Conférence de presse Rob Zombie

Posté le : 30 juillet 2014 par dans la catégorie Interviews
Tags: , , ,

Hellfest, vendredi 20 juin 2014. Propos recueillis et retranscrits par F4R537KTP09

Ce vendredi, sur le site du Hellfest, Rob Zombie est attendu de pied ferme pour jouer sur la Main stage 1, en fin d’après-midi. En attendant, de nombreux groupes défilent sur les diverses scènes et donnent tout ce qu’ils peuvent pour satisfaire un public assoiffé de musique, et pas seulement. L’organisation sous-jacente nous permet, entre autres, de rencontrer certains groupes pour des interviews, d’assister à des conférences de presse et des avant-premières. C’est donc ce qui nous a amené aujourd’hui, au détour d’une scène, d’aller voir Rob Zombie et John 5. La salle de conférence est assez grande pour accueillir du monde mais à cette occasion, il n’y en a presque pas suffisamment. Les photographes se trouvent à l’arrière, prêts à en découdre. D’autres sont carrément en train d’observer l’intérieur de la salle avec des angles étranges, via le court couloir menant de la salle informatique à la salle de conférence. L’attente est palpable. L’heure fatidique arrive, mais il n’y a toujours personne face à nous. Des bouteilles sont installées pour nos deux célébrités, puis changées, retirées, remises… Drôle de ballet pour nous faire patienter. Il fait chaud. Très chaud. Pas de climatisation mais au moins, nous ne rôtissons pas sous le soleil, à l’abri de la toiture en tôle. Enfin, le moment tant attendu arrive. Rob (chant) et John (guitare) s’installent sur les sièges qui leurs sont attribués, détendus. L’organisation est quant à elle, un peu plus tendu, mais rien d’anormal à cela. Tout se passera bien. Nous vous ferons part ici, pêle-mêle, des questions que nous aurons retenues et des réponses qui ont été faites. Nous n’avons personnellement pas participé, n’ayant pas eu la chance de pouvoir récupérer le micro. Nous vous laissons seuls juges de la pertinence des questions et de leurs réponses.

Vous avez joués un morceau de Metallica, récemment. Est-ce que cela signifie que vous aimez particulièrement Metallica ?

Rob : En ce moment, tout le monde nous pose cette question et nous parle du fait que nous ayons joué du Metallica et pourtant, nous n’en avons joué que 50 secondes ! (En réalité, plutôt deux minutes, c’était au House Of Blues à Myrtle Beach le 29 avril dernier, pour la première fois, Ndla) C‘est assez incroyable… Je n’arrive vraiment pas à comprendre ce qu’il y a de si extraordinaire. Mais pour répondre à votre question, oui, nous aimons bien Metallica.

Et du coup, est-ce que cela signifie que vous préférez Metallica à d’autres groupes ? Par exemple, pourquoi ne pas avoir choisi de jouer du Megadeth ? Vous n’aimez pas Megadeth ?

Rob : Ce n’est pas forcément une question de préférence. Nous avons juste joué du Metallica et c’est tout. J’aime bien Megadeth aussi.

John : Nous aimons aussi beaucoup Megadeth, la question n’est pas là. Ces deux groupes, personnellement, m’ont beaucoup influencé et j’aime autant l’un que l’autre que j’ai beaucoup écouté et même joué. Nous avons décidé de jouer un morceau et c’était Enter Sandman. Cela ne veut pas dire que nous n’aimons pas les autres groupes.

Est-ce que vous avez un secret pour réussir vos shows de cette façon ? Vous vous préparez d’une façon particulière avant de monter sur scène ?

Rob : Oui, nous allumons des cierges noirs, nous traçons des pentagrammes par terre et nous faisons des prières à Satan en sacrifiant des animaux. Non, plus sérieusement, on me pose toujours cette question et j’aimerais trouver une réponse toute faite, car cela m’ennuie vraiment. Il n’y a pas de recette magique, de secret ni de messe noire. Nous faisons comme tout le monde avant de monter sur scène et ça se passe bien, c’est tout.

Que pensez-vous de la scène Metal française ? Est-ce que vous pensez qu’elle apporte quelque chose au milieu de la musique ? Connaissez-vous quelques groupes ?

Rob : Et bien… Non, je ne connais pas spécialement de groupes français. Cela ne me dit rien.

John : Des groupes français ? Non, je n’en connais pas non plus.

Vous êtes déjà passés au Hellfest auparavant et vous êtes, heureusement, de retour cette année. Que pensez-vous pouvoir apporter de plus par rapport à la dernière fois, ou quelles sont vos attentes ?

Rob : Et bien, nous adorons jouer en France ! Sérieusement, le dernier concert que nous avons fait au Bataclan a été le meilleur de la tournée pour l’instant (ndla : Rob Zombie a joué à Paris le 12 juin, une semaine avant le Hellfest). La dernière fois que nous sommes venus au Hellfest, l’ambiance était absolument géniale. Nous espérons pouvoir donner au public tout ce qu’il attend. Mais vraiment, passer en France est pour nous toujours un grand moment, le public est tellement fou ici. C’est un pays qu’on ne peut pas manquer quand on fait une tournée ! Nous sommes donc très contents de jouer ici, cette année encore.

John : Oui, le show à Paris fut vraiment dingue ! Ici, le public est différent et se lâche plus. Nous apprécions vraiment ça.

Dans les dernières news, nous avons lu que vous prépariez un nouveau film, appelé 31. Quand pensez-vous pouvoir le terminer ?

Rob : Pour le terminer, il faudra d’abord commencer le tournage. Tout est prêt et il me manque juste le temps pour attaquer. Je pense que nous commencerons après cette tournée, donc d’ici le mois d’octobre, après un peu de repos.

F4R537KTP09