quel point le Rock Progressif et Psychédélique des Suédois est fabuleux. Il est dommage de ne pas avoir eu la chance de voir le quintet dans sa globalité mais le trio aura conquis le public en entier. Ce sont de chauds applaudissements qui accompagnent la sortie de Karmakanic avant l’entrée de The Flower Kings.

karmakanic (1) karmakanic (3)

<br/>

The Flower Kings (1)The Flower Kings

La soirée va devenir intense en émotion. Pour cause, le quintet suédois va proposer une dimension musicale de très haute voltige, que ce soit au niveau vocal ou instrumental. Dès le départ, la formation de Roine Stolt ne laisse rien au hasard pour que l’atmosphère créée par leurs compatriotes quelques minutes plus tôt, reste ancrée. Ceci s’effectue grâce à des parties instrumentales d’une technicité incroyable. D’ailleurs, nous prêtons l’oreille à tout ce qui se passe devant et la magie du Rock Progressif fait office d’elle-même. Il est vrai que si Karmakanic dominait avec panache leurs instruments, ce n’est rien comparé à The Flower Kings car les guitares de Roine Stolt et Hasse Fröberg transportent chaque être humain dans un monde imaginaire et loin du temps. Le chant de Hasse Fröberg amène les spectateurs là où il le veut. Mais si vous pensez pouvoir émerger et revenir à la vie réelle, il faut tout le talent de Tomas Bondin aux manettes de ses trois claviers pour nous faire replonger immédiatement dans nos rêves. Felix Lehrmann (batterie) enchaine les breaks et les rythmes ultras performants sur son kit. Durant le rappel, le retour de Göran Erdman au chant et de Lalle Larsson au piano permet de finir cette leçon de musique d’une manière intense.

The Flower Kings (7) The Flower Kings (10) The Flower Kings (2)

<br/>

Quand les portes s’ouvrent, le public ne se dirige pas tout de suite vers la sortie. Et pour cause, de nombreuses personnes attendent impatiemment la venue de Karmakanic et de The Flower Kings pour les autographes, tant les spectateurs auront été sous le charme. Mais cette soirée n’aurait pas pu avoir lieu sans l’équipe de l’association Sounds Like Hell Production. Bravo à eux pour ce formidable évènement.

Elovite