P-Troll – Hôtel Devil (Album)

Posté le : 21 novembre 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , , ,

P-Troll Hôtel Devil coverP-troll qui est né en 2002 a déjà une solide réputation de routier en ayant parcouru l’hexagone en long, en large et en travers. Points d’honneur de ce long parcours, une apparition au Metal Corner du Hellfest en 2010 et une première partie de Molly Hatchet en 2012. Et rien que pour cela, respect. Un premier EP sorti en 2005, Bristle Rug, épuisé, un premier album en 2007, Butcher Twister et un nouvel EP de cinq titres en 2010, Two And Three, épuisé lui aussi. Enfin, leur nouvel album voit le jour, Hôtel Devil. Le groupe est composé de Tonio au chant, de Seb à la guitare, de Pascal à la basse et enfin d’Eric derrière les fûts. C’est plein d’humour, ça sent la bonne humeur, on y va, c’est parti.

Style : Hard rock/Rock’n’roll – Sortie : 1er novembre 2014

Style : Hard rock/Rock’n’roll – Sortie : 1er novembre 2014

La pochette en dit long. Une adaptation toute personnelle de The Number Of The Beast d’Iron Maiden, mais bien sûr très réussie. Un nom de groupe qui ferait plaisir au lobby des pétroliers et un titre d’album qui achève d’entériner le statut du quatuor dans la catégorie « fendage de gueule/bière/et vive le sud bordel». Les racines du Rock’n’roll, voilà ce que sent cet album, de la guitare slide, du son brut, l’esprit et la mentalité qui vont avec. Bien sûr, tout cela peut paraître cliché mais cette image n’est pas du tout galvaudée avec P-troll. Ecoutez Pork Cadillac et l’on retrouve ici un titre à l’énergie très proche d’un Rose Tattoo de la grande époque. On pourrait aussi penser à un vieil AC/DC période Dirty Deeds Done Dirt Cheap. Que de belles et bonnes références vous me direz, n’est-ce pas ? Assurément, l’envie de bouger accompagne tout naturellement la musique distillée par ces joyeux drilles. L’avantage quand on joue les racines du Rock’n’roll est qu’au final, on n’invente rien mais on est sûr au moins du résultat. Changements de rythme, soli impeccables, Somos Malos, chanté dans notre langue maternelle est aussi un bon petit titre qui rentre bien dedans. Padre Tonio sent le rock gras et huileux, le genre de morceau qui te fait bouger ta jambe toute seule même si tu ne le souhaites pas. L’album reste dans cette veine même si tous les titres proposés ne sont pas tous du même calibre. On sent l’implication dans les compositions et quand bien même le son d’un tel groupe se doit de rester le plus brut et roots possible, on aurait souhaité une production un peu plus haute en couleurs. Un tel kaléidoscope musical n’en aurait que gagné en efficacité. Terraplane fait de nouveau penser à quelque chose s’approchant de nouveau de Rose Tattoo, surtout  avec ce chant teinté d’accents à la Angry Anderson, le vocaliste du combo australien. L’humour est aussi bien présent musicalement avec cet hilarant Winter Cheise ! Paroles excellentes et une ligne musicale qui s’y colle parfaitement. On imagine ce que P-troll peut donner sur scène, ses compositions s’y prêtent naturellement et l’on imagine le groupe jouer dans un bar où, à quelques tables de la scène, se tiendraient assis autour de Jack et Daniel, certains musiciens répondant au nom de Lemmy, Angus, Angry Anderson, Dave Hlubek de Molly hatchet. Ah oui, il y aurait aussi une photo de Bon Scott accrochée au mur. Pussy Hunter poursuit dans l’humour et la guitare slide. Du très bon. L’opus déroule, déboule et touche à sa fin non sans occulter avec son Motorblues un bon petit clin d’œil à papa Lemmy et sa bande qui n’auraient pas renier pour tout l’or du monde ce moment de gros Blues. Un dernier pour la route, on ne quitte pas un bon repas sans un morceau de fromage. Smells Like Cheese vous fera avoir un dernier sourire, un ultime trait de bonne humeur se fera jour au bout de sept minutes et vingt secondes. Sachez vous montrer patient !

P-troll n’a rien inventé, n’inventera rien non plus mais sera toujours là pour vous donner un bon coup de pied au c… Nous avons là un album dont certains titres prendront toute leur mesure sur scène. Soyez vigilants et ne les manquez pas s’ils passent près de chez vous.

Pat

Tracklist:

  1. Nine Fingers Preacher
  2. Nena
  3. Pork Cadillac
  4. Somos Malos
  5. Creepy Side
  6. Padre Tonio
  7. Terraplane
  8. Winter Cheise
  9. Ride To Marseille
  10. Pussy Hunter
  11. Back To The Beach
  12. Motorblues
  13. Smell Like Cheese

https://www.facebook.com/pages/P-Troll/608507619228863?fref=ts

http://p-troll.wix.com/p-troll