IMG_5251Dans quelques heures ce samedi 31 mai, nous serons en juin. Pour finir ce mois qui fût riche en émotions et en dates de concerts, pourquoi ne pas finir sur une date digne de ce nom ? C’est ce que va s’employer à organiser l’association Wake Up Dead, puisque l’association mâconnaise va offrir au public chambérien et des alentours trois formations Metal toutes plus différentes les unes des autres. C’est donc sur la scène du Brin de Zinc situé à Chambéry que Sphères,originaire de cette même ville, les Nerversois de Defeat The Earth et le groupe de Sallanches Dread Union Blood vont s’employer à rendre cette fin mai formidable.

IMG_5080Sphères

Nous démarrons par la formation Sphères et son Jazz Metal. Pour nos plus fervents lecteurs, vous vous souviendrez peut-être que votre serviteur s’était déjà attaqué à ce groupe qui avait ouvert pour Dehuman, en février 2013. C’est donc avec joie que le public découvre, ou redécouvre, le quartet chambérien, évoluant dans un style envoutant et hors des sentiers battus. En effet, le groupe fait preuve de puissance dans son jeu très influencé par le Metal, tout en gardant des sonorités très jazzy. D’ailleurs, on sent le public du Brin de Zinc fasciné par la prestation des Chambériens tant l’ambiance est à son comble. La cause est facile à comprendre, tant la qualité musicale est présente. De plus, les enchainements de double pédale de Ced et de ses frappes lourdessur sa pauvre batterie sont fantastiques. Ceci mélangé à la technique guitaristique de Fred et Mat donne une dimension à leur univers intouchable et donnant la sensation au pauvre spectateur de ne pouvoir qu’admirer la beauté qui s’ouvre à ses yeux, sans accession possible. Notamment grâce à la puissante basse de Syl qui appuie encore un peu plus sur cette inaccessibilité. C’est en toute logique que lorsque la fin du set de Sphères arrive, le public soit en majorité acquis à leur cause, en extase et prêt à en démordre avec Defeat The Earth et Dread Union Blood. Nous ne pouvons d’ailleurs que saluer la formidable évolution des Chambériens dans ce style très en marge du Metal traditionnel. Un groupe à voir absolument, car le jeu en vaut la chandelle.

IMG_5062 IMG_5086

IMG_5166Defeat The Earth

C’est au tour de Defeat The Earth et de ces deux demoiselles Élise et Louise de grimper sur les planches du Brin de Zinc avec un public déjà chaud bouillant. Cette fois, nous changeons de style car après le Jazz Metal de Sphères, le quintet de Nevers va nous proposer un Brutal Death décoiffant. Si vous avez du gel, il pourrait très bien partir. Après cette petite pointe d’humour, revenons aux choses sérieuses. En effet, la formation met d’entrée les points sur les « i » avec une musique détonante. La bassiste Louise produit un jeu d’une extrême efficacité tant la puissance qu’elle possède dans les doigts est incroyable. C’est bien la preuve que nous sommes face à du Brutal Death. Toutefois, si la violence des instruments explose au fil des minutes, il est à noter que le set aura été trop court au goût d’un grand nombre de spectateurs. Ce qui nous laissera sur notre faim, d’autant que nous avons constaté le nombre croissant de spectateurs arrivant au pied de la scène pour assister à la prestation de Defeat The Earth. Dommage, ceci vient ternir la prestation du groupe de Nevers. Cependant, n’hésitez pas à les suivre, ils valent le détour.

IMG_5144 IMG_5156

IMG_5251Dread Union Blood

Changement de décor et d’ambiance pour la troisième fois ce soir et là, ce que l’on peut dire est que très peu de monde sera resté à l’extérieur. En effet, avant même que le groupe de Sallanches ne débute, nous sentons la chaleur envahir la salle savoyarde et nous savons pertinemment que nous allons être dans un sauna. L’effet ne traine pas à se faire sentir, puisqu’à peine les Haut-Savoyards entament le premier titre que le public se déchaine et se lance dans la bagarre sous le Sludge Metal de Dread Union Blood. Tous les ingrédients sont là pour que la soirée finisse en beauté. À commencer par le dynamisme et le charisme du chanteur qui prennent une grande place sur la scène du Brin de Zinc de par sa puissance de chant. Derrière lui, le duo basse-batterie est dévastateur, provoquant immédiatement l’effet escompté sur le public. Pogos et petits slams prendront forme sous l’œil bienveillant du groupe sallanchard. Et si cela ne suffit pas, il faut bien toute la force de la guitare ultra présente pour encore plus envoyer les spectateurs dans les cordes du ring de la salle chambérienne. C’est réellement un immense plaisir d’assister une prestation de cette efficacité avec un public aussi réceptif au jeu d’un groupe. La joie est tellement forte que nous n’aurons pas vu défiler les minutes durant le set de Dread Union Blood.

IMG_5217 IMG_5222

Quand les lumières se rallument, c’est avec bonheur que les spectateurs sortent du Brin de Zinc où s’est déroulée une excellente soirée. Merci aux trois formations pour leurs prestations et leur dynamisme. Merci à l’association Wake Up Dead pour cette soirée.

Elovite