[Test matos] : Epiphone Explorer 1984 Artic White

Posté le : 11 juillet 2014 par dans la catégorie Test matos
Tags: , ,

Epiphone Artic whitePour la deuxième présentation de cette nouvelle rubrique de Sons of Metal, c’est encore une Explorer qui passe sous les projecteurs. J’entends vos voix étonnées dirent : Encore une Explorer ? Diable oui, ce sera la dernière mais comment ne pas présenter ce modèle tous terrains que nous délivre Epiphone ? Et n’oublions pas que ce modèle de guitare, crée en 1958 chez Gibson, ne se démode pas et se révèle même intemporel tant il a été et est toujours prisé par de nombreux musiciens. Et puis, chez Sons of Metal, notre but est de tout explorer côté Metal. Passé ce jeu de mot hasardeux, il est temps de se plonger dans le vif du sujet.

Epiphone Artic white

Un très bel instrument, voilà ce que nous propose Epiphone. Il est à noter que ce même modèle dans cette couleur et avec ces finitions, n’existe pas chez la grande sœur Gibson. Certes, d’autres modèles Explorer existent. Nous voilà donc face à une réplique du modèle historique de 1984, entré dans la légende du Metal car popularisé par un certain monsieur James Hetfield. Vous le connaissez peut-être, il est guitariste de son état et joue dans un petit groupe californien. C’est un instrument de qualité, léger, permettant de bouger. La couleur est fantastique, la couleur blanche dite « arctique » est superbe avec un petit côté translucide. Le corps de la guitare est en acajou et au prix pratiqué, c’est un cadeau. Le manche est garni de vingt deux frettes et est lui aussi fait d’acajou. Les touches sont en palissandre. La lutherie est d’excellente qualité, pas de bavures et les finitions touchent au parfait. La prise en main est très agréable et la jouabilité du manche est un pur bonheur. Les mécaniques de la tête de manche sont précises. Deux micros sont présents sur ce modèle, un micro chevalet EMG 81 et un micro manche EMG 85. Le micro chevalet délivrant le gros son n’est plus à présenter. Ce dernier est utilisé par une majorité de groupes Metal et la saturation est bien sûr impressionnante. Couplez la bête sur un Marshall digne de ce nom et vous êtes le Metal à vous tout seul. Mais l’autre attrait de ce modèle, se trouve au niveau de micro manche qui se révèle beaucoup plus cristallin et puissant que le EMG 60. Le son clair est assez incroyable, même couplé à un ampli Marshall qui comme chacun sait, n’est pas le meilleur ampli en termes de son clair. Cet instrument couplé à un ampli Fender par exemple, fait merveille. Bref, cet EMG 85 est à mon sens bien meilleur que l’EMG 60, cité auparavant. Nul doute que le duo des micros EMG 81 et 85 est la meilleure des combinaisons possibles. Cet instrument est donc taillé pour le Metal mais pas seulement ! Cette guitare se révèle être aussi un allié de choix pour jouer le Blues ou autre Rock sudiste vitaminé. Côté prix, l’instrument est abordable, au regard de la qualité globale de l’objet. Enfin, l’instrument est livré sans étui. Mais, cerise sur le gâteau, elle est en édition limitée, donc déjà collector !

Votre serviteur du jour a l’immense honneur de posséder cet instrument et c’est un plaisir. Amis musiciens de tous bords et de tous niveaux, ce modèle au look intemporel pourra vous ravir et saura assurément vous combler. C’est un instrument rare et beau. Certes, cela peut déjà être une somme pour certains, mais son prix est vraiment attractif pour posséder ce très bel instrument. Faîtes-vous plaisir !

Prix indicatif : 600 euros

Pat 

  1. flow dit :

    Finition « custom shop » chinois…. y’a des surprises, et pas des bonnes