Dust Bolt – Awake The Riot (Album)

Posté le : 30 juin 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , ,

CoverCeux qui écoutent la radio de Sons Of Metal l’ont très certainement entendu, je veux parler du nouvel album de Dust Bolt, Awake The Riot. Le groupe revient donc avec un nouvel album, deux ans après le précédent et je dois dire que l’on ne va pas s’ennuyer.

<br/>

<br/>

Genre : Thrash Metal - Sortie : 30 mai 2014

Genre : Thrash Metal – Sortie : 30 mai 2014

Commençons par l’artwork, avec en premier plan un superbe et gigantesque zombie. Ce magnifique diable d’une hauteur peu commune est attaqué par de petits insectes : des humains, tandis que lui leur rendra des coups via de grosses bombes. En fond, nous apercevons des bâtiments en cours de destruction  par une explosion. Le groupe a choisi de faire figurer son nom en haut de manière centrée et le nom du cd en bas dans une nuance de jaune.

Lançons le cd et profitons de la musique. Le disque commence avec Living Hell alors autant profiter du peu de temps qu’il vous reste à vivre. C’est donc tout naturellement que dès les premières chansons, nous pouvons entendre le chanteur pousser un scream. La chanson va être punchy avec un rythme de batterie éprouvant et des riffs de guitare à vous retourner la tête. Le chanteur (Lenny) a résolument une voix thrash, bien grave et faisant passer un sentiment de violence. Le seul regret serait celui du mixage qui cache sa voix par rapport aux instruments. On reçoit une belle démonstration de guitare aux alentour des 3’20 qui s’achève sur un rythme lent, mais néanmoins sans possibilité de souffler, puisque le titre repart de plus belle avec un nouveau cri du chanteur. Les paroles rentreront au bout d’une ou deux écoutes dans votre tête et vous pourrez chanter en chœur avec Lenny. À peine le morceau terminé que se lance Soul Erazor. Un cri aigu déchire l’air pour finir dans un grave profond, toujours un batteur (Nico) déchaîné tandis que cette fois, les autres reprennent les paroles avec le chanteur. La chanson aura des petites pauses ménagées pour reprendre son souffle et rassembler de l’énergie pour les passages suivants. On peut constater tout de même une certaine ressemblance dans la construction avec le morceau précédent, avec la partie démonstration de talent à la guitare. Vous l’aurez donc compris, Dust Bolt a reprit la même structure dans ses chansons : une petite intro, des riffs changeants, un passage de démo de guitare et à nouveau les riffs de la partie précédente. Ne soyons pas que négatif puisque dans ce schéma, le groupe a inséré de petites surprises : sur Beneath The Earth, la basse se fera entendre de manière audible pour la première fois tandis que l’on aura une alternance de passages rythmiques différents pour faire des pauses. Le groupe varie tout de même les sonorités puisque Eternal Waste ressemble fortement à du Hard Rock, autant dans les sonorités que dans la voix du chanteur. Ne laissons pas de côté la chanson éponyme de l’album qui a les mérites de nous faire headbanguer joyeusement au milieu de cet album. Cet album apporte ici une reprise : celle de Future Shock du groupe Evil Dead (album Annhilation Of Civilisation, 1998). L’album se termine sur deux chansons assez longues, comparées aux autres et l’on peut dire que nous ne sommes pas ennuyés.

En conclusion, Dust Bolt offre un Thrash classique avec quelques surprises bienvenues. Le groupe a sorti un album qui serait peut-être plus adapté à la scène qu’à l’écoute intensive, chez soi. Remercions donc le groupe et son label Napalm Record pour ce moment de Thrash et soyons patients pour un prochain album.

Diamond

Tracklist :

  • Living Hell
  • Soul Erazor
  • Beneath The Earth
  • Your Lost Sight
  • Agent Thrash
  • Living A Lie
  • Awake The Riot – The Final War
  • Eternal Waste
  • Drowned In Blind Faith
  • Words Built To Deceive
  • The Monotonus – Distant Scream
  • Future Shock

Facebook : https://www.facebook.com/dustbolt?fref=ts