One More Step coverThree Seconds Rule a vu le jour en 2008 et est originaire de Lyon. Après plusieurs scènes et quelques changements de line-up, la formation actuelle prend corps en 2013. Le groupe qui se présente sous la forme d’un quintet vient de délivrer son premier EP de cinq titres, agrémenté d’un documentaire vidéo. Original et bien vu. Faisons un pas de plus et voyons ce que recèle cette règle des trois secondes.

<br/>

Style : Thrash Metal/Heavy Metal – Sortie : février 2014

Style : Thrash Metal/Heavy Metal – Sortie : février 2014

On dit qu’il faut toujours apprendre ses leçons, nous avons tous entendu cela au moins une fois dans nos vies. Certains n’écoutent pas, d’autres si. Three Seconds Rule fait partie de cette deuxième catégorie, car ce que le groupe récite sur cet EP One More Step ne peut être que le fruit de leçons métalliques bien apprises et bien appliquées. Les morceaux de cet album transpirent diverses influences prises chez les grands maîtres du Metal comme Slayer, Trivium ou encore Metallica. Que de grands noms évoqués ici, n’est-ce pas ? Mais c’est de cela qu’il s’agit. Les riffs distillés peuvent se targuer aisément de ces noms-là comme sur Constant Motion. Bien sûr, l’énergie est présente et se ressent tout au long de cet EP. Un titre comme Get My Ego Back en est une belle preuve. Les riffs s’enchaînent, vous entourent et ne vous lâchent plus jusqu’à ce petit break où la guitare et la basse se côtoient délicieusement. C’est tout bon. L’approche mélodique est aussi présente et nous ne sommes pas très loin non plus de Megadeth. Encore un nom monstrueux. Il est encore plus évident que ces musiciens ont bien appris les leçons du Thrash des années quatre-vingt, d’où tout est parti et sans qui rien ne serait aujourd’hui. Les cinq titres sont de qualité, une production un peu plus élaborée aurait été parfaite. Le son, dans sa globalité est très correct, il manque juste le petit quelque chose qui aurait rendu cet EP encore meilleur. Le chant se montre aussi bien en place, exécuté en anglais, le résultat s’avère bon avec une voix assez puissante et sachant moduler. À noter aussi un titre live, So Let’s Just Hope, enregistré à Lyon au Ninkasi Kao. Le solo de ce morceau vous fera penser immanquablement à un certain Kirk Hammett. Vous connaissez sûrement… Enfin, cet EP contient également un documentaire vidéo de dix-sept minutes, signé par Les films de l’Arpenteur et qui retrace deux jours de la vie du groupe avant leur tout premier concert en 2011. Un documentaire très intéressant laissant transparaître le stress inhérent à ce premier concert. C’est là véritablement une très bonne idée et une initiative bien trop rare qui doit être portée au crédit du groupe.

Three Seconds Rule est petite machine à remonter le temps en nous proposant cet EP qui fleure bon le Thrash mais sans s’ancrer dans le passé, car sa musique est aussi contemporaine. Un premier essai donc que l’on peut qualifier de réussi. Nous suivrons avec attention l’évolution de ces cinq musiciens.

Tracklist :

  • The End
  • Asylum
  • Constant Motion
  • Get My Ego Back
  • So Let’s Just Hope ! (live)
  • Les Bras En Ciment (documentaire vidéo)

Pat

www.facebook.com/threesecondsrule