Yurakane – Nightmare Cinema (EP)

Posté le : 26 novembre 2014 par dans la catégorie Chroniques
Tags: , , , , , ,

Yurakane - Nightmare Cinema coverPour ceux qui auraient loupé le premier album de Yurakane, nous vous renvoyons à la chronique qui en a été faite ici-même l’année passée. Cela vous remémorera également en passant un peu l’historique. Rappelons simplement que le groupe a été fondé et réside toujours à Pau et alentours. Depuis, quelques événements se sont produits, notamment de nombreux concerts et un changement de line-up. Un guitariste et un bassiste furent ainsi changés, mais comme nous le verrons par la suite, pas pour le pire mais bien pour le meilleur.

<br/>

Genre : Hardcore, Death, Heavy - Date de sortie : 20 octobre 2014

Genre : Hardcore, Death, Heavy – Date de sortie : 20 octobre 2014

Cette fois-ci, nous avons droit à un petit EP constitué de quatre titres, certainement pour nous faire patienter avant le prochain album. Yurakane nous gratifie de surcroit d’un concept album ayant pour thème le cinéma d’horreur, genre qui ne fera évidemment pas tâche dans le paysage musical que nous aimons. La pochette reprend donc le thème avec un dessin bien travaillé représentant un cinéma en plein air de nuit, avec sur son écran toute sorte de personnages qui vous rappelleront sûrement des souvenirs. Des apparences kitsch, des costumes à l’ancienne comme il devient rare d’en voir, entre le nanar et le film d’horreur de série Z. La vraie différence venant du fait que ces personnages surréalistes semblent littéralement surgir de la toile, provoquant la panique d’un public en déroute. À moins que le public ne soit en fait une horde de zombie sortie de la toile. Qui sait ?

L’enregistrement ne souffre, comme pour le précédent opus, pas de faille notoire. Les guitares sont présentes et nous assènent des riffs tranchants, agressifs et égalisés au bon niveau. La basse rempli son rôle d’accompagnement sans vraiment passer au dessus. Elle sera peut-être un peu faiblarde globalement, mais elle renforce bien le son général, ce qui sera certainement l’effet voulu ici. La batterie est percutante, bien balancée, en équilibre avec le reste sans jamais endommager la dynamique des autres. Enfin, la voix est placée au cœur du mix, très légèrement au-dessus afin que le scream hardcore de Lokx nous assène le coup fatal. L’ensemble sonore est donc très bon et c’est avec enthousiasme que nous nous renfonçons dans notre fauteuil pour assister à une séance pas comme les autres.

Erreur fatale : nous n’aurions jamais dû nous asseoir. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’avec cette musique, cette ambiance et ce rythme, il va être très difficile de rester assis plus que quelques instants. En passant d’un carrousel maudit à la fable brutale-assassine de Michel Tuckson, au détour d’une rencontre avec des ninjas venus de l’espace pour assister à un jeu de massacre de mamies, il sera très difficile de rester en place. Les compos se maintiennent dans le style auquel nous nous attendions dans la suite de The Awakening. Effectivement, après le réveil, voici encore un coup derrière vos oreilles. Pourtant, Yurakane ne se contentera pas d’en rester à son niveau d’antan. Comme souligné plus tôt, il y a eu un changement de line-up. Celui-ci passe tout à fait bien car l’identité musicale du groupe n’en a pas pâti un seul instant et semble, au contraire, renforcée. Le style est plus pêchu encore, si c’est possible. La thématique est très bien intégrée et les influences, si elles restent palpables, s’effacent devant le message que nous envoi le groupe. Si vous aimez le Metal et nous soulignerons même : tous les styles de Metal bien rentre-dedans, vous ne pourrez que vous laisser séduire. Pourquoi ne se limiter qu’au Hardcore quand il est possible de passer à tout autre chose sur la même base ?

Nightmare Cinema deviendra assez facilement un incontournable de votre collection numérique ou physique. Il vous deviendra peut-être difficile de vous en passer. Soyez prévenu : ce petit EP, hélas et comme d’habitude pour tout bon EP, est trop court mais il ne souffrira pas de s’user dans votre lecteur. Vous vous prendrez à aimer le cinéma d’horreur d’antan au travers cette œuvre et peut-être que vous aurez envie d’organiser une manifestation pour exiger un film avec du Yurakane en BO. Au cas où vous n’auriez pas compris, cet EP est un incontournable. Un concert de Yurakane prêt de chez vous se révèlera tout aussi incontournable. Si vous les manquez pour faire autre chose, des monstres viendront vous hanter et sortiront de votre écran. Nous avons hâte d’entendre la suite et de pouvoir vivre ces morceaux dans une salle. Vous prendrez bien un passe illimité, vous aussi ? Si en plus vous saviez que c’est en téléchargement gratuit… Mais non, mieux vaut ne pas le dire. Ce serait trop dangereux.

F4R537KTP09

Line-Up :

  • Lokx : chant
  • Camille : guitare
  • Kévin : guitare
  • Thomas : basse
  • Roderick : batterie

Tracklist :

  1. The Cursed Caroussel
  2. Michel Tuckson VS Evil
  3. Ninjas From Outer Space
  4. Destruction Granny

Liens Internet :

Page officielle Facebook : https://www.facebook.com/Yurakane?fref=ts

Ecouter Nightmare Cinema : http://yurakane.bandcamp.com/album/nightmare-cinema

Ecouter The Awakening : http://yurakane.bandcamp.com/album/the-awakening-2012