IMG_2054Pour ma troisième soirée sur le territoire néo-zélandais, je change de nouveau de style musical. En effet, en ce samedi pluvieux du 18 octobre rappelant très nettement notre Bretagne Française, je me dirige cette fois vers une affiche cent pour cent Heavy Metal dans le café concert du Backbeat à Auckland. Aujourd’hui, l’affiche est proposée par Gigman Production et met à l’honneur le groupe originaire de Wellington : Fallen Order. Pour cette tournée de six dates au travers de la Nouvelle-Zélande, la formation s’octroie en invité les groupes d’Auckland Damn The Trend et Forsaken Age. Autant dire que la soirée promet d’être intéressante, et cela faisait longtemps que je n’avais pas assisté à un évènement Heavy Metal dans sa globalité. 

Damn The Trend

IMG_1892On entre dans le vif du sujet de la soirée avec la première formation Damn The Trend. Le quartet va proposer d’emblée un Heavy Metal teinté de très grosse partie Thrash. Le moins que l’on puisse dire est que la formation formée très récemment, puisqu’ils ne sont ensemble que depuis 2013, démontre un potentiel monstrueux. On sent une réelle cohésion entre les musiciens, si bien que chaque membre dégage une aura sensiblement homogène. Tout cela rend l’efficacité et la beauté de leur jeu magique. La technique est parfaite, que se soit au niveau des guitaristes Noel Mohandoss et Sam Robert, que du côté des bases rythmiques Chris Olesen (basse) et Warren Kelly (batterie).  Au vu de la qualité musicale que nous propose Damn The Trend, le public est conquis et accueille chaque titre du quartet à bras ouvert. Si on tend l’oreille un peu plus, on peut aussi entendre les influences inspirant les Néo-Zélandais, comme notamment le dernier titre faisant penser à un excellent Metallica, au sein de la voix de Noel Mohandoss et du développement des instruments. Il faut avouer qu’au moment de la dernière note, c’est avec tristesse que nous laissons partir les talentueux Damn The Trend. Un set qui restera gravé dans les mémoires et qui aura certainement donné envie de voir ou revoir ce quartet ressemblant à un véritable bâton de dynamite.

Forsaken Age

IMG_1995Avec Forsaken Age, on change légèrement de domaine, car nous enlèverons la partie Thrash Metal pour rester dans le Heavy pur et dur. Pour mettre les bases, la formation débute son set par un speech mettant en scène un Australien et un Néo-Zélandais, avant de partir dans une longue intro musicale sombre et lugubre. À ce moment, on est en droit de s’attendre à une musique entre Saxon et Accept. Quelques secondes plus tard, quand Warren Davies envoie les premiers accords, la sensation de départ s’avère juste. De ce côté-là, la formation fait bien les choses car le quartet d’Auckland démontre un potentiel intéressant du point de vue technique. Seulement, le problème qui se pose est le manque de dynamisme chez le batteur Tam Cramer, ainsi que le manque de stature de la chanteuse Chrissy Scarfe. Dommage car le Heavy Metal que propose les Néo-Zélandais est rafraichissant. Heureusement, le seul qui déploie toute son énergie est l’excellent bassiste Lee Scarfe, envoyant le groupe dans les étoiles. Il m’est avis qu’il serait intéressant de les revoir, mais plutôt placés en première partie qu’en deuxième position. En effet, pour cette soirée, il aurait été plus bénéfique de mettre Damn The Trend juste avant Fallen Order. Car on sent nettement que l’ambiance a chuté d’un coup. Mais le meilleur reste à venir. Vous comprendrez vite pourquoi.

IMG_2039

Fallen Order

IMG_2116Quand le groupe tout droit venu de Wellington commence son set après un rapide sound check, on se retrouve projetés de plein fouet dans l’univers du Heavy Metal des plus belles années. Nous sommes donc partis pour huit titres qui promettent de grandes choses pour ce style en baisse de vitesse. Grâce à Fallen Order, ce style aux doux et entrainants riffs aigus ainsi qu’au chant dynamique va retrouver une deuxième jeunesse. À part les grands du genre, votre serviteur n’avait pas revu un jeune groupe proposant un tel renouveau dans le Heavy. Avec ce quintet, c’est chose faite. En effet, la musique que propose Fallen Order fuse de toute part, frappant les murs du Backbeat et enveloppant les spectateurs de cette douce énergie positive. Ceci dès le départ avec le premier titre Stand Together, où l’on sent une réelle cohésion d’équipe. Tout donne l’impression d’être facile et aisé pour cette formation nous offrant une technique impeccable. Le défi de la soirée sera même de trouver un point négatif à cet excellent groupe, ce qui sera bien entendu impossible. Car au moment où Nikki Terror (batterie) se retrouve avec des soucis de caisse claire, Hamish Murray (chant), imposant par son charisme, nous gratifie de blagues pour garder cette atmosphère créée depuis une vingtaine de minutes. Nous repartons ensuite de plus bel sous une pluie battante de riffs hauts en couleur ainsi qu’avec des coups de batterie aux allures de galop de cheval. La fin du set arrive alors beaucoup trop vite au goût du public amassé dans le Backbeat. Mais c’est sans compter sur Fallen Order qui nous gratifiera de l’excellent dernier titre Living In A Dream, mettant un point final à cette superbe soirée.

IMG_2099 IMG_2151

Le temps est venu pour moi de dire au revoir aux musiciens et de les féliciter pour leur excellente prestation. Nous pouvons lire sur les visages des spectateurs toute leur joie d’avoir assisté à une telle date. Merci à Gigman Productions pour cette affiche et à Fallen Order pour l’accréditation (notamment le chanteur Hamish).

Elovite