Hellyeah – Blood For Blood (Album)

Posté le : 11 août 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

Hellyeah Blood For Blood coverHellyeah est né aux Etats-Unis en 2006. Le groupe possède déjà une solide réputation et compte à ses actifs trois albums. Composé de musiciens talentueux, le groupe vient nous présenter ici son quatrième méfait, intitulé Blood For Blood. Band Of Brothers, leur troisième album avait laissé un bon souvenir. Voyons si celui-ci donne cent pour cent de ses moyens. Bon appétit.

<br/>

Style : Metal/Hard rock – Sortie : 2014

Style : Metal/Hard rock – Sortie : 2014

L’artwork est réussi, nous savons à quoi nous attendre au premier regard. La production de cet album l’est tout autant. Elle est signée Kevin Churko qui a œuvré par le passé avec Ozzy et cela se sent. C’est très fort, immensément bon. Le son est là. Voici déjà un critère de coché, et non des moindres. Amis metalleux qui avez déjà vu le groupe sur scène, savez ô combien le groupe dégage une bonne dose d’énergie. Imaginez celle-ci canalisée et apprivoisée, afin de mieux la relâcher en studio. Et bien, c’est chose faite. Cross To Bier illustre pleinement cela. L’énergie brute mais propre s’est emparée de cet album quasiment sans temps mort. Le chant de Chad Gray se veut aussi tranchant que le sont les guitares. Il sublime cet opus du début à la fin. Rageur, hurleur mais il sait aussi se faire plus mesuré, envoûtant comme sur le superbe Moth, une des perles de cet album. Sangre Por Sangre et DMF vous sont jetés à la face sans prévenir. Petit conseil amical : munissez-vous d’un casque du genre de celui que portent les footballers américains pour la première écoute, cela vous évitera de voir votre sympathique tête être changée en une vulgaire pastèque par suite des coups provoqués par les riffs acérés de Gregg Tribett et Tom Maxwell, les deux guitaristes-bouchers. Prenez l’exemple de Gift et de Hush, titres opposés mais qui résument parfaitement ce qu’est devenu Hellyeah, c’est-à-dire un groupe ayant pleinement effectué sa métamorphose. Le groupe semble dominer son sujet pleinement, on ne sent aucune hésitation, aucune crainte dans les compositions. Pouvant passer d’un calme relatif à la furie la plus totale comme sur le titre Say When, véritable missile capable d’annihiler toute forme de vie dans un rayon de plusieurs kilomètres. La maîtrise est totale. Nous avons là tout le potentiel du groupe mis à jour. Cette galette est d’une grande richesse, Black December en est encore une preuve. Ce titre qui vient mettre un point final à l’album est un morceau qui pourrait être issu du cerveau de Dave Mustaine, tant sa composition est fournie et variée. Les dix titres de cet opus sont d’une très grande qualité, rare et dangereuse. Cet album ne sera jamais vendu dans la bande de Gaza, l’ONU l’interdirait sûrement car il serait à coup sûr considéré comme une arme redoutable ! Metalleux de tous bords, ne passez pas à côté de cette comète, ce serait là une faute impardonnable !

Hellyeah peut se targuer d’avoir frappé fort avec son rejeton. Le quintet vient d’accéder au niveau supérieur avec cet album et se trouve maintenant proche des grands, voire des très grands. Tous les voyants sont désormais au vert pour ces diables d’américains. Immanquable, qu’on se le dise.

Tracklist :

  • Sangre Por Sangre (Blood For Blood)
  • Demons In The Dirt
  • Soul Killer
  • Moth
  • Cross To Bier (Cradle Of Bones)
  • DMF
  • Gift
  • Hush
  • Say When
  • Black December

Pat

www.facebook.com/hellyeahband