Lofofora – L’épreuve du contraire (Album)

Posté le : 07 octobre 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: ,

L'épreuve du contraire coverLofofora ne se présente plus. Néanmoins il peut être nécessaire de rappeler aux nouveaux venus que ce groupe a vu le jour au siècle dernier, en l’an de grâce 1989, sur le sol national. Le groupe qui totalise sept albums en vingt-cinq ans de carrière vient ici nous délivrer son huitième album.

<br/>

<br/>

Style : Metal/Rock/Hardcore – Sortie : 15 septembre 2014

Style : Metal/Rock/Hardcore – Sortie : 15 septembre 2014

Dans l’histoire de Lofofora, un album comme Monstre ordinaire (2011) avait été perçu comme quelque peu différent dans la discographie du groupe. Les quatorze morceaux qui nous sont proposés sur ce nouvel album s’éloignent de cette période et nous ramène et nous emmène plutôt vers un album comme Le fond et la forme (2003). La musique directe du quatuor français fait ici preuve d’efficacité avec L’innocence qui ouvre cet album ou bien encore Contre les murs et son riff entêtant. Les textes sont bien sûr à la hauteur de la musique proposée, comment en aurait-il pu être autrement, d’ailleurs ? Trompe la mort monte encore d’un cran en intensité. Voici un des titres majeurs de cet opus. Un titre à écouter en boucle tant il fera du bien à votre nuque et donnera du travail à votre ostéopathe. Le malheur des autres propose un autre registre, un tempo différent et des textes une fois de plus hauts en couleurs et ô combien terriblement bien choisis. La partie parlée est excellente. Du très sombre et du très bon. Lofofora excelle dans l’écriture, Romance est également un parfait miroir de cela. Un titre rapide et court, une gifle subite. Mais il y a aussi des titres qui dépassent ceux déjà énumérés. Il y a de véritables petites perles de poison sur cette galette. Elixir de puissance maîtrisée, La dérive est un générateur de frisson, un remède au bonheur, une ode au néant. Lofofora, même après toutes ces années, est l’antithèse qui tendrait à penser que seule la jeunesse est capable du meilleur et qu’ensuite, un groupe aurait tendance à devenir l’ersatz de lui-même. Pyromane, là aussi avec des textes d’actualité, Karmasutra se montre belliqueux à souhait. Reuno, vocaliste du combo, sait ce que chanter veut dire. Des musiciens en forme, une production et un mixage d’un très bon niveau, une intelligence musicale. Voilà ce qui fait que Lofofora est Lofofora. Qu’importe le style, le nom qu’il faut mettre derrière ce que l’on entend et ce que l’on écoute, que ce soit estampillé Metal, Punk, Hardcore ou autre, là n’est pas l’important ! L’important réside dans le fait que sa musique embarque tout sur son passage. Et c’est là que se trouve l’essentiel. Le groupe se permet aussi une touche d’humour avec sa Chanson d’amour. Décidément, Reuno possède le don d’écrire facilement ! L’album se termine avec Notre terre, ultime claque auditive et narrative de ce très bon album.

Mesdames et messieurs, amis métalleux et tous les autres, on se lève et applaudit bien fort Lofofora. L’épreuve du temps ne pouvait altérer ce groupe à la matière inaltérable. L’épreuve du contraire en est la preuve parfaite et une belle réussite.

Tracklist :

  • L’innocence
  • Pornolitique
  • Contre les murs
  • Trompe la mort
  • Le Malheur des autres
  • Romance
  • La dérive
  • Pyromane
  • Karmasutra
  • La tsarine
  • Double A
  • Chanson d’amour
  • Transmission
  • Notre terre

Pat

www.facebook.com/Lofofora