republic-of-rock-n-roll-golden-place-320x320Formé en août 2013, Republic of Rock n’ Roll évolue sous la forme d’un quatuor bien décidé à se réapproprier le rock n’ roll pour y ajouter ses propres ingrédients teintés de Glam Rock et de quelques autres ingrédients concoctés par le groupe. Faisons un bout de route avec eux histoire de voir ce qu’il en est. Let’s go.

<br/>

Style : Rock n’ roll / Glam rock – Sortie : 5 juin 2014

Style : Rock n’ roll / Glam rock – Sortie : 5 juin 2014

Sorti chez M&O, cet album de douze morceaux est de part sa pochette une invitation à tailler la route avec ces gars-là, façon Route 66. Il s’agit sur cet opus de partir de l’essence même du rock et de vous faire voyager aux travers de plusieurs influences qui seraient comme autant d’états à traverser pour arriver jusqu’à cette golden place. Pas étonnant, dès lors que l’impression de chaleur vous accompagne tout au long de ces douze morceaux ou presque. Les titres font preuve d’une bonne débauche d’énergie, grâce à des riffs cherchant le rendement optimal à chaque moment. Le couple basse-batterie ne se porte pas mal non plus. Venons-en maintenant à l’élément qui, s’il n’est pas le plus convaincant, en est au moins une composante essentielle : le chant. En effet, le chant qui habite cet album est un chant d’un très haut niveau, avec des facultés à moduler entre douceur et violence comme sur le très bon Golden Place. Cette voix vous emmène tout au long de l’album avec l’aisance et la régularité qu’aurait une bonne Ford Mustang sur cette route surchauffée. L’autre force de ce premier album tient au fait que les morceaux se situent très proches les uns des autres en terme d’efficacité.  On côtoie, au travers des compositions, des inspirations venant des divers horizons de la musique Rock tels que The Stooges ou Gary Glitter. Mais aussi des touches de musique pop, sans tomber dans la mièvrerie qui la caractérise trop souvent. Il y a aussi de la pure vitamine avec Come On et son petit break inattendu en fin de morceau. Le titre suivant, Love Is Gone nous fait& repartir directement à l’époque flamboyante de Gary Glitter ou de MC5. Tout y est, il y a juste à fermer les yeux, les chœurs n’ayant d’égal que les refrains les accompagnant. L’album se termine par Let It Go, sûrement le titre le plus pop et planant. Un peu trop d’ailleurs. On est à la limite du trop commercial mais la qualité étant là, on peut pardonner. L’écoute de cet album se termine donc sur un sentiment plus mitigé mais on ne saurait faire abstraction de ce qui a précédé. Enfin, comme toute création de qualité digne de ce nom, la production de ce Golden Place est de très bonne facture. C’est équilibré, avec un côté recto propre mais aussi son côté verso beaucoup plus sauvage, autrement dit un côté purement Rock n’ Roll.

Republic of Rock n’ Roll vient proposer ici un bon album qui à défaut d’atteindre sa Golden Place peut se targuer de se faire sa place au soleil. Prêtez une oreille attentive à cet opus et à une certaine approche du Rock. Ce sera là  votre visa pour la République du Rock n’ Roll.

Tracklist :

  • Under the rainbow
  • Amazing
  • Blow my mind
  • Blues story
  • Black out
  • Fire
  • Dance in your grave
  • Golden place
  • A dream in paradise
  • Come on
  • Love is gone
  • Let it go

Pat

www.facebook.com/republicrocknroll