LOSING ALL-20140920-004Mâcon, samedi 20 septembre 2014, environ 20h30. La ville est animée, les gens flânent sur les terrasses des restaurants. La nuit fraîche incite les habitants à se promener dans les rues et sur les quais de la Saône. La vie semble paisible dans la ville bourguignonne. Pourtant, cette quiétude sera mise à mal dans quelques minutes car le Sovengard, un café-concert du centre-ville, fête sa première année d’existence. La musique d’ambiance sera du Metal et non la Lambada ou Patrick Sébastien. Pas de chenille mais plutôt des pogos. Bienvenue à l’anniversaire du Sovengard !

Drift

DRIFT-20140920-003La soirée est lancée par des habitués des lieux, Drift. Ce groupe ne doit pas vous être inconnu si vous lisez régulièrement nos reportages. La dernière fois que nous avions vu ce groupe sur scène, son line-up d’alors vivait ses dernières heures. Suite à un profond remaniement de son personnel (75 % du groupe fut changé), Drift repart presque à zéro et donne ce soir son premier concert sous sa nouvelle forme. Si le concert démarre sous les meilleurs auspices, les choses vont hélas rapidement se gâter. En cause, le peu de répétitions de la nouvelle formation qui produira de nombreuses erreurs tout au long du concert. Souvent en contretemps, Chris (chant) mettra pourtant beaucoup d’énergie dans sa prestation, allant jusqu’à slammer sur le public. Les deux nouveaux guitaristes, Alex et Steph, s’appliquent mais la section basse-batterie commet plusieurs impairs nuisant au groove caractéristique à ce groupe. Si on s’en tient à la musique, nous constatons que les chansons ont subi quelques modifications par rapport aux versions originales entendues il y a des mois. Ces changements font du bien à cette musique qui se retrouve dès lors plus aérée. Chris prendra le temps de rendre un homme à Schultz, parti une semaine plus tôt. Le public, nombreux et indulgent, applaudit fortement le groupe qui nous quitte après une performance loin d’être inoubliable. Laissons du temps à la formation mâconnaise pour se rôder et apprendre à jouer de nouveau ensemble et nul doute que nous retrouverons le groupe qui nous avait mis une claque il n’y a pas si longtemps. D’autant que la prochaine date se fera avec Black Bomb A, à Bourg-en-Bresse, pour la sortie d’un Ep.

DRIFT-20140920-008 DRIFT-20140920-004

Losing All

LOSING ALL-20140920-004Changement de style avec le Stoner de Losing All. Un Stoner assez lourd et puissant, influencé par Pantera. Bien que le public soit moins nombreux que pour Drift (le Sovengard enregistre une bonne affluence ce soir), il reste néanmoins bien présent devant la scène. Losing All débute sa prestation par un titre énergique, groovy et transcendant. Cet adjectif pourra d’ailleurs être attribué à l’ensemble du concert, tant le groupe maîtrise les riffs et mélodies aériennes. Schaff (chant) est totalement possédé par ses textes et descend régulièrement de scène (réaménagée mais toujours étroite pour cinq musiciens) pour entrer en contact direct avec les spectateurs, captivés par cette performance. Le groupe est très impliqué et l’interprétation carrée. Chaque musicien se donne à 1 000 %, dont témoignent les énormes gouttes de sueur coulant le long de leur visage. Il faut dire que le Sovengard est devenu un véritable sauna en l’espace d’une heure. Schaff ne tient pas en place une seconde et même après percuté le manche de la basse de Kashoo, il persiste à headbanguer au plus près de ses collègues. Entre les soli variés et justes, le chant puissant, la basse grondante comme un bulldozer et la batterie qui met une gifle à chaque coup de baguette, il devient évident que ce groupe, taillé pour la scène, est assez bon pour fouler les planches des plus grandes salles et figurer dans les festivals comme le Sylak ou l’Xtrem. C’est bien simple, à chaque chanson, on ferme les yeux et on se laisse embarquer par la musique. En rouvrant les paupières, nous voyons un quintet suer sang et eau pour son public. C’est en toute logique que le public applaudit ce groupe extraordinaire. En bref, voici une excellente découverte et un très probable candidat pour les meilleurs groupes de Stoner français. Et je pèse mes mots.

LOSING ALL-20140920-001 LOSING ALL-20140920-003 LOSING ALL-20140920-008

The Thin And The Fat Guy’s

THE THIN AND THE FAT GUYS-20140920-004Nous arrivons au terme de cette soirée qui sera achevée par les Belges The Thin And The Fat Guy’s. Complètement barré, ce groupe envoie un puissant Death Thrash, assez accrocheur. Nous pourrions les comparer, dans une certaine mesure, à In Arkadia ou encore Benighted. Vous l’aurez compris, ça balance du très lourd. Malgré la chaleur épuisante, les spectateurs sont bien présents mais resteront passifs la plupart du temps, excepté deux auditeurs qui répondront à la demande de pogo du chanteur, le loquace Loïc. Malgré ses nombreux appels, le public ne s’agitera pas comme il se doit sur un concert de Death Metal. Après quatre chansons, nous verrons même une partie du public quitter la salle, probablement en raison de la chaleur difficile à supporter. Pourtant, sur scène, ça bouge. À tel point que le bassiste brisera la barre maintenant le rideau de scène. Loïc ira au contact des spectateurs pour provoquer un pogo, sans succès. Musicalement, le groupe est très au point et dispose d’un son équilibré et puissant, à l’instar de Losing All et Drift. Toutefois, le concert sera interrompu au bout de 30 minutes par le passage d’une patrouille de la police nationale, bien que celle-ci ne soit pas intervenue dans le Sovengard. Une prestation de haut niveau coupée dans son élan qui nous laissera sur notre faim. Dommage.

THE THIN AND THE FAT GUYS-20140920-002 THE THIN AND THE FAT GUYS-20140920-003

THE THIN AND THE FAT GUYS-20140920-006

Pour le premier anniversaire du Sovengard, le public aura répondu présent mais sera resté léthargique la plupart du temps. Heureusement, cet anniversaire fut bien fêté, jusqu’à tard dans la nuit. Souhaitons une longue vie à ce lieu de culture alternative. Joyeux anniversaire le Sovengard !

Merci à Sylvain et Claire du Sovengard, aux groupes et aux spectateurs.

Kouni