In ArkadiaL’aventure In Arkadia, pour ceux qui ne connaîtraient pas encore, débute en 2006 à Lyon avec une orientation plutôt influencée par Iced Earth et Children Of Bodom. Avec plus de 100 concerts donnés, pas moins de trois albums, deux EPs et deux clips réalisés à leur actif, nous voyons immédiatement que ce ne sont pas des débutants qui nous offrent un album aujourd’hui mais bien des musiciens accomplis, tout à fait à l’aise sur une scène et désormais plus posés sur leur musique. L’album Eyes Of The Archetype que nous chroniquons ici, est sorti en Février 2013. Notons que c’est le premier album du groupe après un changement de line-up assez radical, faisant suite à des divergences concernant l’orientation musicale de la formation.

In Arkadia

Genre : Death mélo / Brutal Death – Sortie : février 2013

<br/>

Commençons tout d’abord par l’extérieur. La pochette est ornée d’une photographie bien travaillée. Un homme posté comme une icône de la Vierge Marie, avec une auréole, sur fond blanc semble exsuder un liquide noir par les yeux, la bouche et un orifice paraissant entaillé au niveau du nombril, le même liquide se retrouvant sur les mains. Simple et efficace pour illustrer le titre de l’album. Le digipack comprend un livret de quatre pages des plus plaisant, ce qui nous semble assez important de noter. Nous ne nous attarderons pas davantage là-dessus en laissant à vos soins de vous faire votre idée. Passons aux choses sérieuses en écoutant cet opus. Disons-le simplement : si vous vous attendez à un album parfaitement enregistré et si en plus, vous vous attendez à ce que tous les instruments soient équilibrés dans le mix, des compositions ajustées au poil et un rythme effréné qui ne vous laissera pas un instant de répit (ou presque), vous aurez effectivement raison. Qui plus est, le niveau technique de chacun est sans contestation possible bon et mis agréablement au service de la musique et non d’une quelconque exhibition malvenue. Les deux guitares sont parfaitement ensembles, jouant chaque fois que possible deux lignes séparées mises en harmonie. La basse suit le rythme infernale de la batterie qui balance tel un métronome tantôt du blast, tantôt des rythmiques plus lourdes au groove implacable. Alix, de son côté, balance un growl sans concession, généralement assez aigu mais qui descendra facilement dans les graves. Le style dans lequel on évolue ici est déclaré comme étant du Mélodeath. On ne reniera pas ce nom qui colle effectivement bien à ce que l’on entend. Pourtant, nous voulons ajouter ici qu’il ne s’agit pas « simplement » de Death ni « simplement » que ce Death est mélodique. Certes, quelques influences sont palpables, notamment avec des groupes tels que In Flames, ou encore All Shall Perish. Il faut y rajouter des ingrédients supplémentaires, tels que le Hardcore et du Brutal Death. Le tout bien mixé et balancé à fond sur les enceintes vous donne la recette idéale pour vous briser la nuque à la maison ou encore mieux, dans une salle de concert.

Ne perdons pas de temps en bavardage inutile. Messieurs dames, il est très important que vous portiez votre attention ainsi que vos ouïes bienveillantes sur cet album qui mérite davantage que quelques minutes de votre temps. En effet, votre serviteur, ici présent, vous le recommande plus que chaudement. Fans de Hardcore un peu brutal, de Death mélodique ou de Brutal Death, chacun y trouvera son compte. D’ailleurs, il y a fort à parier que chacun écoutant même habituellement des styles assez différents pourraient aussi éventuellement y trouver son compte. Mais qu’attendez vous pour vous laisser charmer ? Quelques vidéos éparses du groupe sont disponibles de-ci de-là, les morceaux en écoutes. Et pour avoir eu la chance de les voir en concert, nous ne pouvons que vous inciter à leur rendre visite quand ils passent près de chez vous. Ils vous ferons partager un peu de cette énergie qu’ils diffusent avec profusion, tout en mettant leur musique à un autre niveau, ce qui restera difficile à imaginer tant c’est déjà bon en enregistrement.

F4R537KTP09

Line-Up :

  • Alix : chant
  • Mirfin : guitare
  • Benjamin : guitare
  • Thibaut : basse
  • Florent : batterie

Tracklist :

  • Behold The Whore
  • Skinning The Slaves
  • Of Evolutive Disorder
  • Recurrence
  • Flying Firecunt Guillotine
  • Status Divine
  • Orgasmophobia
  • Sigmatropic
  • Reborn
  • Lifeslicer

Facebook : https://fr-fr.facebook.com/InArkadiaOfficial