Belenos (36)Le 3 mai 2014, se déroulait la seconde soirée du festival De Chair Et d’Acier, à La Cave à Musique de Mâcon (nous n’avons pu, hélas, assister à la première soirée). À la fin d’une après-midi de fête médiévale au marché, se déroulant dans la cours de la salle, une partie du public rejoint la scène pour passer une soirée sous le signe du Folk/Pagan et Black Metal dans une salle pleine à craquer !

Barbarian Pipe Band (8)Barbarian Pipe Band

Ce sont les Italiens de Barbarians Pipes Band qui sont chargés d’ouvrir le bal avec leur musique totalement folklorique et acoustique. Nous découvrons un groupe chargé d’énergie qui va non pas chauffer la salle, mais carrément la mettre en feu grâce aux sons de leurs cornemuses et percussions tribales et en faisant danser et sauter tout le public ! Les cornemuses de Devsko, Diabolus et Tuac sont superbement coordonnées aux percussions de Madrasko et au tambour de la ravissante Clarinxia !

Setlist :

  • Lento
  • Ruvido
  • In Taberna
  • Ruota
  • Nutri
  • Defe
  • Lupus
  • Mirdaus
  • Latrina
  • Brigante

Barbarian Pipe Band (9) Barbarian Pipe Band (8)

<br/>

Sangdragon  (47)Sangdragon

Après plus d’une heure de musique médiévale, c’est au groupe mâconnais Sangdragon de prendre place sur les planches. La salle est plongée dans le noir et le groupe arrive sur scène pour nous emmener dans leur univers occulte médiéval. Les musiciens passionnés donnent vie à leur musique tantôt black, tantôt death, rythmée par les voix et growls de Vincent Urbain (chant, ex The Seven Gates) et les voix lyriques de deux chanteuses sublimées par des cœurs envoutants. Sangdragon est la trilogie d’Akhenaton et de Daemonium. Ils ne sont pas moins de dix à occuper la scène et loin d’être novices. On ajoute un batteur, Olivier Casula (Necrosphera, Forsaken World), le claviériste Edouard Verneret (Fire Wizzard), le bassiste Will Hein (exScavenger), deux guitaristes, Jérémy Robert (Final Squeak, ex The Seven Gates) et Matt Asselberghs (Nightmare, Fire Wizzard), ainsi que deux autres choristes masculins coiffés de capuches noires. Au milieu de cet univers occulte intervient un jongleur de feu dans un cercle tracé au sol par Vincent Urbain. Puis, pour clôturer ce tout premier concert, Sangdragon nous sert un morceau acoustique, Father Of All Kings, introduit par une démonstration d’épée de la part du chanteur. Un excellent set du groupe. Attendons maintenant avec impatience la sortie proche de leur album !

Setlist :

  • Waterborn
  • Front Of Steel
  • The Serpent’s Wheel (The Seven Gates)
  • Deep Dark – Descent
  • In The Circle Of Wizards
  • Daemonium – Back To Dust – Silent Plague
  • Final Battle (Against Your Dark Side)
  • Winged Blade
  • Father Of All Kings

Sangdragon  (43) Sangdragon  (44)

<br/>

Belenos (36)Belenos

C’est au tour de la formation bretonne de Belenos et leur Pagan Black Metal de nous transporter dans leurs contrées noires et brumeuses. Le set commence avec Dernière rencontre et donne tout de suite le ton un Black Metal obscur à souhaits qui nous emportera tout au long du set. Les fans du groupe seront ravis de cette prestation et les nouveaux venus seront conquis par la noirceur teintée de ballade épique. Les Bretons dévoilent également un morceau de leur prochain album, D’an Usvert qui montre que malgré les vingt ans du groupe, ils ont toujours la forme et la puissance ! Cette puissance que Loïc Cellier (chant et guitare) a su donner au sein de la formation actuelle. Les Celtes de Belenos terminent leur voyage sur les notes de L’Antre Noir.

Setlist :

  • Dernière Rencontre
  • L’Ombre du Chaos
  • Terre de Brume
  • Gorsedd
  • Morfondu
  • Tal Ifern
  • D’An Usvert
  • L’Antre Noir

Belenos (33) Belenos (34)

 

Arkona (54)Arkona

Voici le groupe le plus attendu de la soirée, venu tout droit de Russie : Arkona qui vient défendre son nouvel album avec l’unique date française de cette mini tournée. La formation commence en douceur avec Yav suivi du dansant Ot Sertsa K Nebu, lancé par Vladimir Volk et ses nombreux instruments folkloriques (flûtes, cornemuse, whistle, gaita…) qu’il maitrisent parfaitement tout au long de cette épopée russe. Masha Scream est survoltée et transmet sa puissante énergie à toute la salle, sa voix parfaitement domptée passant du chant clair aux growls les plus puissants qui rendront jaloux nombre de chanteurs masculins. Les autres musiciens ne sont pas en reste. La batterie et la guitare sont précises et le son est parfait. Les morceaux s’enchaînent et le public se déchaîne. Voici Goi Rode, Goi reprit en cœur par les 400 personnes présentes ce soir-là. Un wall of death est exécuté à la demande de Mascha Scream et des pogos survoltés prouveront la qualité et l’énergie déployées pendant les 80 minutes que dure le concert du quatuor russe.

Setlist :

  • Yav
  • Ot Serdtsa K Nebu
  • Goi, Rode, Goi !
  • Serbia
  • Zakliatie
  • Na Strazhe Novikh Let
  • Slav’sja, Rus’ !
  • Zov Pustikh Dereven
  • Skvoz’ Tuman Vekov
  • Pamiat
  • Maslenitsa
  • Stenka Na Stenku
  • Yarilo
  • Kupalaa I Kostroma

Arkona (59) Arkona (53)

Une première édition qui laisse rêveur puisqu’elle a réuni un marché médiéval et un festival Metal.  Une organisation parfaite. Un grand merci à la Cave à Musique, Wake Up Dead Asso, Luciol Association et tous les partenaires pour cette superbe soirée. Rendez-vous l’année prochaine pour une prochaine édition de ce superbe festival !

Deathslid et Melissa